Terrible drame familial dans le Rhône ?

Modérateur : marathon

marathon
Messages : 5854
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Terrible drame familial dans le Rhône ?

Messagepar marathon » 11 juin 2018, 10:56

Terrible drame familial dans le Rhône ?



Rhône : deux enfants retrouvées mortes dans une caserne de gendarmerie





Deux fillettes ont été découvertes sans vie dans leur lit à leur domicile de Limonest dimanche. Selon la radio, qui cite une source proche de l'enquête, elles auraient été empoisonnées par leur mère.

C'est une découverte qui fait froid dans le dos.


Deux soeurs âgées de 3 et 5 ans ont été retrouvées mortes, chez elles, dimanche aux environs de 18 heures. Les enfants se trouvaient dans leur appartement situé dans la caserne de gendarmerie de Limonest (Rhône), où vivent une vingtaine de familles, révèle Le Progrès. Elles étaient couchées dans leur lit, inanimées. Appelés sur place, selon toute probabilité par la mère des fillettes, les pompiers n'ont pas réussi à les sauver.

Sous le choc, la maman avait été transportée à l'hôpital dimanche soir. Le père, gendarme au sein de la brigade de Limonest, a été entendu par les enquêteurs jusque tard dans la nuit, comme plusieurs témoins. D'après RTL, la mère serait soupçonnée d'avoir empoisonné ses deux filles. La radio affirme aussi, s'appuyant sur une source proche de l'enquête, que son mari voulait la quitter et qu'il était absent au moment des faits



Les investigations ont été confiées à la section de recherches de Lyon. Des autopsies vont être pratiquées sur les corps des petites filles. Elles devraient permettre de faire toute la lumière sur ce drame.




Source : 6Medias, le 11 juin 2018

marathon
Messages : 5854
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Terrible drame familial dans le Rhône ?

Messagepar marathon » 12 juin 2018, 10:05

Rhône. Fillettes décédées dans une caserne de gendarmes : la mère en garde à vue

Deux petites filles ont été retrouvées mortes, ce dimanche, dans une chambre de caserne de gendarmerie, près de Lyon. La mère, en état de choc, a été placée en garde à vue ce lundi soir.
La mère des deux fillettes retrouvées ce dimanche décédées dans leur chambre d’une caserne de gendarmerie de Limonest (banlieue de Lyon) a été placée en garde à vue, a indiqué, ce lundi, une source proche de l’enquête. Les autopsies réalisées dans l’après-midi n’ont pas permis de déterminer les causes de la mort des deux enfants, a ajouté la même source, en précisant que des analyses toxicologiques étaient en cours.


En état de choc, la mère de famille se trouvait toujours à l'hôpital lundi en début de soirée. L'enquête ouverte initialement pour "recherche des causes de la mort" a basculé en enquête pour "homicides" à l'issue d'"auditions", a précisé cette source.

Les deux petites filles, nées en 2012 et 2014, étaient parties se reposer et c'est leur mère qui les a retrouvées inanimées dans leurs lits, selon la gendarmerie. Le père des enfants, un sous-officier de la brigade de gendarmerie de Limonest, était dimanche en déplacement pour une épreuve sportive



Source : Le Télégramme le 11 juin 2018

marathon
Messages : 5854
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Terrible drame familial dans le Rhône ?

Messagepar marathon » 11 août 2018, 13:18

Limonest: Les fillettes retrouvées mortes dans une caserne ont sans doute été étouffées

ENQUETE Les deux enfants de 3 et 5 ans avaient été retrouvées mortes le 10 juin dans un appartement de la caserne de Limonest…


Les deux fillettes retrouvées mortes le 10 juin dans un appartement de la brigade de gendarmerie de Limonest (banlieue de Lyon), ont dû être étouffées, selon les dernières analyses, a-t-on appris vendredi de source proche de l’enquête. La cause des décès n’avait jusqu’à présent pu être définie mais les analyses des viscères des enfants viennent de faire apparaître pour les deux petites filles « un tableau de syndrome asphyxique non spécifique », a précisé à l’AFP la même source, confirmant des informations du quotidien régional Le Progrès.

Ce rapport de l’anatomopathologie « va dans le sens d’un étouffement, poursuit la source proche de l’enquête. Les analyses vont encore être approfondies. » Mise en examen pour « assassinats » et décrite par ses proches comme « perturbée, voire bipolaire », la mère de 38 ans nie toute implication dans la mort de ses filles.

C’est le dimanche 10 juin, dans l’après-midi, que les secours avaient été alertés pour deux fillettes de 3 et 5 ans en arrêt cardiaque dans leur chambre. Elles n’avaient pu être réanimées et les décès avaient été constatés sur place. Le père des petites filles, un sous-officier de la brigade de gendarmerie de Limonest, était ce jour-là en déplacement pour une épreuve sportive. Les obsèques des enfants avaient été célébrées le 22 juin en Charente, région d’origine de leur père.


Source : 20 Minutes le 10 août 2018


Retourner vers « Europe »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité