Landes : inquiétude après la disparition de Laura Fay

Modérateur : marathon

marathon
Messages : 6119
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Landes : inquiétude après la disparition de Laura Fay

Messagepar marathon » 15 sept. 2018, 18:13

Landes : inquiétude après la disparition de Laura Fay

Image


Laura Fay, une jeune femme originaire de l'Ardèche n'a plus donné signe de vie depuis le mois d'août. Un appel à témoins a été lancé vendredi 14 septembre.


Depuis la disparition de Laura Fay dans les Landes en août dernier, sa photo est massivement diffusée sr les réseaux sociaux, mais toujours aucune trace de la jeune femme de 30 ans. Le 6 août dernier, elle est filmée à la caisse d'un supermarché dans les Landes. Elle est alors avec son compagnon. Entendu par les enquêteurs, il a expliqué qu'une dispute a éclaté entre eux. La jeune femme serait partie à vélo. Depuis, elle n'a plus donné de signe de vie.

Lancement d'un appel à témoins

La piste criminelle est toujours privilégiée. "Elle n'a donné aucun signe de vie auprès de son employeur à la date à laquelle elle était censée reprendre son travail, elle n'a donné aucun signe à ses proches, ce qui n'est pas dans ses habitudes", s'est exprimé le procureur de la République de Mont-de-Marsan Olivier Janson. Laura Fay était dans la région pour assister à un festival de musique. Quelqu'un aurait-il croisé la route de la jeune femme ? Le procureur lance un appel à témoins vendredi 14 septembre. Laura Fay est originaire de Villeneuve-de-Berg, un village près de Montélimar (Ardèche), où ses voisins la décrivent comme discrète. Pour la retrouver, les enquêteurs ont déjà procédé à plusieurs auditions et des lacs ont été sondés.



Source : France Info le 14 septembre 2018

marathon
Messages : 6119
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Landes : inquiétude après la disparition de Laura Fay

Messagepar marathon » 15 sept. 2018, 18:30

Disparition inquiétante dans les Landes : la piste criminelle est privilégiée



La piste criminelle est privilégiée après la disparition inquiétante d'une Ardéchoise de 30 ans, dans les Landes, le 6 août dernier. Le procureur de la République de Mont-de-Marsan lance un appel à témoins.

Image
Laura Fay, 30 ans, a été vue la dernière fois à Labrit (40) le 6 août- Photos communiquées par la gendarmerie

Le procureur de la République de Mont-de-Marsan a lancé un appel à témoins ce vendredi après la disparition inquiétante dans les Landes de Laura Fay, une jeune femme de 30 ans. Elle a été vue la dernière fois à Labrit (Landes), alors qu'elle se rendait, avec son compagnon, au festival Musicalarue de Luxey (Landes).



"La piste criminelle est privilégiée. Il apparaît de manière quasi-certaine que nous n'avons pas affaire à une disparition volontaire" a déclaré le procureur Olivier Janson.



Disparue depuis le 6 août

Laura Fay se trouvait dans les Landes en vacances avec son compagnon, début août. Tous deux sont arrivés dans le département à bord d'une voiture Clio, en provenance de Carpentras (Vaucluse). Le 6 août, ils sont présents à Labrit (40). Des caméras de vidéo-surveillance attestent de la présence de Laura Fay, ce jour-là, dans un supermarché de cette commune. C'est après qu'une dispute conjugale a éclaté, selon le compagnon de Laura Fay. Interrogé par les enquêteurs, celui-ci a affirmé qu'elle était partie avec un vélo, une tente et un sac de couchage. Il prétend qu'elle a alors expliqué vouloir se rendre chez une amie, habitant dans la région.

Laura Fay n'est jamais arrivée chez cette amie. Les enquêteurs ont pu établir que son téléphone portable a cessé d’émettre depuis ce 6 août. Il n'y a eu aucun mouvement sur ses comptes bancaires depuis cette date. Laura Fay n'a donné aucun signe de vie à son employeur ; elle était censée reprendre le travail le 15 août à Montélimar (Drôme). Et sa famille, comme ses amis, n'ont aucune nouvelle.

Des recherches menées dans les Landes

De nombreux proches de Laura Fay ont été entendus par les enquêteurs, selon le procureur de la République de Mont-de-Marsan. Par ailleurs, des plans d'eau ont été fouillés par des plongeurs de la gendarmerie dans les Landes ces derniers jours. Un hélicoptère a été mobilisé. "La zone est très compliquée, les Landes sont vastes, il y a beaucoup de points d'eau, de lacs, beaucoup de forêt, c'est une zone touristique très étendue donc pas très facile pour les recherches. Mais nous avons les moyens à mettre en place si nécessaire" a expliqué Laurent Lesaffre, le commandant de la section de recherche de la gendarmerie de Pau.

Appel à témoins

Pour faire avancer l'enquête, le procureur de la République de Mont-de-Marsan a décidé de lancer un appel à témoins. "Toutes les personnes susceptibles d'avoir croisé Laura Fay dans une zone comprise entre Morcenx, Mont-de-Marsan et Luxey sont priées d'aviser la gendarmerie, ainsi que toutes personnes qui auraient pu apercevoir des traces suspectes dans cette zone. Il est également possible que certaines personnes aient aperçu des objets ou des biens qui étaient en possession de Laura Fay ; elles doivent se signaler auprès de la gendarmerie" a précisé Olivier Janson.

Au moment de sa disparition Laura Fay portait un t-shirt clair avec un gros logo Levis rouge sur le devant, un short, un jean et une casquette noire. Elle était en possession d'une tente Quechua de couleur bleu foncé, d'un vélo de type VTT et d'un sac de couchage. Laura Fay mesure 1.65 mètre, elle est de type européen, de corpulence mince, elle est brune, ses cheveux sont longs et généralement attachés en queue de cheval ou en chignon.


Un numéro spécial a été mis en place par la gendarmerie pour toute personne ayant des informations : 06.23.17.32.96. Une information judiciaire pour enlèvement et séquestration est ouverte depuis le 30 août dans cette affaire. La section de recherche de Pau est saisie, appuyée par la section de recherche de Grenoble. Une dizaine d'enquêteurs sont mobilisés à la section de recherche de Pau.




Gendarmerie des Landes



Suite au signalement effectuée par sa famille dans le cadre d'une disparition inquiétante, la gendarmerie souhaite lancer un appel à témoin pour tenter de retrouver la trace de Mlle Laura Fay, originaire de l'Ardèche.

Cette jeune femme a été vue pour la dernière fois au supermarché Intermarché de LABRIT le 06 août 2018. Elle n'a depuis donné aucune nouvelle à ses proches ou à son employeur, ce qui n'est absolument pas dans ses habitudes.

Elle venait d'arriver dans le département des Landes afin de participer au festival « Musicalarue » qui se tenait à LUXEY à compter du 10 août 2018.
Elle circulait à bord d'une Renault Clio noire, avec son compagnon et deux chiens. La Clio noire était équipée d’un porte-vélo sur la lunette arrière.

Laura Fay mesure 1m65, est de type européenne, de corpulence mince, brune, cheveux longs attachés en queue de cheval ou chignon.

Le jour de sa disparition elle portait un tee-shirt clair avec le logo « Levi's » inscrit en clair sur fond rouge, un short en jean , et une casquette noire.

Elle est susceptible de se déplacer en vélo (de type VTT) et serait porteuse d’une toile de tente neuve QUECHUA de couleur bleue foncée et d’un sac de couchage.

Toute personne ayant été amenée à croiser la route de Laura, dans une zone principalement comprise entre LUXEY, MORCENX et MONT-DE-MARSAN, ou susceptible de pouvoir apporter des éléments qui contribueraient à la retrouver, ou retrouver le vélo et/ou sa tente, est invitée à se faire connaître auprès de la section de recherches au 06 23 17 32 96.

Une information judiciaire pour « enlèvement, séquestration, arrestation arbitraire » est ouverte ; L'enquête a été confiée à la section de recherches de Pau, appuyée par la section de recherches de Grenoble.


Source : France Bleu Drôme Ardèche le 14 septembre 2018

marathon
Messages : 6119
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Landes : inquiétude après la disparition de Laura Fay

Messagepar marathon » 16 sept. 2018, 19:08

Jeune femme disparue dans les Landes : "La laisser là, dans les bois, ça nous rend malades"

"
Elles ont déjà passé une dizaine de jours dans les Landes, à l'occasion de trois venues, pour tenter de retrouver

Distribution d’avis de disparition, recherche active dans la forêt landaise: amies et collègues de Laura Fay viennent d’Ardèche pour tenter de retrouver la trentenaire disparue depuis le 6 août



Ce n’est pas la première fois que Laura Pearce et deux de ses amies et collègues chez Amazon à Montélimar viennent dans les Landes pour tenter de retrouver leur amie, disparue en Haute Lande le 6 août dernier, en parallèle du travail des enquêteurs qui privilégient la piste criminelle.

À trois reprises, elles sont venues, pour placarder les murs d’affiches imprimées gracieusement par leur entreprise et par un imprimeur mimizannais, pour inciter les habitants à partager "la moindre petite information avec les enquêteurs. Peut-être que ça a déjà marché, que des témoignages ont été apportés, mais ça ne passe pas par nous. Nous donnons toutes les informations que nous avons aux gendarmes. Nous leur avons encore envoyé un mail il y a quelques jours pour leur dire où nous allions chercher Laura à partir de ce week-end."


"On ne peut pas rester chez nous"

Les jeunes femmes sont entrées en relation avec deux médiums – "on y croit ou pas, nous nous y croyons"– pour affiner le périmètre de leurs recherches, entre Luxey et Labrit. "Les deux médiums disent la même chose, nous verrons bien. Nous ne prendrons aucun risque. Nous nous attendons à retrouver son corps, si nous trouvons quelque chose. Si c’est le cas, nous appellerons de suite les gendarmes avant de soulever quoi que ce soit."

Les trois amies aimeraient avoir le concours d’habitants landais, pour poursuivre les recherches en forêt d’ici à mercredi (elles rentrent ensuite en Ardèche). D’ici à organiser une battue, il est possible de les contacter en appelant la rédaction montoise de Sud Ouest (05 33 07 03 50).

Équipées d’une carte, de gants et en avançant côte à côte, elles font leur possible pour "la retrouver le plus vite possible".

"On ne peut pas la laisser là, dans les bois, ça nous rend malades. C’est sûr que nous avons peur de tomber sur elle, mais elle aurait fait la même chose pour nous. On ne peut pas rester chez nous, on ne pense qu’à elle."

Pour rappel, toute information concernant cette enquête est à signaler au 06 23 17 32 96.




Source : Sud Ouest le 15 septembre 2018


Retourner vers « Europe »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité