Meurthe-et-Moselle : Les gendarmes se font passer pour une ado de 13 ans et piègent un pédophile

Modérateur : marathon

marathon
Messages : 10305
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Meurthe-et-Moselle : Les gendarmes se font passer pour une ado de 13 ans et piègent un pédophile

Messagepar marathon » 17 janv. 2020, 10:51

Meurthe-et-Moselle : Les gendarmes se font passer pour une ado de 13 ans et piègent un pédophile

L’affaire a débuté lorsqu’un signalement a été reçu par les forces de l’ordre via la Plateforme d’harmonisation, d’analyse, de recoupement et d’orientation des signalements (PHAROS). Un internaute y dénonçait le comportement déviant d’un homme sur Internet.

Les enquêteurs basés à Nanterre (Hauts-de-Seine) ont ainsi été informés que le suspect serait entré en contact, sur internet, avec une jeune fille se présentant comme mineure de moins de 15 ans. Il lui aurait proposé un rendez-vous. Après l’avoir localisé, les enquêteurs ont transmis le dossier aux gendarmes de la brigade de recherches de Toul (Meurthe-et-Moselle).

Ces derniers, assistés d’un groupe d’enquêteurs de Metz spécialisés dans la lutte contre la cybercriminalité, ont tendu un piège au prédateur. Ils ont créé un faux profil sur les réseaux sociaux et se sont fait passer pour une adolescente de 13 ans, rapporte L’Est Républicain.

Le mis en cause tombe dans le piège

Sans tarder, l’homme a engagé la conversation avec celle qu’il pensait être une mineure. La discussion a rapidement dévié et il lui a fait part de ses désirs sexuels, avant de fixer un rendez-vous à son interlocutrice. La rencontre devait se tenir sur la place du Champ-de-Foire, à Toul.

Les militaires du peloton de surveillance et d’intervention (PSIG) ont mis en place un dispositif d’interpellation et se tenaient prêts à intervenir. Le suspect a été reconnu et interpellé. Il s’agit d’un quadragénaire domicilié dans le département et inconnu jusqu’ici des services judiciaires.

Il a été placé en garde à vue. À l’issue de cette mesure, l’homme a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire avec une obligation de soins. Il comparaîtra prochainement au tribunal correctionnel de Nancy.


Source : ACTU 17 le 16 janvier 2020

Retourner vers « Europe »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités