Deux touristes retrouvées mortes au Maroc

Modérateur : marathon

marathon
Messages : 8651
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Deux touristes retrouvées mortes au Maroc

Messagepar marathon » 18 déc. 2018, 10:44

Deux touristes retrouvées mortes au Maroc

Deux touristes scandinaves ont été retrouvées mortes dans une zone montagneuse du sud du Maroc, avec sur leur cou des "signes de violence à l’arme blanche", ont annoncé lundi les autorités marocaines.

Les corps de deux femmes, l’une Danoise, l’autre Norvégienne, ont été retrouvés lundi matin dans une "région montagneuse isolée" à 10 km d’Imlil, un petit village du Haut-Atlas, selon un communiqué du ministère de l’Intérieur. Une enquête a été ouverte pour "élucider les circonstances de cet acte criminel".

Un important dispositif de sécurité a été déployé sur place et les randonnées ont été suspendues, ont rapporté des médias marocains.

Le massif du Haut-Atlas est réputé pour ses chemins de randonnée et accueille chaque année des dizaines de milliers de visiteurs. La commune rurale d’Imlil est elle considérée comme le point de départ pour l’ascension du plus haut sommet d’Afrique du Nord, le Mont Toubkal (4 167 m).


Source : Le Journal de Saöne et Loire le 17 décembre 2018

marathon
Messages : 8651
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Deux touristes retrouvées mortes au Maroc

Messagepar marathon » 22 déc. 2018, 17:54

Deux touristes scandinaves égorgées au Maroc: trois suspects arrêtés



Trois suspects recherchés en lien avec le meurtre de deux jeunes touristes scandinaves, une Danoise de 24 ans et une Norvégienne de 28 ans, dans le sud du Maroc, ont été arrêtés à Marrakech, a-t-on appris jeudi de source proche du dossier.


Les autorités marocaines avaient déjà arrêté lundi ou mardi à Marrakech un premier suspect appartenant à "un groupe extrémiste", quelques heures après la découverte des corps dans un site isolé du massif du Haut-Atlas.

Des antécédents judiciaires liés au terrorisme
Les enquêteurs marocains tentent de "vérifier le mobile terroriste qui est soutenu par des preuves et par les données de l'enquête" au sujet de la mort de deux jeunes femmes, danoise et norvégienne, dont les corps ont été découverts lundi dans une vallée du Haut-Atlas, selon un communiqué du Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ), une unité de police d'élite chargée de l'enquête de terrain.

Le premier suspect, arrêté quelques heures après la découverte des cadavres, appartient à "un groupe extrémiste". Depuis son arrestation, la police marocaine envisageait sérieusement la "piste terroriste".

La découverte des victimes
Louisa Vesterager Jespersen, une étudiante danoise de 24 ans et Maren Ueland, une Norvégienne de 28 ans, étaient parties ensemble pour un mois de vacances au Maroc. Leurs corps ont été découvert lundi matin dans une vallée du Haut-Atlas, sur un site isolé où elles avaient planté la tente pour la nuit, à deux heures de marche du village d'Imlil. Les deux ont été tuées à l'arme blanche, selon les autorités et l'une des deux a été décapitée, selon une source proche du dossier.

La vidéo du meurtre
Une vidéo relayée sur les réseaux sociaux et présentée comme montrant le meurtre d'une des deux touristes a par ailleurs été authentifiée par les services de renseignement danois, ont-ils annoncé jeudi. On y voit entend l'un des meurtriers prononcer plusieurs fois les mots "ennemis d'Allah" et parler d'une "revanche pour nous frères à Hajine".


Le village d'Imlil ébranlé

L'assassinat de deux jeunes randonneuses scandinaves au pied du Mont Toubkal, dans le sud du Maroc, a ébranlé le village d'Imlil, inquiet d'une possible désaffection des touristes étrangers pour la région du Haut-Atlas.

"Elles étaient souriantes et énergiques"
Randonneurs ou montagnards locaux, rares sont ceux qui acceptent de parler aux journalistes dans ce bourg sans histoire qui, avec ses auberges et ses modestes gites, vit essentiellement du tourisme vert et de l'agriculture. C'est plus haut dans cette vallée aride, réputée pour ses chemins de randonnée et ses cours d'eaux, que les corps de deux jeunes touristes scandinaves ont été trouvés lundi, sur un bivouac isolé où elles avaient décidé de planter la tente pour la nuit, selon les informations obtenues par l'AFP sur place. Leurs corps portaient des "traces de violence à l'arme blanche" sur le cou, selon le premier communiqué des autorités marocaines, qui ont très vite annoncé l'arrestation d'un suspect dans la ville proche de Marrakech, la capitale touristique du royaume.

Depuis, rien n'a filtré de l'enquête confiée au Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ), les "super-flics" marocains en charge de la lutte antiterroriste et de la grande criminalité. Louisa Vesterager Jespersen, une étudiante danoise de 24 ans et son amie norvégienne, Maren Ueland, 28 ans, étaient parties ensemble pour un mois au Maroc. "J'ai discuté avec elles ici même", raconte à l'AFP un restaurateur local, anorak et bonnet vissé sur la tête. "Elles étaient souriantes et énergiques. Elles m'ont dit qu'elles comptaient escalader le Toubkal", nom du plus haut sommet d'Afrique du Nord, à 4.167 mètres, dit-il sous couvert d'anonymat. Il affirme leur avoir "proposé de les mettre en contact avec un guide mais elles ont décliné".

Omerta
Dans ce village de 10.000 âmes, beaucoup de locaux préfèrent se taire pour ne pas "nuire à l'image de la région". Certains disent avoir été sommés par les autorités de ne pas parler aux journalistes."Pas d'ici"
"Notre région est sûre, ceux qui ont fait ça ne sont pas d'ici", jure Mohamed, le patron sexagénaire d'une auberge familiale au bout de la route goudronnée qui conduit à Imlil, avant les pistes caillouteuses menant vers les cimes enneigées du Toubkal. Un autre hôtelier d'Imlil accable "trois clochards" venus d'un quartier populaire de Marrakech qui, selon lui, avaient planté leur tente à proximité des victimes. Les corps ont été trouvés "l'un à l'intérieur de la tente, l'autre à l'extérieur, décapité", assure cet homme qui s'est rendu sur les lieux "avant les gendarmes".

Quelques médias marocains ont également évoqué une "décapitation", mais cette information n'a pas été confirmée de source officielle. A ce stade, alors que le BCIJ mène l'enquête, la piste terroriste n'a pas non plus été évoquée.Depuis qu'il a été meurtri par des attaques à Casablanca (33 morts en 2003) et à Marrakech (17 morts en 2011), le Maroc, qui met souvent en avant sa sécurité et l'hospitalité de ses habitants dans ses campagnes de promotion touristique, a été épargné par les attaques jihadistes.

"Affecté"
Les randonneurs venus du monde entier représentent une bonne part des revenus du bourg, niché à 90 kilomètres des riads et piscines de luxe de Marrakech, la plus connue des destinations marocaines. "C'est très mauvais pour la région, il va sans doute y avoir des annulations" de séjours à l'approche des vacances de fin d'année, s'inquiète Hossein, un guide local. "C'est vraiment triste, surtout que je sais que ce sont deux femmes", souffle Karen, une touriste néo-zélandaise de 26 ans venue faire du trekking. "Je suppose que je me sens plus en sécurité parce que je suis ici avec mon compagnon", dit-elle.

Celui-ci, prénommé Morgan envisage de renoncer à l'ascension du Toubkal. "On se sent affecté", dit ce néo-zélandais de 27 ans."J'y vais !", lance pour sa part Nicolas, un Suisse robuste et taciturne rencontré mercredi matin. Cet ingénieur amateur de haute montagne attendait la réouverture des sentiers de randonnée pour repartir avec son sac sur le dos. Il "n'a pas changé ses plans" et compte bivouaquer cette nuit sur le chemin.

Source : Belga le 20 décembre 2018

marathon
Messages : 8651
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Deux touristes retrouvées mortes au Maroc

Messagepar marathon » 22 déc. 2018, 17:58

Scandinaves tuées au Maroc: les suspects arrêtés avaient prêté allégeance à l'EI

Image
Louisa Versterager Jespersen, 24 ans et Maren Ueland, 28 ans. © Facebook.

Les quatre suspects interpellés suite au meurtre de deux jeunes randonneuses scandinaves dans le sud du Maroc avaient prêté allégeance à l'organisation Etat islamique (EI), selon une vidéo de cette allégeance dont l'authenticité a été confirmée par le procureur de Rabat.


Un communiqué diffusé jeudi soir par le procureur de Rabat a confirmé l'authenticité d'une vidéo relayée jeudi sur les réseaux sociaux, montrant quatre hommes présentés comme les quatre suspects arrêtés à Marrakech (sud) en train de prêter allégeance à Abou Bakr al-Baghdadi, chef du groupe ultra-radical.

Les corps des deux touristes norvégienne et danoise avaient été découverts lundi dans une vallée du massif du Haut-Atlas réputée pour ses sentiers de randonnée. Ils ont été transportés jeudi soir de la morgue de Marrakech vers l'aéroport de Casablanca d'où ils doivent être rapatriés en Norvège et au Danemark, selon un journaliste de l'AFP sur place.

Lors d'un point de presse, le porte-parole du gouvernement, Mustapha Khalfi, a dénoncé un acte "terroriste". "Le Maroc condamne vigoureusement ce crime odieux", a dit de son côté le chef du gouvernement Saad-Eddine el Othmani. Le premier suspect, appartenant à "un groupe extrémiste", avait été interpellé dès lundi, avant que les trois autres ne soient appréhendés jeudi matin après diffusion d'un avis de recherche, a indiqué la police.

Analyse de vidéos
Louisa Vesterager Jespersen, une étudiante danoise de 24 ans, et une amie, Maren Ueland, une Norvégienne de 28 ans, se trouvaient au Maroc pour des vacances. Leurs corps ont été découverts sur un site isolé où elles avaient planté leur tente pour la nuit, à deux heures de marche du village d'Imlil, sur le chemin du Mont Toubkal, le plus haut sommet d'Afrique du Nord. L'une d'elles a été décapitée, selon une source proche du dossier.

A Copenhague, le Premier ministre danois Lars Løkke Rasmussen a dénoncé "un crime bestial". La Première ministre norvégienne Erna Solberg a condamné une attaque sur des innocentes "dénuée de sens". A Rabat, le porte-parole du gouvernement marocain a souligné les "efforts" des services de sécurité en matière de lutte contre le terrorisme et salué ceux qui "ont réussi en un temps record à arrêter les auteurs" présumés du double meurtre.

Craintes pour le tourisme
Depuis des attaques suicide à Casablanca (33 morts) en 2003 et à Marrakech (17 morts) en 2011, le Maroc a musclé son dispositif sécuritaire et son arsenal législatif, tout en renforçant l'encadrement du secteur religieux et la coopération internationale antiterroriste. "Depuis 2011, il n'y a pas eu d'atteinte à la sécurité au Maroc. En sept ans, c'est une performance vu le climat actuel de la région", a déclaré à l'AFP Abdelak Bassou, ancien directeur central des services généraux marocains associé au centre de recherche "Policy Center for The New South", basé à Rabat.

"Un attentat peut arriver partout, quelles que soient les mesures de sécurité et le degré de vigilance", a-t-il souligné. Comme les autorités, les habitants du village d'Imlil s'inquiètent des possibles répercussions sur le secteur touristique. Secteur clef pour l'économie marocaine, le tourisme représente 10% de la richesse du pays et constitue le deuxième employeur après l'agriculture.

En 2017, le Maroc a enregistré un nombre record de touristes avec 11,35 millions de visiteurs. Les trois hommes arrêtés jeudi sont originaires de Marrakech, selon l'avis de recherche, et l'un d'eux a des antécédents judiciaires "liés à des actes terroristes", selon les informations obtenues par l'AFP. D'après des médias marocains, les suspects qui tentaient de quitter la ville ont entre 25 et 33 ans et vivaient dans la précarité.



Source : Belga le 20 décembre 2018

marathon
Messages : 8651
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Deux touristes retrouvées mortes au Maroc

Messagepar marathon » 22 déc. 2018, 17:59

"Une partie de moi est morte": le bouleversant message de l'ex d'une touriste danoise assassinée

Resté très proche de Louise, son ancienne petite amie, malgré leur séparation l'été dernier, Glen Martin lui a adressé une lettre déchirante sur Facebook. En vacances au Maroc avec une amie, la jeune danoise a été sauvagement assasinée.


Son cœur est brisé mais Glen Martin souhaite traverser cette épreuve par "l'amour" et non par la "haine". C'est pour cette raison qu'il a publié ce vibrant hommage à Louisa Vesterager Jespersen, une touriste tuée lundi dernier au Maroc comme son amie Maren Ueland.

Louisa et Glen sont restés pendant deux années ensemble, avant de se quitter en très bons termes. "J'ai eu tellement de chance d'être ton compagnon pendant deux ans. Nous nous sommes séparés en tant que meilleurs amis. Les larmes aux yeux, parce que nous avions découvert que l'amour était parti. Nous étions désolés toutes les deux, mais nous avons convenu que c'était mieux comme cela", écrit-il.

"Une partie de moi est toujours avec toi"
Les deux personnes avaient tissé un lien très spécial, et la fin de leur histoire n'a donc rien changé. "Je te porterai avec moi pour le reste de ma vie. Tu as une place spéciale dans mon cœur. Pour te faire cette place, je devais te donner un morceau de mon cœur. En conséquence, une partie de moi est morte lundi matin. Mais cela signifie aussi qu'une partie de moi est toujours avec toi, où que tu sois", dévoile-t-il.

Dans son message, Glen dresse le portrait de la jeune danoise. Le jeune homme se demande bien comment il est possible de faire du mal à une personne si généreuse. "Tu as toujours vu le meilleur des gens et tu as fait ressortir le meilleur des autres. Si tu voulais quelque chose, tu étais imparable. Tu as fait le tour du monde sans te mettre en danger. Tu as fait ce que tu avais envie de faire et tu ne t'es pas laissé faire par qui que ce soit", se souvient-il.

"Le haine ne conduit qu'à la colère"
Pour autant, le jeune homme ne veut pas nourrir la haine. Il appelle plutôt à prendre soin des personnes qu'on aime: "La haine ne conduit qu'à la colère. Si vous lisez ceci, envoyez un message ou téléphonez à une personne proche de votre cœur pour lui dire combien elle compte pour vous. Je donnerais n'importe quoi pour dire à Louisa qu'elle était une grande personne et qu'elle comptait pour moi." Son message a été aimé plus de 36.000 fois et partagé par 16.000 personnes.

Les quatre suspects interpellés suite au meurtre des deux jeunes randonneuses scandinaves dans le sud du Maroc avaient prêté allégeance à l'organisation Etat islamique (EI), selon une vidéo de cette allégeance dont l'authenticité a été confirmée par le procureur de Rabat.


Source : Belga le 21 décembre 2018

marathon
Messages : 8651
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Deux touristes retrouvées mortes au Maroc

Messagepar marathon » 22 déc. 2018, 18:00

Nouvelles arrestations pour le meurtre des deux touristes scandinaves au Maroc

La police marocaine a annoncé vendredi avoir procédé à neuf nouvelles arrestations en lien avec le meurtre qualifié de "terroriste" de deux jeunes randonneuses scandinaves dans le sud du Maroc, dont les corps étaient en cours de rapatriement.


Les mis en cause ont été interpellés pour leurs "liens présumés avec les auteurs de l'acte terroriste" ayant coûté la vie à Louisa Vesterager Jespersen, une étudiante danoise de 24 ans, et Maren Ueland, une Norvégienne de 28 ans, selon un communiqué du Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ), une unité de police chargée de la lutte antiterroriste.

Perquisitions
Les perquisitions dans plusieurs villes du Maroc dont Tanger (nord), Marrakech (centre) ou Essaouira (ouest) ont permis la saisie de "plusieurs équipements électroniques, d'un fusil de chasse, d'armes blanches (...) d'un uniforme militaire et de matériaux susceptibles d'être utilisés dans la fabrication d'explosifs", a ajouté le BCIJ.

Au total, treize personnes ont été arrêtées depuis lundi au Maroc pour leurs liens présumés avec le meurtre des deux touristes. Les quatre suspects directs du meurtre ont été interpellés entre lundi et jeudi à Marrakech, la capitale touristique du royaume.

Les corps de deux touristes avaient été découverts lundi sur un site isolé dans le Haut-Atlas (sud), dans un secteur prisé par les amateurs de marche. L'une d'elles a été décapitée, selon une source proche du dossier. Un avion transportant les deux corps a quitté vendredi le Maroc à destination de Copenhague, a dit à l'AFP un porte-parole de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).

Les enquêteurs marocains cherchent encore à authentifier une "vidéo relayée sur les réseaux sociaux, présentée comme montrant le meurtre d'une des deux touristes", selon le procureur de Rabat. "À ce stade, il n'y a aucune preuve tangible que la vidéo n'est pas authentique", a indiqué de son côté la police criminelle norvégienne (Kripos). À Rabat, le procureur a confirmé l'authenticité d'une autre vidéo montrant cette fois quatre hommes, présentés comme les suspects du meurtre, en train de prêter allégeance à Abou Bakr al-Baghdadi, chef du groupe jihadiste Etat islamique (EI).

"Sous le choc"
Les quatre suspects directs du meurtre avaient entre 25 et 33 ans et vivaient dans la région de Marrakech, dans la précarité. L'un d'eux, Younes Ouaziyad, 27 ans, vivait avec ses parents dans le quartier populaire Al-Azzouzia, où de modestes immeubles à la construction inachevée font face à des résidences avec piscine. Ses proches et ses voisins se disaient vendredi "sous le choc". "C'était un garçon sans histoire, discret. Rien ne pouvait laisser croire quil pourrait faire ça", déclare à l'AFP Abdelaati, 35 ans, un vendeur de légumes du quartier.

"Barbarie"
Le chef du gouvernement Saad-Eddine el Othmani a dénoncé un "crime odieux", alors que la presse locale faisait part de sa "colère" et son "horreur" devant un acte "barbare". "Ces assassins nous font honte", écrit le quotidien l'Economiste, qualifiant le meurtre de "terrible choc, pour tout le monde". "L'opinion publique crie vengeance" et "réclame la peine de mort", ajoute le quotidien marocain qui cite des pétitions en ce sens circulant sur les réseaux sociaux.

Des condamnations à la peine capitale sont toujours prononcées au Maroc, mais un moratoire est appliqué de facto depuis 1993 et son abolition fait débat. Des médias marocains s'inquiètent par ailleurs des possibles répercussions du meurtre sur le tourisme, secteur clé de l'économie puisqu'il représente 10% de la richesse du pays et constitue le deuxième employeur après l'agriculture. Épargné jusqu'ici par les attentats de l'EI, le royaume - qui revendique une politique très active en matière de lutte antiterroriste - avait été meurtri par des attaques à Casablanca (33 morts en 2003) et à Marrakech (17 morts en 2011).


Source : Belga le 21 décembre 2018

marathon
Messages : 8651
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Deux touristes retrouvées mortes au Maroc

Messagepar marathon » 22 déc. 2018, 18:02

La maman de l'une des touristes scandinaves inondée de photos de sa fille décapitée


Les proches des deux jeunes filles tuées au Maroc supplient: "Ne regardez pas la vidéo de leur meurtre". En réaction, des photos de Louisa et Maren dans leurs derniers instants sont partagées sur Facebook.

Les corps mutilés de Louisa Vesterager Jespersen, 24 ans, et Maren Ueland, 28 ans, ont été retrouvés dans les montages marocaines. Louisa a été décapitée.

La vidéo des meurtres a été diffusée sur les réseaux sociaux. On entend deux voix masculines crier sur les jeunes femmes. L'un déclare: "C'est une revanche pour nos frères de Hajin", en référence à la petite ville syrienne qui était l'un des bastions de l'Etat islamique.

Les proches de Louisa et Maren ont imploré sur les réseaux sociaux: "Ne regardez pas la vidéo. Vous savez ce qui va se passer dessus, vous savez ce que vous verrez. Les précieuses filles de quelqu'un dans leurs derniers instants, horriblement dépouillées de leurs vies. Ne donnez pas satisfaction aux monstres. Vous pouvez rendre leur dignité à ces belles filles."

La page Facebook de la maman de Maren a été prise d'assaut depuis qu'elle a posté une photo de sa fille en vue de lui rendre hommage. Des dizaines d'images de sa fille décapitée ont été postées sur son mur au milieu de messages de condoléances.

Les meurtriers de Louisa et Maren avaient prêté allégeance à l'Etat islamique une semaine avant de s'en prendre à elles.




Source : Belga le 22 décembre 2018


Retourner vers « Afrique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité