Sophie, 20 ans, a disparu en se rendant à la visite d'un appartement

Modérateur : marathon

marathon
Messages : 9293
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Sophie, 20 ans, a disparu en se rendant à la visite d'un appartement

Messagepar marathon » 13 oct. 2018, 13:09

Affaire Sophie Le Tan : des bâches retrouvées dans la voiture de Jean-Marc Reiser

Les bâches sont en cours d'analyse, a appris franceinfo de source proche du dossier. Par ailleurs, la photo de l'annonce immobilière de Jean-Marc Reiser était celle de l'appartement de sa mère.



Des bâches ont été retrouvées dans la voiture de Jean-Marc Reiser, mis en examen pour "assassinat, enlèvement et séquestration" dans l'enquête sur la disparition de Sophie Le Tan à Strasbourg, a appris franceinfo de source proche du dossier, jeudi 11 octobre. En début de soirée, elles étaient en cours d'analyse.

Par ailleurs, la photo utilisée par Jean-Marc Reiser pour illustrer son annonce immobilière, publiée notamment sur Le Bon Coin, était en fait une photo de l'appartement de sa mère, a appris franceinfo, jeudi, de source proche du dossier. L'avocat de la famille de la disparue, maître Gérard Welzer, estimait, samedi 6 octobre sur franceinfo, que Jean-Marc Reiser avait passé cette annonce "pour tendre un piège".

Jean-Marc Reiser a été entendu vendredi 6 octobre par les juges d'instruction. Il a reconnu que l'étudiante de 20 ans, disparue depuis le 7 septembre, était bien montée chez lui, dans son appartement en banlieue de Strasbourg, le jour de sa disparition. Selon lui, il aurait croisé "par hasard" la jeune femme, qui était blessée à la main. Il lui aurait proposé son aide, ce qui permettrait d'expliquer la présence de l'ADN de la jeune femme chez lui. Selon lui toujours, elle serait ensuite repartie. En revanche, il dément toujours son implication dans sa disparition. Jean-Marc Reiser a été mis en examen et placé en détention provisoire à la prison de Strasbourg le 18 septembre.

Source : France Info le 11 octobre 2018

marathon
Messages : 9293
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Sophie, 20 ans, a disparu en se rendant à la visite d'un appartement

Messagepar marathon » 13 oct. 2018, 13:10

Affaire Sophie Le Tan : une nouvelle zone de recherche délimitée grâce au portable de Jean-Marc Reiser

Par ailleurs, les bâches retrouvées dans la voiture du suspect sont toujours en cours d'analyses.


Les policiers de Strasbourg ont délimité une nouvelle zone de recherche pour tenter de retrouver Sophie Le Tan, la jeune étudiante disparue depuis le 7 septembre dernier dans le Bas-Rhin, selon les informations recueillies par franceinfo vendredi 12 octobre. Pour cela, les enquêteurs se sont basés sur les données du téléphone de Jean-Marc Reiser, qui a "borné" juste après la disparition de la jeune femme, dans une zone de 20 km², à l’ouest de Strasbourg, autour de trois villages de la route des vins d’Alsace. Le premier village est à 26 km de Strasbourg, le dernier à 40 km. Ils comptent moins de 3 000 habitants à eux trois. Les lieux sont vallonnés, de moyenne montagne, et surtout, la forêt y est importante. Les recherches vont donc se concentrer sur ce secteur.

Une enquête en coopération avec une cellule spécialisée

Les éléments s'accumulent contre Jean-Marc Reiser, mis en examen le 18 septembre pour "assassinat, enlèvement et séquestration" et placé en détention provisoire à la prison de Strasbourg. Comme l’a révélé franceinfo jeudi, des bâches retrouvées dans la voiture de Jean-Marc Reiser sont notamment en cours d’analyses. Une cinquantaine d’officiers travaillent sur l’affaire, également avec la coopération de l’OCRVP, l’Office central de répression des violences aux personnes. Il s’agit de techniciens de l’analyse de données, spécialisés dans les crimes non résolus.


Source : France Info le 12 octobre 2018

marathon
Messages : 9293
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Sophie, 20 ans, a disparu en se rendant à la visite d'un appartement

Messagepar marathon » 13 oct. 2018, 13:23

Affaire Le Tan: Jean-Marc Reiser Reiser s'est renseigné sur les procédures d'extradition à l'étranger


Les enquêteurs sont intrigués par les recherches Internet faites par Jean-Marc Reiser, le suspect principal dans la disparition de Sophie Le Tan. Ce dernier s'est renseigné sur les mesures d'extradition des Français à l'étranger. Il a également consulté plusieurs sites de rencontres avec des femmes étrangères.

Les enquêteurs continuent de tenter de percer le mystère Reiser. Alors que l'homme de 58 ans a seulement reconnu lors de sa première audition devant le juge d'instruction avoir croisé Sophie Le Tan, de nombreux éléments viennent intriguer les policiers. L'homme de 58 ans, mis en examen pour "enlèvement", "séquestration" et "assassinat", a effectué des recherches Internet surprenantes et les enquêteurs s'interrogent sur des éventuels voyages à l'étranger.



L'analyse du matériel informatique de Jean-Marc Reiser a permis de faire ressortir des recherches sur les procédures d'extradition dans différents pays. Il a cherché à vérifier quels pays étaient susceptibles d'extrader des ressortissants français mis en cause dans des affaires criminelles. Il a aussi consulté des sites de rencontres ou plutôt des sites de mariage avec des femmes étrangères.

Attirance pour les femmes étrangères

Alors que d'autres dossiers de disparitions ont été rouverts à l'aune de l'affaire Sophie Le Tan, les enquêteurs s'interrogent sur un possible passage à l'acte à l'étranger. Ces soupçons sont renforcés par le fait que Jean-Marc Reiser est soupçonné d'avoir enlevé l'étudiante d'origine vietnamienne, qu'il a hébergé Betsy, une femme d'origine nigériane, mais aussi qu'il a travaillé à l'université de Strasbourg, au Crous, pour l'accueil des étudiants étrangers.


A partir de ces éléments révélés par Le Parisien, les enquêteurs de la police judiciaire de Strasbourg et l'Office central pour la répression des violences aux personnes cherchent à savoir si Jean-Marc Reiser a réalisé des voyages à l'étranger ces dernières années. Des réquisitions ont été demandées sur ses relevés bancaires, ses lignes téléphoniques ou auprès des compagnies aériennes pour recenser ses déplacements.

Bâches dans le coffre

Lors de sa première audition devant le juge d'instruction, Jean-Marc Reiser avait changé sa version. Niant jusqu'alors connaître Sophie Le Tan, il a reconnu avoir croisé l'étudiante à la faculté mais aussi le jour de sa disparition. L'homme de 58 ans, déjà condamné pour viol, a également raconté que la jeune fille était blessée ce jour-là et qu'il l'avait fait monter chez lui pour la soigner. Un récit pour coller aux analyses techniques, qui avaient révélé la présence du sang de la jeune fille dans la salle de bain du suspect.

Par ailleurs, il est désormais avéré que pour passer son annonce de location d’appartement, à laquelle Sophie Le Tan avait répondu, Jean-Marc Reiser avait mis la photo du logement de sa mère, sans doute pour brouiller les pistes. Désormais, les enquêteurs s'intéressent à des bâches saisies dans la voiture du suspect. Il est aussi envisagé de désosser le véhicule pour essayer de trouver de nouvelles traces. Malgré d'importantes recherches, le corps de Sophie Le Tan reste introuvable.

Source : BFMTV le 12 octobre 2018

marathon
Messages : 9293
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Sophie, 20 ans, a disparu en se rendant à la visite d'un appartement

Messagepar marathon » 09 nov. 2018, 19:12

Disparition de Sophie Le Tan : des tracts diffusés en Allemagne



Deux mois après la disparition de Sophie Le Tan à Strasbourg, la mobilisation pour retrouver l'étudiante de 20 ans se poursuit. Une affiche avec le portrait du principal suspect Jean-Marc Reiser, est diffusé en Allemagne



Image
Jean-Marc Reiser, principal suspect dans la disparition de Sophie Le Tan à Strasbourg.



Deux mois après la disparition de Sophie Le Tan à Strasbourg, la mobilisation pour retrouver l'étudiante de 20 ans se poursuit. Une affiche avec le portrait du principal suspect Jean-Marc Reiser, est diffusé en Allemagne.


Plus de deux mois après la disparition de Sophie Le Tan, étudiante à Strasbourg, la mobilisation citoyenne pour tenter de la retrouver ne faiblit pas. "Des battues" sont organisées en semaine et le week-end, à Mutzig (Bas-Rhin) samedi et dimanche. Une affiche est également diffusée en Allemagne avec le portrait de Jean-Marc Reiser.
Source : France Bleu Alsace le 9 novembre 2018

marathon
Messages : 9293
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Sophie, 20 ans, a disparu en se rendant à la visite d'un appartement

Messagepar marathon » 01 mars 2019, 19:13

Disparition de Sophie Le Tan: le suspect demande sa mise en liberté


Jean-Marc Reiser, le principal suspect dans la disparition de Sophie Le Tan, jeune étudiante de 20 ans introuvable depuis début septembre à Strasbourg, a déposé une demande de remise en liberté, a-t-on appris lundi auprès de l'un de ses avocats.

Il s'agit de "la première demande de remise en liberté" formulée par M. Reiser, 59 ans, mis en examen pour assassinat et placé en détention depuis mi-septembre, a indiqué à l'AFP l'un de ses défenseurs, Me Pierre Giuriato, confirmant une information de France Bleu Alsace.

Cette demande a été "initiée directement par M. Reiser", qui dit n'avoir rien à voir avec cette disparition.

"Nous le soutenons et l'appuyons dans sa démarche", a ajouté l'avocat qui assure, avec Me Francis Metzger, la défense du suspect.

La requête sera examinée jeudi matin à huis clos par la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Colmar, a indiqué Me Giuriato.

Jean-Marc Reiser sera présent à l'audience, a-t-il ajouté.

M. Reiser n'a pas été réentendu par le juge d'instruction depuis son interrogatoire du 5 octobre.

Déjà condamné plusieurs fois dans le passé, notamment pour viols, il avait été arrêté grâce à des données téléphoniques une semaine après la disparition, le 7 septembre, de Sophie Le Tan, une étudiante partie visiter un appartement à Schiltigheim, en banlieue de Strasbourg.

Mis en examen pour assassinat, il soutient n'avoir rien à voir avec la disparition de la jeune femme.

En garde à vue, il avait affirmé ne l'avoir jamais rencontrée, avant de se murer dans le silence. Il avait ensuite changé de version devant la juge d'instruction: confronté à la découverte dans son appartement de traces de sang contenant l'ADN de l'étudiante, il avait alors assuré la connaître de l'université, où ils étudient tous les deux, et l'avoir croisée le jour de sa disparition.

Selon lui, elle souffrait alors d'une blessure à une main et il l'aurait soignée chez lui avant qu'elle ne quitte son domicile.

La disparition de Sophie Le Tan avait suscité une vague d'émotion dans la population. Une marche blanche avait été organisée, de même que des "battues citoyennes" dans l'espoir de retrouver la jeune femme, en vain.


Source : AFP le 25 février 2019

marathon
Messages : 9293
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Sophie, 20 ans, a disparu en se rendant à la visite d'un appartement

Messagepar marathon » 01 mars 2019, 19:13

Sophie Le Tan: la demande de mise en liberté de Jean-Marc Reiser rejetée


La cour d'appel de Colmar a rejeté jeudi une demande de mise en liberté formulée par Jean-Marc Reiser, mis en examen pour assassinat après la disparition en septembre de Sophie Le Tan, une étudiante strasbourgeoise de 20 ans qui reste introuvable, a-t-on appris auprès du parquet général.

La chambre de l'instruction de la cour d'appel avait examiné cette demande à huis clos jeudi matin pendant près de deux heures.

A l'audience, l'avocat de Jean-Marc Reiser, Me Francis Metzger, avait estimé que toutes les conditions posées par le Code pénal pour un maintien en détention de son client n'étaient pas réunies.

L'avocat général avait requis le maintien en détention de cet homme de 59 ans qui s'est présenté à l'audience - barbe fine et parka rouge - et a été reconduit hors de la salle par des gardes à l'issue, un tissu bleu dissimulant son visage pour échapper aux caméras.



Selon Me Gérard Welzer, conseil de la famille Le Tan, le parquet général a souligné "les charges accablantes" pesant sur le suspect, "le risque de réitération" des faits ainsi que "le casier judiciaire" de M. Reiser, déjà condamné pour des viols.

"On a retrouvé chez lui une liste de pays qui refusent l'extradition avec la France", faisant craindre un risque de fuite s'il était libéré, a indiqué l'avocat à la presse.

"Pour la famille et pour le dossier, la culpabilité (de Jean-Marc Reiser) ne fait aucun doute", avait-il déclaré avant l'audience.

Une trentaine de membres du collectif de soutien aux proches de Sophie Le Tan s'étaient rassemblés devant les locaux de la cour où ils ont déposé un portrait de l'étudiante et plusieurs pancartes réclamant "justice et vérité".


"Notre vie est complètement bouleversée" depuis la disparition de Sophie, a déclaré en larmes sa mère, Huong Le Tan, qui s'exprimait en vietnamien et dont les propos étaient traduits.

"Où est ma fille ? Je la cherche !", a-t-elle lâché, en sanglots, ajoutant: "Je souhaite et je demande à la justice qu'elle refuse la demande de remise en liberté".

Il s'agissait de la première demande de remise en liberté formulée par M. Reiser, placé en détention depuis la mi-septembre et qui n'a pas été réentendu par le juge d'instruction depuis son interrogatoire du 5 octobre.

Il avait été arrêté grâce à des données téléphoniques une semaine après la disparition, le 7 septembre, de l'étudiante, partie visiter un appartement à Schiltigheim, en banlieue de Strasbourg.

Des traces de sang de la jeune femme ont également été trouvées dans son appartement. Il soutient toutefois n'avoir rien à voir avec la disparition de la jeune femme qui, affirme-t-il, était venue à son domicile pour soigner une blessure avant de repartir.

Source : AFP le 28 février 2019

marathon
Messages : 9293
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Sophie, 20 ans, a disparu en se rendant à la visite d'un appartement

Messagepar marathon » 29 mars 2019, 12:24

Jean-Marc Reiser, le principal suspect dans l'affaire de la disparition de Sophie Le Tan à Strasbourg est auditionné pour la deuxième fois ce jeudi matin par la juge d'instruction.


L'étudiante âgée de 20 ans a disparu le 7 septembre alors qu'elle devait visiter un appartement qu'il louait.

Sophie Le Tan reste introuvable depuis sa disparition, il y a près de sept mois et malgré de multiples battues
citoyennes régulièrement organisées. Jean-Marc Reiser, le principal suspect nie toute implication dans la disparition de la jeune fille qu'il affirme avoir soignée à la main à son domicile avant qu'elle ne reparte. La juge d'instruction. Eliette Roux; l'auditionnera une seconde fois ce jeudi.


Une scie avec des traces de sang retrouvée dans la cave du suspect

De lourdes charges pèsent pourtant sur lui. En garde à vue, le suspect avait déclaré ne pas connaître Sophie Le Tan avant de changer de version dans le bureau de la juge qui l'avait confronté aux traces ADN de l'étudiante, du sang retrouvé dans la salle de bains de Jean-Marc Reiser. Ce dernier avait alors expliqué qu'il connaissait l'étudiante de la Fac où ils étaient tous deux inscrits et qu'il avait fait monter la jeune fille dans son appartement pour la soigner car sa main était blessée et qu'elle était ensuite repartie.

Il y a aussi cette scie avec des traces de sang retrouvée dans la cave du suspect. En tout cas, et selon son avocat Francis Metzger, Jean-Marc Reiser n'a pas l'intention de modifier les déclarations qu'il a faites en octobre dernier lors de sa première audition par la juge d'instruction.


Source: France Bleu Alsace le 27 mars 2019

marathon
Messages : 9293
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Sophie, 20 ans, a disparu en se rendant à la visite d'un appartement

Messagepar marathon » 29 mars 2019, 13:25

Du sang de Sophie Le Tan retrouvé sur une scie dans la cave de Jean-Marc Reiser

Un nouvel élément accable Jean-Marc Reiser, le principal suspect dans la disparition de Sophie Le Tan à Schiltigheim, près de Strasbourg, le 7 septembre 2018. Selon une source proche de l'enquête, du sang de Sophie Le Tan a été retrouvée sur une scie dans la cave du suspect.

Sophie Le Tan a disparu le 7 septembre 2018.

Jean-Marc Reiser, le principal suspect dans la disparition de Sophie Le Tan, a été entendu pendant huit heures ce jeudi 28 mars par la juge d'instruction en charge du dossier à Strasbourg. A l'issue de cette audition, l'avocat de la famille de Sophie Le Tan a affirmé qu'un "nouvel élément accablant" a été dévoilé à l'encontre de Jean-Marc Reiser, "un élément qui suffirait à lui seul à le faire condamner devant une cour d'assises".

Le sang découvert est bien celui de Sophie Le Tan

De source proche du dossier, du sang de Sophie Le Tan a été retrouvé sur le manche d'une scie découverte par les policiers dans la cave de Jean-Marc Reiser à Schiltigheim. Les analyses ADN ont parlé. Le principal suspect n'a pas changé de version jeudi, par rapport à sa première audition le 5 octobre dernier. L'homme de 58 ans reconnaît avoir rencontré l'étudiante mais nie toujours être impliqué dans sa disparition.

L'étudiante strasbourgeoise de 20 ans a disparu le 7 septembre 2018 alors qu'elle se rendait à Schiltigheim, commune voisine, pour visiter un appartement.


Source : France Bleu Alsace le 28 mars 2019

marathon
Messages : 9293
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Sophie, 20 ans, a disparu en se rendant à la visite d'un appartement

Messagepar marathon » 07 mai 2019, 09:25

Nouvelles révélations dans l'affaire Sophie Le Tan

Des traces de sang de Sophie Le Tan sur les chaussures du suspect


Selon une information du Parisien, du sang aurait été retrouvé sur les chaussures du principal suspect dans la disparition de la jeune Sophie Le Tan, Jean-Marc Reiser. De quoi sceller un peu plus les soupçons sur la culpabilité du quinquagénaire.

L'étau se resserre autour de Jean-Marc Reiser.

Le principal suspect dans l'enquête sur la disparition de Sophie Le Tan est confronté à de nouveaux éléments à charge. Selon Le Parisien qui s'est procuré les résultats de toutes nouvelles expertises, des traces de sang ont été retrouvées sur les chaussures du quinquagénaire. Réalisées à la demande de la juge d'instruction par l'institut national de police scientifique, ces analyses mettent en évidence le sang sur une paire de souliers de Jean-Marc Reiser, trouvés à son domicile de Schiltigheim (Bas-Rhin). Le quotidien précise que ces traces ont été "mises en évidence à neuf endroits sur la chaussure droite, et trois sur la gauche".


Mais ce n'est pas tout. Toujours selon cette expertise pointue, d'autres traces ADN de l'étudiante ont été retrouvées d'abord sur le lino de l'appartement, ainsi que sur une veste kaki de l'assassin présumé. Au mois de mars dernier, l'ADN de Sophie Le Tan avait été détecté sur une scie tachée de sang saisie dans la cave de Jean-Marc Reiser. La police avait alors précisé que quelqu'un avait tenté d'effacer les traces sur cet outil.

Disparue depuis septembre

Des éléments qui ne font que renforcer les soupçons des enquêteurs. Cependant, Jean-Marc Reiser continue de nier son implication dans la disparition de l'étudiante. Sa ligne de défense consiste à dire que Sophie Le Tan est montée chez lui pour soigner une blessure à la main. Mais d'autres éléments troublants avaient été retrouvés chez lui, à commencer par un pantalon taché de sang et les fameuses chaussures analysées ces dernières semaines. Le téléphone de l'étudiante de 20 ans avait également "borné" pour la dernière fois dans la zone nord de Strasbourg. Or, Schiltigheim se trouve à quelques kilomètres au nord de la ville.

Sophie Le Tan avait disparu le 7 septembre dernier, alors qu'elle s'était rendue à un rendez-vous pour visiter un appartement, dont l'annonce avait été postée par Jean-Marc Reiser. Elle cherchait un logement pour la rentrée universitaire. Rapidement suspecté, Jean-Marc Reiser avait été placé en détention provisoire le 17 septembre. Comme le rappelle Le Parisien, l'homme avait été dérouté lorsque la juge lui avait parlé de la scie tachée de sang le 28 mars dernier. Reste à savoir désormais comment il réagira à l'énoncé de ces nouveaux éléments à charge.


Source :6 Médias le 6 mai 2019

marathon
Messages : 9293
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Sophie, 20 ans, a disparu en se rendant à la visite d'un appartement

Messagepar marathon » 15 juin 2019, 17:48

Affaire Sophie Le Tan : “je l’ai échappé belle” témoigne une étudiante qui avait répondu à l’annonce de Jean-Marc Reiser


Peu avant la disparition de Sophie Le Tan, Lucie avait été en contact avec Jean-Marc Reiser, le principal suspect. Elle avait répondu à sa petite annonce. Elle livre à France 3 Alsace un témoignage glaçant. Un témoignage qui s'était avéré déterminant pour les enquêteurs en septembre 2018.

Sous ses airs détachés, Lucie (le prénom a été modifié à sa demande), la vingtaine passée, fluette et souriante, peine encore à croire qu’elle a failli croiser la route de Jean-Marc Reiser. En août 2018, cette étudiante avait répondu, en ligne, à une offre de location pour un appartement à Schiltigheim, dans la banlieue de Strasbourg (Bas-Rhin). Une annonce publiée anonymement qui allait se révéler frauduleuse et derrière laquelle se cachait Jean-Marc Reiser. L’homme qui sera soupçonné, quelques semaines plus tard, d’être le ravisseur et l’assassin présumé d’une autre étudiante, Sophie Le Tan.

"Il y avait un numéro à contacter et j’ai appelé, tout simplement. D’abord ça n’a pas répondu, puis le lendemain, la personne m’a rappelée et on a eu un échange téléphonique assez court. Ça a duré aux alentours de 3 minutes, pas plus." La jeune femme, à la voix calme, parfois tremblotante, se souvient parfaitement du moment où elle a échangé avec Jean-Marc Reiser. Ce jour-là, au téléphone, le faux loueur "qui semblait âgé" ne donne pas son nom. Rien d’anormal selon elle, "en général, les propriétaires attendent surtout que ce soit à nous de nous présenter." Ce qui l’étonne, en revanche, c’est le peu de coopération de son interlocuteur face à des questions concernant l’équipement de l’appartement.
Vous verrez sur place, quand vous visiterez
- Jean-Marc Reiser à Lucie lorsque celle-ci lui demande des détails sur l'appartement à louer


"C’était évasif. Je l’ai senti récalcitrant à répondre à mes questions. Il me disait à chaque fois : «vous verrez sur place, quand vous visiterez.» J’ai d’abord pensé que c’était une stratégie commerciale, pour susciter mon intérêt. Et après, je me suis dit que c’était quand-même un peu bizarre." L’étudiante s’interroge, se méfie. "J’étais mal à l’aise." Autre élément troublant, Jean-Marc Reiser ne lui donne pas rendez-vous directement à l’adresse du bien à louer, mais rue des Chasseurs, à Schiltigheim, à 150 mètres à pied de la rue Perle où il réside. "Il m’avait dit que c’était à côté et qu’on irait ensemble à l’appartement. Ce n’était pas conventionnel. C’est la première fois qu’on me faisait ça. Je me souviens avoir dit à mon compagnon qu’il y avait quelque chose qui clochait."

Malgré les doutes, un rendez-vous est pris, quelques jours plus tard. "Comme beaucoup d’étudiants, juste avant la rentrée, on est dans l’urgence de trouver un appartement, alors on visite beaucoup, on y va et on ne se pose pas trop de questions." Une visite que la jeune femme doit effectuer seule. "J’avais prévu d’y aller après ma journée de travail. Les personnes qui m’accompagnaient habituellement n’étaient pas disponibles. Et finalement, concours de circonstance, mon compagnon s’est libéré. C’est quand même toujours plus rassurant et plus sympa d’être à deux."
Ce serait quand même fou si c’était pour piéger des filles
- Le compagnon de Lucie, le jour de la rencontre qui n'a jamais eu lieu


Sur place, le couple fait chou blanc. "On a attendu encore et encore. On a envoyé plusieurs messages, puis on a fini par appeler pour demander ce qu’il en était, s’il comptait arriver. Personne ne s’est présenté. Sur le coup, nous étions énervés." Trois quarts d’heure d’attente, pendant lesquelles le compagnon de Lucie lance une remarque prémonitoire. "Il m’a dit : «ce serait quand même fou si c’était pour piéger des filles qu’il faisait ça et que là, parce qu’on est deux, il ne se passe rien.» Sur le moment, on l’a évoqué sans être sérieux, mais on s’est dit que ce serait quand même possible." En rentrant chez eux, les deux jeunes gens décident de signaler l’annonce frauduleuse au site Leboncoin, avant que leur histoire ne prenne une toute autre dimension.

7 septembre 2018, Sophie Le Tan, étudiante à l’université, a elle aussi rendez-vous à Schiltigheim pour visiter un appartement, route de Bischwiller. A 9h17, elle envoie un dernier SMS à l’annonceur et disparaît. Elle ne rejoindra pas sa famille qui l’attend pour fêter son vingtième anniversaire. Un appel à témoins est rapidement diffusé sur les réseaux sociaux. Lucie le remarque sur une page étudiante. "Je n’ai pas mis longtemps à faire le rapprochement. Je me suis dis que c’était un peu gros et que c’était sans doute la même personne, les mêmes circonstances, sauf que cette fois il s’était passé quelque chose."



La jeune femme réagit, se renseigne sur l’endroit de la disparition, poste un commentaire qui attire l’attention des proches de Sophie Le Tan. Après être entrés en contact avec elle, ils la persuadent de relater sa mésaventure aux enquêteurs. Un témoignage, ajouté à celui d’une seconde jeune femme, qui se révèlera capital pour remonter la trace du suspect. Confondu par les analyses des données téléphoniques, Jean-Marc Reiser sera interpellé le 15 septembre 2018 à Illkirch-Graffenstaden, des traces de griffures au poignet gauche. Il est aujourd’hui mis en examen pour assassinat, enlèvement et séquestration et continue de nier les faits qui lui sont reprochés.


Du sang de Sophie Le Tan retrouvé sur le manche d'une scie découverte dans la cave de Jean-Marc ReiserDu sang de Sophie Le Tan retrouvé sur le manche d'une scie découverte dans la cave de Jean-Marc Reiser

Aujourd’hui, Lucie a le sentiment d’avoir échappé au pire. "Je me dis que je ne suis pas passée loin et que ça aurait pu être moi." Pour elle, c’est bien le fait d’avoir été accompagnée, "qui a changé la donne". "J’imagine que d’une manière ou une autre, il [Jean-Marc Reiser, ndlr] voyait si les personnes étaient accompagnées ou pas. Depuis un poste d'observation ou en passant dans la rue, il devait repérer." La jeune femme avoue être parfois rattrapée par un sentiment de culpabilité. "Il y a des fois où je me dis avec cynisme : pourquoi elle et pas moi ? Je l’ai échappé belle, mais je pense à Sophie et à sa famille."

Suspension des recherches sur Sophie Le Tan: "si la police arrête, nous on continue" réagit la familleSuspension des recherches sur Sophie Le Tan: "si la police arrête, nous on continue" réagit la famille

Sophie Le Tan reste introuvable, neuf mois après sa disparition. Si les recherches sur le terrain ont été interrompues par la police, ses proches continuent de se mobiliser pour la retrouver. Lucie suit leurs actions, en tâchant de continuer sa route du mieux possible. "Ça remet les choses en place. Quand on est étudiant, on s’investit beaucoup, on veut réussir à tout prix et on passe à côté de plein de choses. Du coup maintenant, je profite plus de la vie", termine-t-elle en sanglot. Pas tout à fait indemne, certainement marquée à jamais.



Source : France TV Info le 14 juin 2019


Retourner vers « Europe »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité