Disparition inquiétante d’une Française au Japon

Modérateur : marathon

marathon
Messages : 10965
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Disparition inquiétante d’une Française au Japon

Messagepar marathon » 06 août 2018, 11:07

Disparition inquiétante d’une Française au Japon

Image
Tiphaine Véron a 36 ans, elle a disparu lors d’un voyage au Japon ©DR



Les recherches se poursuivent…


Tiphaine Véron, 36 ans, est partie en vacances au Japon. Mais la Française n’a plus donné signe de vie depuis le 29 juillet dernier. Elle visitait alors la région de Nikko à environ 150 km de Tokyo. Un endroit réputé pour ses temples, ses sanctuaires et pour ses randonnées en montagne. C’est le gérant de son hôtel, qui ne la voyant pas revenir, a prévenu la police.

D’après nos confrères du Japan Times, les autorités nippones ont fouillé les alentours et plusieurs sites touristiques, en vain. Les forces de l’ordre n’excluent pas la piste criminelle.

C’est la deuxième fois que Tiphaine Véron se rendait au Japon, un pays qu’elle apprécie tout particulièrement. Sa famille a expliqué qu’elle était heureuse d’effectuer ce voyage qu’elle a préparé pendant des mois.


Ses proches sont actuellement sur place et ont signalé sur réseaux sociaux que Tiphaine est épileptique et qu’elle a besoin de prendre un traitement.

“Nous sommes inquiets car Tiphaine est épileptique et elle peut avoir été victime d’une crise qui l’a désorientée ou avoir fait une chute, même si elle a une bonne connaissance de sa maladie et prend bien ses médicaments qu’elle a toujours avec elle “, a déclaré sa sœur à l’AFP.

Vous l’avez donc compris le temps presse, mais sa famille ne perd pas espoir.


Source : Détective le 6 août 2018

marathon
Messages : 10965
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Disparition inquiétante d’une Française au Japon

Messagepar marathon » 10 nov. 2018, 14:18

Disparition de Tiphaine Véron au Japon : une marche d’espoir ce samedi à Poitiers


Tiphaine Véron a 36 ans, elle a disparu lors d’un voyage au Japon



► Cela fait plus de 100 jours que la Française Tiphaine Véron est portée disparue au Japon. Partie visiter la région de Nikko, non loin de Tokyo, la Française n’a plus donné de signe de vie depuis le 29 juillet. Toutes ses affaires personnelles sont restées à son hôtel.

► Depuis, l’enquête piétine. Sa famille est partie à plusieurs reprises sur place pour tenter d’en savoir plus. Les proches de la jeune femme ont même interpellé Emmanuel Macron dans une lettre pour demander l’aide du gouvernement français.

► Dans le même temps, une information judiciaire a été ouverte en France par le parquet de Poitiers – d’où est originaire Tiphaine Véron – pour “enlèvement et séquestration”. De son côté, les autorités japonaises continuent leurs recherches, en vain.

► Alors pour que personne n’oublie Tiphaine Véron, une marche d’espoir est organisée demain samedi à Poitiers. “Marchons tous ensemble pour faire avancer les recherches” , lance sa famille. Départ samedi 10 novembre à 11h du parvis de l’église Notre-Dame-de-Poitiers



Source : Détective le 9 novembre 2018

marathon
Messages : 10965
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Disparition inquiétante d’une Française au Japon

Messagepar marathon » 14 mai 2019, 10:05

Disparition : une équipe de secours de Haute-Savoie part au Japon pour retrouver Tiphaine Véron


Une équipe de Samoëns (Haute-Savoie) spécialisée le secours en milieu difficile et isolé part ce mardi au Japon pour tenter de trouver des indices sur la disparition d'une femme de 36 ans originaire de Poitiers. Tiphaine Véron a disparu le 29 juillet 2018.

La famille de Tiphaine Véron ne désarme pas ! Cela va faire neuf mois maintenant que cette femme de 36 ans, originaire du Poitou a disparu au Japon. C'était le 29 juillet 2018. Sa famille se mobilise pour qu'on ne l'oublie pas. Ce mardi 7 mai, elle finance l'expédition d'une équipe de Haute-Savoie pour rechercher la jeune femme


Des spécialistes du secours en montagne et en milieu difficile

Cinq membres de Mountain Medic Events seront du voyage. Mountain Medic Events, une société de Samoëns en Haute-Savoie est spécialisée dans le secours et l'assistance médicale en milieu difficile et isolé. L'objectif est d'aller fouiller les berges des rivières Daiya et Kinu à Nikko (près de Tokyo).

On ne sait pas ce qui est arrivé à Tiphaine mais elle a peut-être fait une crise d'épilepsie avant de basculer dans l'eau. Alors, même si elle refuse d'envisager un tel drame, la famille se force à imaginer le pire, et éliminer les pistes, au fur et à mesure.


Avec les techniciens haut-savoyards, la famille a défini deux zones de recherches encore non explorées par la police nippone : les berges de la Daiya river sur cinq à six kilomètrs en aval de Turtle Inn (l'hôtel où la Française a été vue pour la dernière fois) et une partie de la Kinu River.


"Nous ne passons pas derrière les Japonais qui ont fait un travail méticuleux mais nous venons ratisser et chercher dans des zones où rien n’a été fait." Rémi Devidal, Mountain Medic Events



Cinq secouristes dont un maître-chien, et 200 kg de matériel

Rémi Devidal, le patron de Mountain Medic, sensibilisé à l'histoire de Tiphaine, a accepté d'accompagner Damien et Sibylle au Japon pour un moindre coût. Cinq secouristes dont un maître chien décolleront donc de Genève avec eux ce mardi 7 mai.

Pour l'aider dans sa mission, l'équipe a embarqué 200 kilos de matériel : cordages, baudriers, pics d'ancrage, sondes, radios etc. Et même des hydrospeeds pour se déplacer rapidement sur l'eau. Sur place, c'est l'ambassade du Japon qui les logera dans une maison mise à disposition. La mission qui va durer 10 jours va coûter à 15.000 euros environ à la famille Véron.

Une famille mobilisée depuis des mois



Grâce au soutien de la cagnotte en ligne, la famille de Tiphaine Véron avait déjà pu partir plusieurs fois dans la région de Nikko, pour poser des avis de recherches, solliciter les enquêteurs nippons, les autorités locales et françaises sur place, réclamer des battues et des fouilles en rivière. Ce mardi 7 mai, c'est une nouvelle phase de recherches qui s'ouvre : Damien et Sibylle, le frère et la soeur de Tiphaine, repartent donc avec des experts.


"C'est le seul moyen d'avancer" - Damien, le frère de Tiphaine, à France Bleu Poitou

Pendant ce temps, l'enquête officielle continue au Japon. A Paris, les liens diplomatiques entre les deux pays se poursuivent autour de cette affaire. A Poitiers, pour la première fois, la famille a pu rencontrer la juge d'instruction Anne Etienne. C'était le 18 avril dernier. Pour l'instant, aucun enquêteur français n'a pu être envoyé sur place. Les liens diplomatique, eux aussi, se poursuivent.


Source : France Bleu Pays de Savoie le 6 mai 2019

marathon
Messages : 10965
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Disparition inquiétante d’une Française au Japon

Messagepar marathon » 14 mai 2019, 10:14

Serpents et frelons asiatiques géants rendent difficiles les recherches de Tiphaine Véron au Japon

Dix mois après la disparition de la Poitevine Tiphaine Véron au Japon, ses proches mènent actuellement des recherches dans la région de Nikko avec le renfort d'experts du secours en milieu difficile.

C'est un travail de fourmis au milieu de serpents venimeux, d'araignées et de frelons asiatiques géants. Depuis leur arrivée au Japon le 8 mai dernier, les secouristes de l'entreprise privée Mountain Medic Events passent au peigne fin les berges de la rivière Dayia afin de tenter de retrouver une trace de Tiphaine Véron, une Poitevine de 36 ans portée disparue depuis le 29 juillet 2018 lors de vacances dans la région de Nikko.


"Des serpents plus ou moins dangereux, dont certains sont mortels, des frelons asiatiques géants qui peuvent tuer en une seule piqûre, et des araignées pas très sympathiques, et des sangliers et des cerfs..."

"La particularité de ces recherches, c'est qu'on travaille dans des zones humides avec de la végétation très très dense, une faune plutôt hostile, on mélange techniques d'alpinisme et de déplacements en eaux vives, puisqu'on se déplace dans des rapides, soit à la nage soit en hydrospeed", explique Rémi Dévidal, le chef d'expédition et directeur de Mountain Medic Events, une société basée en Haute-Savoie engagée par la famille Véron grâce à une cagnotte solidaire.

"On espère que la police va faire appel à des maîtres-chiens"

L'équipe de secouristes a sondé 30 kilomètres de berges de la rivière Dayia qui borde la ville de Nikko et fouillé les forêts de bambous environnantes. Une multitude d'objets ont été retrouvés. Des chaussures en lambeaux, des sacoches, des boîtes de médicaments;


"Rien qui pourrait nous laisser penser qu'il y a des affaires de Tiphaine, pour l'instant"

"C'est rassurant en même temps d'imaginer qu'elle n'ait jamais été dans la rivière, si on fait ces recherches c'est pour en avoir le cœur net, avant l'arrivée des typhons fin juin début juillet", précise Damien Véron, le frère de Tiphaine, qui multiplie les voyages au Japon depuis la disparition de sa sœur.

"Les portraits de Tiphaine sont toujours placardés dans les rues de Nikko"

Aidés par des habitants de Nikko et reçus "régulièrement" par l'ambassade de France, les proches de Tiphaine Véron s'entretiennent également très fréquemment avec les policiers japonais. "Ils nous donnent accès à une partie de l'enquête (...) c'est un peu comme si on était des parties civiles au Japon, sauf que ça n'existe pas du tout dans ce pays", raconte Sibylle, la sœur de Tiphaine Véron



"Il y a des choses qui pour nous sont indispensables et qui manquent ici, par exemple, les données de téléphonie"


"[Les enquêteurs japonais] sont dans l'échange, c'est juste qu'il faut pouvoir comprendre leurs méthodes, les différences culturelles, il peut y avoir des quiproquos..." Avant leur départ du Japon le 17 mai, les secouristes de Mountain Medic Events ont prévu de concentrer les recherches en aval d'un barrage situé sur la rivière Dayia.

Source : France Bleu Pays de Savoie le14 mai 2019

marathon
Messages : 10965
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Disparition inquiétante d’une Française au Japon

Messagepar marathon » 20 mai 2019, 13:42

Disparition de Tiphaine Véron: Les nouvelles recherches n'ont rien donné

JAPON Damien et Sybille Véron, frère et soeur de Tiphaine, ont arpenté les montagnes japonaises où la Française a disparu



Les recherches menées ces derniers jours au Japon pour tenter de trouver des indices sur la disparition en juillet 2018 de la Française Tiphaine Véron dans la région de Nikko (nord-est) n’ont rien donné, a indiqué samedi sa famille à l’AFP. Des experts français ont accompagné Damien et Sybille Véron, frère et sœur de Tiphaine, pour parcourir la forêt à flanc de montagne et sonder la rivière dans laquelle elle aurait pu tomber.

« On a passé sept jours sur le terrain. Nous n’avons rien trouvé de significatif. On ne peut pas dire que la piste de la rivière soit totalement écartée, mais au moins les doutes sont levés sur certaines zones puisque les spécialistes les ont traitées en intégralité avec les moyens qu’il fallait », a expliqué Damien Véron.

« On garde néanmoins espoir, celui que Tiphaine puisse être encore en vie quelque part. On continue à se battre », a-t-il ajouté, précisant que le fait de ne pas avoir découvert d’indice dans le cours d’eau parcouru affaiblissait davantage la piste accidentelle et renforçait dans son esprit la piste criminelle, même si là encore aucun élément concret n’a été détecté.


Recherches japonaises à venir

Damien et Sybille Véron, qui ont effectué cette mission avec des secouristes de Mountain Medic Events, ont eu trois rendez-vous en une semaine avec la police sur place, laquelle n’a pas effectué de nouvelles recherches faute d’avoir des pistes concrètes à explorer. La famille songe déjà à revenir une fois de plus au Japon pour enquêter et espère que la police nippone aura entre-temps effectué les investigations promises avec des chiens près d’amas de terre repérés dans la région.

Tiphaine Véron, habitante de Poitiers, n’a plus été vue depuis le matin du 29 juillet 2018, quand elle a quitté son hôtel de Nikko, où elle était arrivée la veille, pour partir en balade, laissant dans sa chambre sa valise et son passeport. Les recherches menées immédiatement après dans la montagne environnante et la rivière à proximité n’ont rien apporté, pas plus que les rares témoignages recueillis.

Le fait qu’elle soit une touriste étrangère rend beaucoup plus compliquée l’obtention auprès des opérateurs des données de télécommunications mobiles et de localisation géographique allant de pair.


Source : 20 Minutes le 20 mai 2019

marathon
Messages : 10965
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Disparition inquiétante d’une Française au Japon

Messagepar marathon » 13 janv. 2020, 10:02

18 mois après la disparition de la Poitevine Tiphaine Véron au Japon, sa famille ne croit plus à l'accident


Cela va faire 18 mois fin janvier que Tiphaine Véron a disparu au Japon. La Poitevine n'a plus donné signe de vie depuis juillet 2018 mais sa famille ne désarme pas! Elle ne croit plus à la thèse de l'accident et penche plutôt pour l'enlèvement. Avec son association, elle compte continuer à enquêter


Ils ne croient plus en la thèse de l'accident ! A Poitiers, la famille de Tiphaine Véron, cette Poitevine portée disparue depuis la fin juillet 2018 au Japon n'abandonne pas les recherches mais change de piste. Après plusieurs déplacements au Japon, après moultes recherches, y compris avec des policiers et des experts, autour de son hôtel, le "Turttle inn" situé près d'une rivière à Nikko, la famille n'a rien retrouvé. Aucune trace de Tiphaine !



Un dossier japonais peu fourni

Le dossier d'enquête japonais que la famille a réussi à faire traduire ne comporte que peu d'éléments : des auditions mais pas d'interrogatoires à proprement parler, et quelques contradictions malgré tout. Quant aux données pour géolocaliser le compte google du téléphone de Tiphaine, elles montrent que la jeune femme n'a sans doute jamais quitté son hôtel ce jour-là.

La piste de l'accident écartée

Pour Damien Véron, le frère de Tiphaine, il fallait "explorer la piste de l'accident jusqu'au bout avant de l'écarter". Mais dès le début, dit-il, des inspecteurs japonais chevronnés ont évoqué la piste de l'enlèvement. Aujourd'hui, la famille estime que c'est la plus probable. D'autant qu'avec l'aide de Xavier Niel, le fondateur de l'opérateur de téléphonie mobile Free, les a aidé dans leur enquête.


Grâce à Xavier Niel, nous savons que son portable n'a pas été éteint de manière habituelle. Il a été coupé de façon violente : soit que la batterie a été arrachée soit qu'il a été cassé, explique Damien Véron.

Une coopération Paris-Tokyo mise à mal

Aujourd'hui, la famille espère que la police française pourra enquêter sur place. Mais l'évasion de Carlos Ghosn pourrait refroidir les relations franco-japonaises et geler les efforts de coopération entre les deux pays. On rappelle qu'une juge d'instruction a été nommée à Poitiers. Mais toujours pas de feu vert pour envoyer des enquêteurs français sur place.

Une association pour financer d'autres recherches

De son côté la famille Véron a monté une association "Unis pour Tiphaine". La première assemblée générale a réuni une cinquantaine de personnes à Poitiers ce week-end. Des personnes émues par le sort de la jeune poitevine et qui, par leurs dons, ont permis à la famille de se rendre plusieurs fois au Japon depuis la disparition de Tiphaine.

A quoi servent les dons ?

En un an et demi, elle a dépensé environ 50.000 euros pour mener sa propre enquête in situ, mobiliser les autorités locales, et motiver les recherches. Le plus gros de l'argent des dons a financé le transport : l'avion pour aller au japon, le train pour se rendre de Tokyo à la région de Nikko, la voiture sur place. Il y a aussi les dépenses pour les recherches : experts français spécialisés dans le secours en milieu périlleux, équipes cynophiles, détective privé, et interprètes. Il y en a eu pour plus de 25.000 euros. A cela s'ajoute les honoraires des avocats en France et au Japon : plus de 7.000 euros. Sans compter les frais sur place : hébergement frais administratifs, Wifi, téléphone et alimentation. Tous ces dons seront désormais gérés par l'association Unis pour Tiphaine.



Source : France Bleu Poitou le 13 janvier 2020

Association "Unis pour Tiphaine"

https://unispourtiphaine.org/


https://www.facebook.com/missing.tiphaineveron/

marathon
Messages : 10965
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Disparition inquiétante d’une Française au Japon

Messagepar marathon » 03 août 2020, 13:07

Près de deux ans après la disparition de Tiphaine Véron au Japon, sa famille ne désarme pas

Un nouvel avocat et un ouvrage en préparation. Deux ans après la disparition de la Poitevine Tiphaine au Japon, sa famille remue ciel et terre pour découvrir ce qui lui est arrivé. Elle fait appel au cabinet Dupond-Moretti pour lancer de nouvelles pistes et veut raconter son histoire dans un livre.

Des experts français en secours en montagne et milieux aquatiques ont mené des recherches au Japon avec Damien, le frère de Tiphaine Véron



Qu'est-il arrivé à Tiphaine Véron ? Cela va faire deux ans à la fin du mois de juillet que la Poitevine de 36 ans a disparu. Sa famille tente de nouvelles approches en faisant appel à un ténor du barreau, le cabinet d'Eric Dupond-Moretti.


Une famille déterminée à connaître la vérité

C'est Maître Vey, son collaborateur, qui va gérer le dossier. Il a eu accès à toutes les démarches de la famille et a pu analyser les éléments factuels et rationnels collectés aux cours de ces deux années.


"Des dossiers complexes de disparition de touristes français à l'étranger, j'en ai vu mais rarement, j'ai vu une famille se démener autant pour découvrir la vérité", reconnaît-il.

En deux ans, la famille Véron a multiplié les voyages dans la région de Nikko où Tiphaine a été vue pour la dernière fois le 29 juillet 2018, elle a sollicité toutes les autorités, nippones, françaises, depuis la police japonaise jusqu'au président de la République Emmanuel Macron en passant par Jean-Yves le Drian, le ministre des Affaires étrangères ou Laurent Pic, ambassadeur de France au Japon. Sa mère, ses frères et sa sœur, sont allés sur place pour distribuer des photos, parler aux médias nippons et aux expatriés français sur place. Avec l'aide de leur cagnotte abondée par des soutiens du Poitou et d'ailleurs, ils ont payé des spécialistes du secours en milieu périlleux pour sonder la rivière et fouiller les berges. Ils ont aussi saisi la justice en France.

Les investigations de la famille seront d'une aide précieuse

Bref, c'est un travail de titan qui a été réalisé. Et grâce à toutes leurs investigations, grâce à toutes les données recueillies par la famille Véron, Maître Vey espère bien pouvoir lancer ou relancer des pistes.


"Il y a encore trop de zones d'ombre dans ce dossier, trop de pièces du puzzle qui manquent", explique le collaborateur de Me Dupond-Moretti.

L'avocat inscrit aux barreaux de Paris et de Genève entend par exemple relancer la demande de géolocalisation du portable de Tiphaine.


"On s'est aperçu qu'aucune enquête criminelle n'avait été lancée par la police japonaise. On comprend mieux pourquoi les enquêteurs avaient du mal à nous fournir les demandes de géolocalisation qu'ils étaient censés avoir demandé aux opérateurs de téléphonie mobile", explique Damien Véron.

Le conseil de la famille souhaite savoir pourquoi le portable s'est éteint brutalement : n'avait-il plus de batterie ? Thèse peu probable le matin. Est-il tombé à l'eau ? A-t-il été jeté à terre ?

Auditionner des témoins et analyser la chambre d'hôtel

Il faudrait aussi pouvoir auditionner réellement les personnes présentes dans l'hôtel où séjournait Tiphaine au moment de sa disparition. Et même pouvoir analyser la chambre de fond en comble avec les outils techniques et technologiques dont on dispose aujourd'hui. Si l'avocate Poitevine de la famille, Maître Emmanuelle Bernard a fourni un travail essentiel aux yeux de la famille, Antoine Vey, son homologue parisien, pourra apporter un regard neuf. Et il y croit. Pour apporter la vérité à cette famille poitevine, il est prêt à se montrer "ferme" dans sa gestion du dossier, même si cela soulève des questions diplomatiques délicates.


"Toute famille a le droit de savoir ce qui est arrivé à un proche disparu", insiste-t-il.

Cela suppose peut-être de demander à ce que des policiers français puissent retourner sur place pour enquêter.

Un livre en préparation

Parallèlement à ces nouvelles démarches et procédures, la famille Véron souhaite entretenir la mémoire autour de Tiphaine. Damien et Sybille, son frère et sa sœur devaient retourner au Japon en avril dernier mais la crise sanitaire du covid-19 est passée par là. Impossible de voyager à l'étranger. Damien a donc profité du confinement pour se lancer dans l'écriture d'un livre.


"L'objectif, dit-il, c'est de montrer combien une famille peut se sentir isolée et parfois démunie face à la disparition d'un de ses proches. Et ce, malgré l'aide des autorités."

Damien Véron recherche un éditeur pour ce livre qui recensera tout ce qu'il s'est passé depuis la disparition de Tiphaine, le 29 juillet 2018, au Japon.



Source : France Bleu Poitou le 30 juin 2020

marathon
Messages : 10965
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Disparition inquiétante d’une Française au Japon

Messagepar marathon » 03 août 2020, 13:09

Deux ans après sa disparition, les proches de Tiphaine Véron l'invitent à "tenir le coup" dans des vidéos



Il y a 2 ans jour pour jour disparaissait la Poitevine Tiphaine Véron au Japon, le 29 juillet 2018, à Nikko, une cité touristique du Nord-Est de l'archipel nippon. Alors que l'enquête piétine, sa famille a décidé de marquer le coup ce mercredi en mettant en ligne des vidéos sur les réseaux sociaux.

Ils sont une cinquantaine, et auraient pu être beaucoup plus nombreux, à glisser un petit mot. Proches, amis, secouristes, personnalités... Ils tenaient à parler à Tiphaine en ce jour si spécial. Son frère Damien Véron, très touché par cette mobilisation : "Comme il y a eu beaucoup de témoignages, on a opté pour cinq ou six petites vidéos de 2-3 minutes. On a fait en sorte de cibler parce les gens sont adorables... Il y a 6.000 personnes qui nous suivent sur Facebook."



Dans un premier temps, la famille avait pensé pouvoir reprogrammer le concert prévu en avril à Tokyo pour ce 29 juillet, une marche a aussi été envisagée à Poitiers, mais à chaque fois, la situation sanitaire a rendu les choses impossibles. D'où l'idée d'une vidéo.

Le combat pour retrouver Tiphaine, lui, se poursuit plus que jamais. Avec un nouvel avocat, et l'intention ferme de trouver des indices qui déclencheraient une véritable enquête sur place.


Source : France Bleu Poitou le 29 juillet 2020


Retourner vers « Asie »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités