ALÈS Accueilli par son ami d’enfance, il le poignarde à 13 reprises

Modérateur : marathon

marathon
Messages : 10303
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

ALÈS Accueilli par son ami d’enfance, il le poignarde à 13 reprises

Messagepar marathon » 25 mars 2020, 19:02

ALÈS Accueilli par son ami d’enfance, il le poignarde à 13 reprises

L'agresseur mis en examen pour tentative de meurtre pourrait être déclaré irresponsable pénalement à cause d'un trouble psychiatrique.

Lorsqu'il a accueilli son ami d'enfance dans un état de fragilité psychologique passagère, il n'imaginait pas un seul instant qu'il recevait à domicile son futur agresseur.

Pourtant cette nuit du 31 janvier 2017 dans un petit appartement d'Alès, un drame allait surgir aussi imprévisible que violent. Alors que le maître des lieux est endormi, son copain des bancs d'école se dresse face à lui pour lui porter 13 coups de couteau. Réveillée, la victime se défend comme elle peut face à son agresseur qui frappe sans retenue et que rien ne peut calmer.

Les organes vitaux sont visés avec cette arme dont la lame fait 20 centimètres de long. Le propriétaire des lieux est finalement évacué par les secours appelés à la rescousse, avec un pronostic vital engagé... Il subira deux importantes opérations et des préjudices esthétiques, physiques et psychologiques permanent lui sont octroyés par des experts.

L'invité sera placé en garde à vue quelques minutes après les faits, avant qu'un médecin ne déclare son état de santé incompatible avec la détention. Pour l'agresseur, direction le Mas Carreiron à Uzès. Des expertises psychiatriques plus poussées durant l'enquête vont dans le même sens de l'abolition du discernement de la part de l'agresseur... Trois médecins psychiatres concluent de la même façon.

Ce mercredi 25 mars 2020 la chambre de l'instruction de Nîmes, seule habilitée à trancher le débat sur un éventuel procès ou sur une abolition, signe d'une impossibilité de juger le mis en cause devant une juridiction pénale, doit débattre du cas de cet homme toujours hospitalisé en unité psychiatrique. La décision des magistrats de la cour d'appel devrait intervenir dans quelques jours...



Source : Objectif Gard le 25 mars 2020

Retourner vers « Europe »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités