Sophie, 20 ans, a disparu en se rendant à la visite d'un appartement

Modérateur : marathon

marathon
Messages : 10321
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Sophie, 20 ans, a disparu en se rendant à la visite d'un appartement

Messagepar marathon » 27 juin 2019, 10:00

L’appartement de Jean-Marc Reiser à nouveau perquisitionné à Schiltigheim


Ce mercredi vers 8h30, Jean-Marc Reiser, l’assassin présumé de Sophie Le Tan, a été extrait de sa cellule à la maison d’arrêt de Strasbourg pour assister à une nouvelle perquisition de son domicile au 1 rue Perle à Schiltigheim. C’est à cet endroit que l’étudiante de 20 ans a disparu le 7 septembre 2018 alors qu’elle allait visiter un appartement.
Menotté, vêtu d’un gilet pare-balles et escorté par la brigade de recherches et d'intervention de Strasbourg, Jean-Marc Reiser, 58 ans, est arrivé vers 9 heures au pied de son ancien immeuble. Sa présence était obligatoire afin que puissent être menées des investigations complémentaires, ordonnées sur commission rogatoire de la juge en charge de l’instruction de l’affaire, Eliette Roux.

La police judiciaire et l’identité judiciaire – un service spécialisé en investigations techniques et scientifiques – ont exploré le petit appartement, situé au sixième et dernier étage d’un immeuble comptant une vingtaine de logements sociaux. Ils ont fouillé la pièce de vie prolongée d’un balcon, la cuisine et la salle de bains. Au sous-sol, la cave utilisée par le quinquagénaire pour stocker du matériel a aussi fait l’objet de recherches.

Sous des cris de haine et les insultes de quelques riverains

Jean-Marc Reiser est « resté spectateur » dans la mesure où « il ne s’agissait pas d’une audition, précise Me Pierre Giuriato, l’un de ses avocats qui l’a assisté pendant cette matinée. Le mis en cause a simplement « précisé la nature et l'origine de certains effets personnels de manière spontanée ». Des objets ont été saisis « dans l’appartement ainsi que dans la cave » et placés sous scellés en vue d’être analysés.

Pour ces investigations complémentaires, les abords du 1 rue Perle avaient été sécurisés par un important dispositif policier. Ce déploiement de forces de l’ordre autour de l’immeuble a alerté les habitants. Vers 13h45, c’est sous des cris de haine et les insultes de quelques riverains, que Jean-Marc Reiser est remonté dans le véhicule qui l’a ramené à la maison d’arrêt.

Des traces de sang déjà mises en évidence

Une première perquisition avait eu lieu en septembre 2018 dans le cadre de sa garde à vue. Des expertises, menées par l’Institut national de police scientifique, ont révélé la présence du sang de Sophie Le Tan sur le sol du logement, ainsi que sur le manche d’une scie qui se trouvait dans sa cave. Des traces de sang de la jeune femme ont encore été mises en évidence sur des chaussures appartenant à l’unique suspect.

A l’aune des éléments matériels recueillis par la police, le suspect a été longuement interrogé par la juge d’instruction le 5 octobre puis le 28 mars dernier. Le quinquagénaire au lourd passé judiciaire a reconnu que l’étudiante était bien montée dans son appartement le jour de sa disparition mais il a nié lui avoir fait du mal. Malgré d’importantes recherches, le corps de Sophie Le Tan n’a pas été retrouvé


Source : Les Dernières Nouvelles d'Alsace le 27 juin 2019

marathon
Messages : 10321
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Sophie, 20 ans, a disparu en se rendant à la visite d'un appartement

Messagepar marathon » 09 juil. 2019, 08:12

Jean-Marc Reiser : tueur en série ?


Cet homme est au cœur de tous les soupçons après la disparition de Sophie Le Tan le 7 septembre 2018. Physique impressionnant, mental d’acier, calculateur, il avait déjà été condamné pour viol. La juge d’instruction a rencontré mercredi la famille de Sophie Le Tan, de quoi alimenter un peu plus le portrait, jugé effrayant, de Jean-Marc Reizer. Qui est Jean-Marc Reizer ? Retour sur ces dix mois de disparition avant d’en parler avec: Michel Mary, grand reporter au journal "Le nouveau détective". Maître Gérard Welzer, avocat de la famille de Sophie Le Tan. Stéphane Bourgoin, criminologue et spécialiste des tueurs en série. - Affaire suivante, du dimanche 7 juillet 2019, présentée par Philippe Gaudin et Dominique Rizet, sur BFMTV.

Chaque dimanche, l’émission pilotée par Philippe Gaudin avec à ses côtés Dominique Rizet, consultant police/justice BFMTV, traite d’un événement majeur de la semaine, ainsi que d’autres affaires qui sont revenues sur le devant de la scène.

BFMTV, 1ère chaîne d’information en continu de France, vous propose toute l’info en temps réel avec 18h d’antenne live par jour et plus de 1000 duplex par mois.


Source : BFMTV le 7 juillet 2019

marathon
Messages : 10321
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Sophie, 20 ans, a disparu en se rendant à la visite d'un appartement

Messagepar marathon » 05 sept. 2019, 16:36

"Seul M. Reiser sait où est Sophie", son silence ajoute "au supplice de la famille"

Un an après la disparition de Sophie Le Tan, le point sur l’affaire

Sophie Le Tan a disparu le 7 septembre 2018 à Schiltigheim après avoir répondu à une petite annonce pour un appartement à louer. Jean-Marc Reiser, un quinquagénaire au lourd passé judiciaire, actuellement mis en examen pour assassinat, enlèvement et séquestration, est soupçonné d'avoir piégé l'étudiante de 20 ans. Mis en examen pour l’assassinat de Sophie Le Tan, une étudiante de 20 ans qui a disparu le 7 septembre 2018 alors qu’elle allait visiter un logement à Schiltigheim, Jean-Marc Reiser a été extrait de sa cellule de la maison d’arrêt de Strasbourg ce mardi. Il a été conduit jusqu’au palais de justice de Strasbourg, où il a comparu devant un juge des libertés et de la détention (JLD).

La détention provisoire de Jean-Marc Reiser prolongée

Au cours d’une audience qui s’est déroulée à huis clos, le magistrat a ordonné la prolongation de la détention provisoire de l’homme de 58 ans pour six mois supplémentaires, comme le juge d’instruction et le procureur l’avaient proposé. L’avocat de Jean-Marc Reiser avait pour sa part formulé une demande de mise en liberté, avec un placement sous contrôle judiciaire ou une assignation à résidence sous surveillance électronique. « M. Reiser conteste les critères de la détention provisoire », a indiqué Me Pierre Giuriato.



Source : Les Dernieres nouvelles d Alsace le 5 septembre 2019

marathon
Messages : 10321
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Sophie, 20 ans, a disparu en se rendant à la visite d'un appartement

Messagepar marathon » 18 oct. 2019, 16:11

Les infos de 6h30 - Affaire Sophie Le Tan : des pièces à conviction retirées de la procédure ?

Tout accable Jean-Marc Reiser, notamment une scie recouverte de sang et découverte à son domicile. Mais cet outil a été retrouvé dans des conditions non-conformes à la procédure.


L'objectif des avocats de Jean-Marc Reiser est simple : faire annuler un maximum de pièces à convictions avant le procès, notamment la scie recouverte de sang de Sophie Le Tan trouvée dans la cave du suspect. Ses avocats dénoncent un vice de procédure.


L'expert judiciaire qui a saisi cet objet n'était là que pour faire des prélèvements, mais il n'avait pas le droit de perquisitionner sans la présence de Jean-Marc Reiser. C'est ce que va plaider maître Pierre Giuriato, l'un des avocats du suspect. "Il aurait dû se limiter à des prélèvements, à prendre des clichés photographiques. (...) Mais en fait, il y a eu des objets qui ont été saisis et placés sous scellés", explique-t-il.

"Et en principe, en matière de perquisition, même si une personne est mise en examen, elle doit être présente sur les lieux. Donc on soulève la nullité de ces rapports d'expertise", ajoute le conseil de Jean-Marc Reiser.

Si la chambre de l'instruction de la Cour d'Appel de Colmar donne raison à la défense du suspect, c'est tout un pan de l'enquête qui s'effondrerait. Et la justice devrait faire en sorte que cette scie couverte de sang n'ait jamais existé.


Source: RTL le 3 octobre 2019

marathon
Messages : 10321
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Sophie, 20 ans, a disparu en se rendant à la visite d'un appartement

Messagepar marathon » 18 oct. 2019, 16:14

Affaire Sophie Le Tan : les pièces à conviction resteront dans le dossier


Affaire Sophie Le Tan : la requête en nullité déposée par les avocats de Jean-Marc #Reiser rejetée.
Les pièces à conviction les plus accablantes ne seront pas exclues du dossier


Malgré une demande des avocats de Jean-Marc Reiser, les objets récupérés chez le suspect pourront être utilisés dans la suite de la procédure judiciaire.

Mais la requête a finalement été rejetée par la justice. Parmi les pièces à conviction, contestées par la défense de l'homme de 59 ans, se trouvaient plusieurs objets couverts de traces de sang appartenant à la jeune femme de 20 ans, disparue enallant visiter un appartement.

Pour rappel, Jean-Marc Reiser avait posté lui-même l'annonce du domicile à louer sur internet, il a été arrêté quelques jours après la disparition de Sophie Le Tan. L'homme était déjà connu des services de police pour une condamnation, puis un acquittement grâce au bénéfice du doute, suite à la disparition d'une femme dans les années 80.

Malgré les preuves, le suspect a réaffirmé, lors d'une audition devant la juge d'instruction le 5 octobre, être innocent. Selon lui, il aurait soigné la jeune femme blessée à la main, avant qu'elle ne quitte son domicile.


Source : RTL le 17 octobre 2019

marathon
Messages : 10321
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Sophie, 20 ans, a disparu en se rendant à la visite d'un appartement

Messagepar marathon » 25 oct. 2019, 17:22

Alsace : un corps retrouvé en forêt de Grendelbruch, il pourrait s'agir de celui de Sophie le Tan


Un corps de femme démembré a été retrouvé en forêt sur les hauteurs de Grendelbruch par un promeneur mercredi. Il pourrait s'agir de celui Sophie Le Tan, l'étudiante disparue en septembre 2018.


Le parquet de Saverne appelle à la prudence. Aucune identification formelle n'a été faite pour l'instant par les enquêteurs. Mais un corps de femme démembré a été retrouvé en forêt sur les hauteurs de Grendelbruch par un promeneur mercredi. "Il pourrait s'agir de celui Sophie Le Tan" selon le procureur.


Le lendemain de la disparition de Sophie le Tan le 7 septembre 2018, le portable du principal suspect, Jean-Marc Reiser, avait borné à l'entrée de la vallée de la Bruche, Mutzig, Grendelbruch, Mollkirch ou Balbronn mais aussi l'Est et l'Ouest de l'Eurométropole, Lingoslheim et la Wantzenau.




Source : France Bleu Alsace le 25 octobre 2019

marathon
Messages : 10321
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Sophie, 20 ans, a disparu en se rendant à la visite d'un appartement

Messagepar marathon » 27 oct. 2019, 07:44

Affaire Sophie Le Tan : une association aux côtés de la famille après la découverte d'un corps en forêt



L'association ICARED a mené une quinzaine de "battues citoyennes" dans la forêt de Grendelbruch après la disparition de Sophie Le Tan en septembre 2018. Ses bénévoles épaulent toujours la famille de l'étudiante, en attendant les résultats des tests ADN pratiqués sur le corps découvert mercredi.

Le père de Sophie Le Tan devant le tribunal de grande instance de Strasbourg où le principal suspect est entendu par la juge d'instruction. 5 octobre 2018.
Le père de Sophie Le Tan devant le tribunal de grande instance de Strasbourg où le principal suspect est entendu par la juge d'instruction. 5 octobre 2018. © Radio France- Lucile Guillotin

Les enquêteurs comptent sur l'ADN prélevé sur le corps découvert mercredi 23 octobre 2019 près de Grendelbruch, en pleine forêt, pour connaître et l'identité de la jeune victime et la date de sa mort. Le corps démembré découvert par un promeneur, un gendarme parti cueillir des champignons, pourrait être celui de Sophie Le Tan, la jeune étudiante disparue à Schiltigheim le 7 septembre 2018.


Le principal suspect, Jean-Marc Reiser, fils de garde-forestier, connaît bien le massif vosgien. Les enquêteurs ont constaté que son téléphone avait "borné" dans la vallée de Schirmeck peu après la disparition de la jeune femme. Les traces de sang appartenant à Sophie Le Tan détectées sur sa scie laissent penser qu'il a pu découper le corps avant de le cacher.

Une quinzaine de "battues citoyennes"

Le secteur de Grendelbruch a pourtant été passé au crible il y a un an, en octobre en novembre 2018, lors des battues lancées par l'association ICARED, une association de citoyens solidaires de la famille Le Tan.

L'association ICARED "Initiative citoyenne d'aide et de recherche lors d'enlèvement et disparition", a organisé près d'une quinzaine de battues dans le secteur de Grendelbruch et de Heiligenberg.

Ses bénévoles ont dû passer tout près des lieux de la découverte de mercredi dernier, estime Khadija Arratbi, la présidente de l'association : "on a vraiment, vraiment, cherché du côté de Grendelbruch, du côté de Heiligenberg. On avait de forts doutes par rapport à ce secteur. Donc, s'il s'agit du corps de Sophie, la frustration est immense parce qu'on était tout proche..."

L'association toujours présente auprès de la famille de Sophie

ICARED s'efforce d'accompagner la famille Le Tan dans cette nouvelle épreuve. "Le rôle primordial de notre association, c'est de soutenir la famille, d'être présents," insiste Khadija Arratbi. "Il faut digérer cette information. La famille est épaulée. Il y a des gens qui se relaient à leurs côtés, pour maintenir un semblant de vie normale".

Dans un communiqué publié vendredi 25 octobre, le procureur de Saverne, Philippe Vannier, rappelle que la prudence est mise, "dans l'attente du résultat d'investigations complémentaires", en particulier des recherches sur l'ADN collecté en forêt.

Source : France Bleu Alsace le 26 octobre 2019

marathon
Messages : 10321
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Sophie, 20 ans, a disparu en se rendant à la visite d'un appartement

Messagepar marathon » 27 oct. 2019, 07:48

Alsace : le corps retrouvé dans la forêt de Grendelbruch est celui de Sophie Le Tan


L'ADN a parlé. C'est le corps de Sophie Le Tan qui a été retrouvé ce mercredi 23 octobre dans une forêt en Alsace. L'étudiante était portée disparue depuis le 7 septembre 2018.



Le parquet de Strasbourg l'a confirmé ce samedi soir. Le corps démembré, retrouvé mercredi dans une forêt en Alsace, est celui de Sophie Le Tan.



"Les analyses ADN confiées à l'Institut national de la police scientifique (INPS) de Paris et exécutées en l'état sur certains de ces ossements humains viennent de révéler que le profil génétique féminin mis en évidence est identique au profil génétique de Sophie Le Tan", a annoncé dans un communiqué la procureure de Strasbourg, Yolande Renzi.


L'association ICARED - Initiative citoyenne d'aide et de recherche lors d'enlèvement et de disparition - créée en soutien à la famille de Sophie Le Tan et qui avait organisé des battues dans la forêt de Grendelbruch, a pu entrer en contact avec les parents de la jeune femme. "C'est un sentiment mitigé, entre la tragédie, l'horreur et le soulagement", explique Khadija Arrabti, présidente d'ICARED. "Mais ils vont pouvoir commencer leur travail de deuil."

"La découverte du corps de Sophie Le Tan ne signifie rien quant à l'éventuelle implication de Jean-Marc Reiser dans la mort de la jeune femme", souligne de son côté Me Francis Metzger, l'un des deux avocats du principal suspect dans la disparition de l'étudiante.

Source : France Bleu Alsace le 26 octobre 2019

marathon
Messages : 10321
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Sophie, 20 ans, a disparu en se rendant à la visite d'un appartement

Messagepar marathon » 28 oct. 2019, 16:30

Mort de Sophie Le Tan : cinq dates clés pour comprendre l'affaire


Le 23 octobre 2019, un peu plus d'un an après sa disparition près de Strasbourg, l'étudiante Sophie Le Tan a été retrouvée morte dans une forêt. Jean-Marc Reiser, 59 ans, est mis en examen pour assassinat, enlèvement et séquestration. Retour sur cette affaire en cinq dates clés.

Sophie Le Tan, disparue le 7 septembre 2018, a été retrouvée morte le 23 octobre 2019.
*

Disparue le 7 septembre 2018, le jour de ses 20 ans, Sophie Le Tan, étudiante à Strasbourg, a été retrouvée morte un peu plus d'un an après, le 23 octobre 2019, dans une forêt du Bas-Rhin. Cette découverte, pour macabre qu'elle soit, devrait faire avancer l'enquête dans laquelle un homme, Jean-Marc Reiser, est mis en examen. Retour sur les principales dates de l'affaire.



Sophie Le Tan disparaît samedi 7 septembre 2018

Le 7 septembre 2018, c'est la date à laquelle Sophie Le Tan, tout juste 20 ans, a rendez-vous pour visiter un appartement à Schiltigheim, près de Strasbourg. L'étudiante strasbourgeoise a répondu à une annonce en ligne. Alors que sa famille l'attend à Cernay, dans le Haut-Rhin, pour fêter son anniversaire, la jeune fille se volatilise.

Les amis de Sophie Le Tan se mobilisent sur les réseaux sociaux, tandis que la police lance un appel à témoins, le 11 septembre. La jeune fille, d'origine vietnamienne, est l'aînée d'une fratrie de trois. Elle est très proche de sa famille, "joyeuse" et "sérieuse" décrivent ses amis.

Jean-Marc Reiser mis en examen le 17 septembre

Un peu plus d'une semaine après la disparition de Sophie Le Tan, un homme de 58 ans est interpellé. Il s'agit de Jean-Marc Reiser, un Mosellan de 58 ans. C'est lui qui a posté l'annonce pour louer l'appartement que l'étudiante devait visiter. Il habite juste à côté. Les enquêteurs ont notamment été mis sur sa trace par d'autres jeunes filles qui avait pris rendez-vous pour voir le logement.

La procureure de la République révèle que des traces de sang ont été retrouvées au domicile de Jean-Marc Reiser et que l'ADN de Sophie Le Tan y figure.


Le quinquagénaire n'est pas un inconnu pour la justice : il a été condamné en 2001 à 15 ans de prison pour des viols sur une auto-stoppeuse allemande et sur sa maîtresse. La même année, il a été acquitté dans une toute autre affaire : la disparition à Strasbourg en 1987 de Françoise Hohmann. Il était le dernier à avoir vu vivante cette jeune femme de 23 ans, qui vendait des aspirateurs au porte-à-porte. Après être sorti de prison, Jean-Marc Reiser a repris des études à Strasbourg.

Jean-Marc Reiser nie toute responsabilité dans la disparition de Sophie Le Tan. D'intenses recherches sont menées pour retrouver la jeune fille, tant par les enquêteurs que par des bénévoles qui s'organisent dans l'association Icared. Les battues sont organisées dans la région strasbourgeoise, autour des étangs et dans les forêts, mais aussi dans les Vosges du Nord où le suspect a grandi.


Le 5 octobre 2018 : Jean-Marc Reiser change de version

Le 5 octobre, pour sa première audition chez le juge d'instruction depuis sa mise en examen, Jean-Marc Reiser modifie son discours. Il reconnait avoir rencontré Sophie le Tan, alors qu'il affirmait jusqu'ici ne pas l'avoir croisée. Il dit l'avoir vue blessée à la main et lui avoir proposé de monter chez lui pour la soigner. C'est ce qui expliquerait, selon lui, les traces d'ADN de la jeune fille retrouvés dans son appartement à Schiltighem.

Jean-Marc Reiser affirme que la jeune fille est ensuite repartie et nie toujours une quelconque responsabilité dans sa disparition.

Révélations macabres le 28 mars 2019

Nouvelle audition de Jean-Marc Reiser, le 28 mars 2019 et des révélations glaçantes, en marge de cet interrogatoire : selon une source proche du dossier, du sang de Sophie Le Tan a été retrouvé sur le manche d'une scie découverte dans la cave du suspect, à Schiltigheim. On savait depuis le mois d'octobre 2018 que des bâches en plastique avaient été retrouvées dans la voiture du mis en examen.

On apprendra en mai que des traces du sang de la disparue figuraient aussi sur les chaussures de Jean-Marc Reiser. Le suspect maintient sa version des événements.

Le 23 octobre 2019 : découverte du corps de Sophie Le Tan

Mercredi 23 octobre, un an et presque deux mois après la disparition de Sophie Le Tan, un gendarme, en repos, qui se promène en forêt, sur les hauteurs de Grendelbruch (Bas-Rhin) découvre les restes d'un corps humain. Après des analyses ADN, le cadavre démembré est identifié : il s'agit bien de celui de l'étudiante alsacienne. Ce secteur situé à une quarantaine de kilomètres de Strasbourg faisait partie des zones de recherche.

Une nouvelle étape s'ouvre dans l'enquête : les analyses sur le corps de la victime vont permettre aux enquêteurs d'en apprendre plus sur les circonstances de sa mort. Pour autant, cette découverte ne "signifie rien de particulier quant à l'éventuelle implication de Jean-Marc Reiser dans le décès de Sophie Le Tan", indiquait l'un de ses avocats, Me Francis Metzger, après l'annonce des résultats ADN, le 26 octobre.

Pour la famille de Sophie Le Tan, c'est une épreuve supplémentaire. L'association Icared, qui l'a soutenue et organisait les battues citoyennes, parle d'un "mélange de tristesse et de soulagement". Un hommage doit être rendu les 2 ou 3 novembre.



Source : , France Bleu Lorraine le 28 octobre 2019

marathon
Messages : 10321
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Sophie, 20 ans, a disparu en se rendant à la visite d'un appartement

Messagepar marathon » 28 oct. 2019, 17:08

AFFAIRE REISER
Le corps de Sophie Le Tan avait probablement été enterré

La zone boisée où les ossements de Sophie Le Tan ont été découverts aurait été retournée par des animaux.

Lorsque le gendarme parti cueillir des champignons est tombé sur des restes humains, mercredi matin dans la forêt de Grendelbruch, il a constaté que la terre avait été retournée. D’après nos informations, la zone présentait les signes caractéristiques d’un passage de sangliers : d’importantes traces de grattage et de creusement étaient visibles dans cette partie pentue de la forêt de Rosheim, située sur le ban communal de Rosheim ou de Grendelbruch.

Il est donc probable que les ossements de femme découverts mercredi, dont les analyses ADN ont confirmé samedi soir qu’il s’agissait bien de Sophie Le Tan, avaient été soigneusement enterrés. Cet élément pourrait expliquer que les multiples battues qui avaient mobilisé de très nombreux policiers et militaires avec des chiens pour ratisser les forêts de la vallée de la Bruche, tout au long de l’automne 2018, n’aient pas permis de trouver la dépouille de l’étudiante de 20 ans, qui avait disparu le 7 septembre 2018. Des volontaires avaient également participé à des battues citoyennes dans tout le Bas-Rhin.

Mercredi, le promeneur a notamment constaté la présence d’un tronc de femme et d’une tête portant une natte. À proximité se trouvaient également des morceaux de membres, visiblement coupés à la scie.


Une conférence de presse cet après-midi

La procureure de la République de Strasbourg Yolande Renzi tiendra une conférence de presse ce lundi à 16 h 30 au palais de justice de Strasbourg. Elle devrait donner de plus amples détails sur les circonstances de la découverte du corps, ainsi que sur les résultats des analyses effectuées en urgence par l’Institut national de la police scientifique (INPS).



Source :Les Dernières Nouvelles d'Alsace le 28 octobre 2019


Retourner vers « Europe »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité