Un mort et deux blessés par balles à l’aéroport de Bastia

Modérateur : marathon

marathon
Messages : 5435
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Un mort et deux blessés par balles à l’aéroport de Bastia

Messagepar marathon » 05 déc. 2017, 18:31

Un mort et deux blessés par balles à l’aéroport de Bastia

Un homme a été tué par des tirs d’arme à feu ce matin à l’aéroport de Bastia. Un autre gravement blessé et un troisième touché plus légèrement. L’alerte a été donnée à 11h30.

Source : Corse Matin le 5 décembre 2017

marathon
Messages : 5435
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Un mort et deux blessés par balles à l’aéroport de Bastia

Messagepar marathon » 05 déc. 2017, 18:34

Fusillade de Bastia : la victime tuée était une figure du grand banditisme

Image



Un homme, connu du grand banditisme, a été tué lors d'une fusillade qui a également fait deux blessés dont un grave, mardi matin à l'aéroport de Bastia-Poretta, à Lucciana (Haute-Corse), a-t-on appris auprès des secours.


Les faits se sont produits peu avant 11h30 sur le parking de l'aéroport de Poretta-Bastia. Selon les premiers éléments, la fusillade a éclaté à proximité de la station de taxi, peu de temps après l'arrivée d'un vol en provenance de Paris-Orly.

Un homme a été mortellement touché par les tirs, il est décédé sur place. Il s'agit d'Antoine Quilichini dit "Tony le boucher". Fiché au grand banditisme, il avait été condamné en février 2016 à quatre ans de prison dont 18 mois avec sursis pour association de malfaiteurs en vue de la préparation du meurtre en bande organisée de Jean-Claude Colonna.

L'homme qui l'accompagnait, Jean-Luc Codaccioni, responsable de la sécurité du PMU au Gabon, également condamné dans la même affaire à quatre ans de prison, a été grièvement blessé de plusieurs balles. Détenu à la prison de Borgo, il bénéficiait d'une permission et rentrait en Corse.

Il a été évacué par hélicoptère vers le centre hospitalier de Bastia. Son pronostic vital serait engagé.

Une troisième victime, un homme de 35 ans, a été plus légèrement blessée. Selon la procureure de la République de Bastia qui s'est rendue sur place, ce dernier "n'était à priori pas visé par les tirs, mais cherchait plutôt à fuir la scène en question". Il a également été hospitalisé.

La magistrate a indiqué se dessaisir de l'enquête au profit de la Juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Marseille. Une enquête avait été initialement confiée à la police judiciaire de Bastia pour "les chefs d'assassinat en bande organisée et de tentative d'assassinat en bande organisée". Des perquisitions ont été menées mardi au domicile parisien de Jean-Luc Codaccioni.


Sources : France 3 Corse ViaStella avec AFP le 5 décembre 2017

marathon
Messages : 5435
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Un mort et deux blessés par balles à l’aéroport de Bastia

Messagepar marathon » 13 déc. 2017, 12:04

Fusillade de Bastia : l'oncle de Jenifer est mort

Jean-Luc Codaccioni était l'oncle de Jenifer. Cet homme de 54 ans fiché au grand banditisme avait été grièvement blessé par balle mardi dernier devant l’aéroport de Bastia. Il est décédé à l’hôpital.

Mardi dernier en fin de matinée, il avait été la cible d’un guet-apens dans lequel Antoine Quilichini, également fiché au grand banditisme, avait été tué sur le coup




Ce dernier était venu chercher à l’aéroport M. Coddacioni, qui était détenu à la maison d’arrêt de Borgo (Haute-Corse) mais revenait d’une permission de sortie qui devait s’effectuer hors de Corse.

M. Codaccioni avait été grièvement blessé de plusieurs balles et avait été transporté par hélicoptère à l’hôpital de Bastia où il est décédé.

Jean-Luc Codaccioni, né le 3 avril 1963 à Ajaccio, ancien responsable de la sécurité du PMU au Gabon, a été condamné en février 2016 à quatre ans de prison pour association de malfaiteurs en vue de la préparation du meurtre en bande organisée de Jean-Claude Colonna, cousin de l’ancien parrain de l’Île de Beauté «Jean-Jé» Colonna.

Né le 16 août 1968 à Bastia, Antoine Quilichini, dit «Tony le Boucher», avait été condamné dans la même affaire à quatre ans de prison dont 18 mois avec sursis. Mardi, il a été tué sur le coup d’une balle dans la tête, selon une source proche de l’enquête.

Un troisième homme blessé

Un troisième homme avait été légèrement blessé mais n’était pas visé par les tirs, avait précisé la procureure de Bastia, Caroline Tharot.

La magistrate s’est dessaisie de l’enquête au profit de la Juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Marseille, compétente en matière de grande criminalité organisée.

Une enquête a été confiée à la police judiciaire de Bastia pour «assassinat en bande organisée et tentative d’assassinat en bande organisée», avait précisé la procureure.

Source : Le Dauphiné le 12 décembre 2017

marathon
Messages : 5435
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Un mort et deux blessés par balles à l’aéroport de Bastia

Messagepar marathon » 13 déc. 2017, 16:26

Trafic de stupéfiants Corse / continent : des interpellations en lien avec le double assassinat de Poretta ?




La police judiciaire a interpellé ce mardi matin une douzaine de personnes dans le cadre d'un dossier instruit par la JIRS de Marseille sur un vaste trafic de stupéfiants, des interpellations qui pourraient également être en lien avec le grand banditisme et notamment le double assassinat de Poretta.


Corse, France


C'est un dossier qui remonte à 2014, une vaste affaire de stupéfiants entre la Corse et le continent, suivie par l'antenne régionale de la police judiciaire. Il y a quelques mois, la JIRS de Marseille se saisit du dossier, après avoir établi des liens entre ce trafic et des membres insulaires du grand banditisme.


Ce mardi matin, nouvel épisode dans ce dossier, la PJ appuyée par des hommes de l'OCLO, l'office central de lutte contre la criminalité organisée, a donc procédé à une douzaine d'interpellations, certaines à Marseille mais la majorité dans l'île. A Porto-Vecchio, Ajaccio et surtout en Haute-Corse, notamment en Casinca et dans le Cap.

De sources policières on confirme qu'il s'agit bien d'une affaire de stupéfiants mais que des liens pourraient être établis avec d'autres dossiers, notamment celui des assassinats de Tony Quilichini et de Jean-Luc Codaccioni mardi dernier. Un double assassinat puisqu'on l'a appris ce mardi, Jean-Luc Codaccioni, fiché au grand banditisme est décédé à Bastia, où il était hospitalisé depuis le guet-apens de l'aéroport de Poretta, mardi dernier. Guet-apens dans lequel Antoine Quilichini, autre figure du grand banditisme, avait trouvé la mort.

Le timing des interpellations n'est d'ailleurs sans doute pas dû au hasard. Sans donner plus de détails, les enquêteurs estiment que plusieurs des gardés à vue pourraient avoir eu des mobiles pour ce double assassinat. Certains sont déjà bien connus des services de police pour leur appartenance ou leur lien avec le grand banditisme, tant en Haute-Corse qu'en Corse-du-Sud.


Source : , France Bleu RCFM le 12 décembre 2017

marathon
Messages : 5435
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Un mort et deux blessés par balles à l’aéroport de Bastia

Messagepar marathon » 13 juin 2018, 19:50

Double assassinat de l'aéroport de Bastia : baiser de la mort, empoisonnement... une gardienne de prison impliquée


Selon L'Obs, les enquêteurs auraient identifié le tireur présumé. Christophe Guazzeli, l'un des fils de Francis Guazzelli, assassiné en 2009, a été mis en examen. Il aurait agi par vengeance. Nos confrères lèvent aussi le voile sur le rôle joué par une surveillante de la maison d'arrêt de Borgo.


L'enquête sur le double assassinat de Tony Quilichini et Jean-Luc Codaccioni, fin 2017 à l'aéroport de Poretta, avance à pas de géants. Une nouvelle vague d'interpellations (une douzaine) a en effet eu lieu ce mardi 12 juin dans l'île. Certaines personnes pourraient également être extraites de prison pour être entendues. Nos confrères de L'Obs révèlent que le tireur présumé a donc été identifié. Il s'agirait de Christophe Guazzelli, l'un des fils de Francis Guazzelli, présenté comme un des piliers de la Brise de mer, assassiné en 2009. La vengeance serait le mobile du crime. Autre révélation : le rôle majeur dans ce guet-apens joué par une surveillante de la prison de Borgo. Un scénario digne d'un roman noir.


En les embrassant, elle aurait en quelque sorte donné le top départ de l'opération, le baiser de la mort

Mariée et mère de cinq enfants, cette surveillante était, écrit L'Obs, en poste à la prison de Borgo depuis 2 ans. Elle y aurait tissé des liens étroits avec entre autres Ange-Marie Michelosi, qui l'aurait recruté, lui promettant sa protection et... 200 000 euros... Juste avant la fusillade, sur les caméras de vidéosurveillance de l'aéroport de Poretta, on la voit parler aux victimes, qu'elle connaissait. En les embrassant, elle aurait en quelque sorte donné le top départ de l'opération. Le baiser de la mort. Dans des conversations décryptées par les enquêteurs, le tireur présumé, Christophe Guazzelli, félicite la surveillante. Mais sa complicité aurait pu aller plus loin, puisque, toujours selon L'Obs, elle devait remplir une autre mission : empoisonner Stéphane Luciani, proche des victimes, et proche de Jean-Luc Germani, incarcéré à Borgo. Un pot contenant une poudre blanche lui aurait été confiée, elle devait en verser le contenu dans le café du détenu. Une première tentative aurait avorté, une deuxième était prévue peu après le double assassinat. *


Source : France Bleu RCFM le 12 juin 2018


Retourner vers « Europe »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité