Sophie, 20 ans, a disparu en se rendant à la visite d'un appartement

Modérateur : marathon

marathon
Messages : 10305
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Sophie, 20 ans, a disparu en se rendant à la visite d'un appartement

Messagepar marathon » 13 sept. 2018, 18:33

Sophie, 20 ans, a disparu en se rendant à la visite d'un appartement

Image








Appel à témoins après la disparition d'une jeune femme de 20 ans près de Strasbourg



La jeune femme de type asiatique mesure 1,55 m et portait des vêtements sombres le jour de sa disparition. Police nationale


Partie visiter un appartement dans le nord de Strasbourg (Bas-Rhin), une jeune femme n’a plus donné signe de vie…


La police du Bas-Rhin lance un appel à témoins après la disparition inquiétante d’une jeune femme, vendredi, à Schiltigheim, tout près de Strasbourg (Bas-Rhin).

Sophie Le Tan, 20 ans, a disparu dans le secteur de la route de Bischwiller, alors qu’elle se rendait à une visite d’appartement. Ses amis ont signalé sa disparition dès vendredi sur les réseaux sociaux.


La jeune femme de type asiatique mesure 1,55 m et portait des vêtements sombres le jour de sa disparition. Ses yeux sont de couleur marron, ses cheveux bruns et elle est de corpulence fine.

Toute personne susceptible d’avoir des informations est invitée à contacter la police judiciaire de Strasbourg au 03 90 23 13 05


Source : Le Parisien le 11 septembre 2018

marathon
Messages : 10305
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Sophie, 20 ans, a disparu en se rendant à la visite d'un appartement

Messagepar marathon » 13 sept. 2018, 18:36

Disparition d’une étudiante de 20 ans à Schiltigheim : le parquet ouvre une information judiciaire

Suite à la disparition d’une jeune femme de 20 ans le 7 septembre à Schiltigheim (DNA d’hier) , le parquet de Strasbourg a ouvert mardi soir une information judiciaire contre X du chef d’enlèvement et séquestration. Les investigations confiées à la direction régionale de la police judiciaire de Strasbourg n’ont pour l’heure pas permis de retrouver Sophie Le Tan. La jeune Haut-Rhinoise, qui étudie à Strasbourg, n’a plus donné signe de vie depuis vendredi dernier. Ce matin-là, elle devait se rendre à Schiltigheim afin de visiter un appartement situé route de Bischwiller.

Parallèlement aux recherches policières, les proches de la jeune femme agitent les réseaux sociaux dans l’espoir de glaner des informations.

Source : Dernieres Nouvelles d'Alsace le 12 septembre 2018

marathon
Messages : 10305
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Sophie, 20 ans, a disparu en se rendant à la visite d'un appartement

Messagepar marathon » 18 sept. 2018, 11:22

Disparition de Sophie Le Tan : un homme de 58 ans en garde à vue


Un homme âgé de 58 ans a été interpellé samedi soir dans son appartement de Schiltigheim. Il pourrait être impliqué dans la disparition de Sophie Le Tan, dont les proches sont sans nouvelles depuis le 7 septembre dernier.
Tout au long du week-end, les fonctionnaires de la direction régionale de la police judiciaire (DRPJ) de Strasbourg en charge de l’enquête ont poursuivi leurs recherches, en particulier à Schiltigheim, où la trace de Sophie Le Tan a été perdue le 7 septembre aux environs de 9 heures.

Ce matin-là, la jeune femme avait rendez-vous dans le secteur de la route de Bischwiller pour visiter un appartement à louer qu'elle avait repéré sur une petite annonce publiée par un particulier. L’étudiante haut-rhinoise devait ensuite rejoindre ses parents pour déjeuner dans un restaurant de Cernay, sa ville d’origine, et fêter ses 20 ans. Mais elle n'a depuis lors plus donné le moindre signe de vie à ses proches.

Les enquêteurs de la DRPJ ont très rapidement acquis la conviction que la disparition de Sophie Le Tan revêtait un caractère extrêmement inquiétant. Parallèlement aux investigations téléphoniques et à l'appel à témoins diffusé dans la presse et sur les réseaux sociaux, les policiers ont ratissé les abords du lieu de disparition présumé.


Présenté à la justice en fin d'après-midi

Samedi soir, ils ont interpellé un homme de 58 ans à son domicile de Schiltigheim. Ce dernier a été placé en garde à vue, ainsi qu'une femme qui pourrait être sa compagne. "Il s'agit d'une piste sérieuse", a indiqué un enquêteur, en précisant que Sophie Le Tan n'a pour l'heure toujours pas été retrouvée.

Le quinquagénaire pourrait être déféré au tribunal de grande instance de Strasbourg lundi en fin d'après-midi, en vue d'une possible mise en examen.


Source : Les Dernières Nouvelles d'Alsace le 17 septembre 2018

marathon
Messages : 10305
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Sophie, 20 ans, a disparu en se rendant à la visite d'un appartement

Messagepar marathon » 20 sept. 2018, 11:43

Étudiante disparue à Strasbourg : le suspect mis en examen pour assassinat


Dix jours après la disparition de Sophie Le Tan, 20 ans, un homme de 58 ans, connu de la justice pour des viols, a été mis en examen et écroué. Des traces de sang contenant l'ADN de la jeune fille ont été retrouvées dans l'appartement du suspect, a indiqué la procureure de la République, ce mardi soir.


Sophie Le Tan a disparu le 7 septembre. Ce matin-là, elle devait visiter un appartement à Schiltigheim, en proche banlieue de Strasbourg, puis rejoindre ses parents pour fêter son vingtième anniversaire. Mais les proches de cette étudiante, qui s'apprêtait à rentrer en troisième année de licence d'économie-gestion à l'université de Strasbourg, n'ont plus jamais reçu aucune nouvelle d'elle.

Les enquêteurs ayant rapidement jugé cette disparition «inquiétante», le parquet de Strasbourg a ouvert la semaine dernière une information judiciaire pour «enlèvement et séquestration». Et les résultats n'ont pas traîné: samedi, un homme de 58 ans nommé Jean-Marc Reiser a été interpellé à son domicile de Schiltigheim. Après 48 heures de garde à vue où il a gardé le silence, il a été mis en examen pour «assassinat, enlèvement et séquestration», a indiqué la procureure de la République de Strasbourg, Yolande Renzi, ce mardi soir lors d'une conférence de presse.


Une perquisition effectuée dans l'appartement du suspect a révélé «l'existence de traces de sang, malgré manifestement un nettoyage en profondeur et très récent des lieux», dont «l'ADN a été attribué à Sophie Le Tan», l'étudiante de 20 ans qui n'a toujours pas été retrouvée, a-t-elle déclaré.

Selon Les Dernières Nouvelles d'Alsace , Jean-Marc Reiser a été identifié grâce à des données téléphoniques. Le numéro qui apparaissait dans l'annonce de location de l'appartement visité par Sophie Le Tan correspondait à une ligne prépayée. Toujours selon le journal, trois autres jeunes femmes avaient répondu à la même annonce les jours précédents. Mais elles s'étaient rendues au rendez-vous accompagnées d'hommes et n'avaient jamais vu arriver leur interlocuteur, alors que Sophie Le Tan était venue seule.

Condamné à 15 ans de prison pour viols

Jean-Marc Reiser est loin d'être inconnu de la police et de la justice. En 1997, lors d'un contrôle de routine, des gendarmes découvrent dans son véhicule un arsenal d'armes de poing, un fusil à pompe, des cagoules et des stupéfiants ainsi que des photos pornographiques. Les forces de l'ordre sont intriguées par les poses endormies des jeunes femmes sur ces clichés. L'une d'elles, une ex-maîtresse de Jean-Marc Reiser, dépose alors une plainte pour viols, avant de la retirer. Après cette interpellation, les enquêteurs font le lien entre Jean-Marc Reiser et le viol non élucidé d'une auto-stoppeuse allemande de 22 ans le 22 août 1995 dans les Landes.

En 2001, il est condamné à 15 ans de réclusion par la cour d'assises du Doubs pour le viol de l'auto-stoppeuse allemande en 1995 et pour des viols sur sa maîtresse en 1996. Une peine confirmée l'année suivante par la cour d'assises d'appel du Bas-Rhin.

En 2001, Jean-Marc Reiser est par ailleurs impliqué dans une autre affaire, celle de la disparition d'une représentante de commerce de 23 ans en 1987. Il est finalement acquitté par la cour d'assises du Bas-Rhin. Selon Les Dernières Nouvelles d'Alsace, la dernière condamnation du quinquagénaire remonte à 2012: quatre ans de prison dont deux ferme pour avoir fracturé le cabinet d'un vétérinaire. «On ne savait rien du tout de son passé judiciaire, on l'ignorait et on l'a appris par le biais de cette affaire» de disparition de Sophie Le Tan, a raconté à l'AFP une voisine de Jean-Marc Reiser.



Source : Le Figaro le 18 septembre 2018

marathon
Messages : 10305
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Sophie, 20 ans, a disparu en se rendant à la visite d'un appartement

Messagepar marathon » 20 sept. 2018, 11:45

Disparition de Sophie Le Tan : l'étrange profil du suspect Jean-Marc Reiser


Un «regard bizarre» et un comportement «étrange». Déjà condamné pour viol et acquitté pour une disparition, Jean-Marc Reiser inquiétait ses voisins et anciens collègues.


Il a été mis en examen lundi soir pour «l'enlèvement, la séquestration et l'assassinat» de Sophie le Tan, 20 ans disparue à Strasbourg il y a treize jours. Jean-Marc Reiser, 58 ans, est soupçonné de s'en être pris à la jeune étudiante en économie alors qu'elle s'était présentée, seule, à un rendez-vous pour visiter un appartement. Et depuis sa mise en examen, il a décidé de ne pas parler.

Jean-Marc Reiser a deux facettes. D'un côté, jeune, il semblait être un étudiant sérieux. Il avait suivi des cours à l'Institut régional d'administration (IRA) de Bastia (Corse) et passé les concours de la fonction publique.

De l'autre côté, il a parfois été surnommé «le vieux pervers» par ses anciens collègues d'Inter Mutuelles Habitat (IMH) où il a exercé de 2010 à 2011. L'homme, «pas très assidu au travail» avait une façon «étrange de toujours vouloir coller les jeunes filles». C'est ce qu'a confié aux Dernières nouvelles d'Alsace, l'une de ses ex-coéquipières. «Je ne saurais l'expliquer, mais il avait un regard bizarre, un comportement étrange. J'avais 24 ans et je venais d'être embauchée, je me voyais mal l'accuser. D'autant qu'il n'a jamais eu la main baladeuse. Alors je l'évitais au maximum.»

Même ressenti parmi ses voisins actuels qui le décrivent comme quelqu'un de «froid, peu aimable». L'un d'eux raconte au quotidien: «Ma femme n'était pas tranquille lorsqu'elle était avec lui dans l'ascenseur.»

Un homme «intelligent»

En 2001, Jean-Marc Reiser est condamné à 15 ans de réclusion criminelle pour le viol d'une auto-stoppeuse allemande en 1995. Dans le Parisien , Me Isabelle Steyer, l'avocate de la victime se souvient d'un personnage complexe. «Il était filandreux, mielleux, répondant à côté des questions. (...) Un homme pas du tout fruste, intelligent même, qui savait s'exprimer et avait les mots pour se défendre.»

La même année, le suspect est acquitté pour la disparition de Françoise Hohman, une jeune démonstratrice en aspirateur de 23 ans disparue le 8 septembre 1987. Jean-Marc Reiser avait reconnu que la jeune femme était passée chez lui. Pourtant, «le doute» des enquêteurs de la PJ, de l'avocate et de la procureure «lui a bénéficié», déplore au Parisien Me Valérie Gletty, l'avocate de la partie civile dans cette affaire.

À l'époque, dans le coffre de sa voiture, des photos de femmes «nues endormies ou mortes» avaient été retrouvées, d'après son ancien avocat Me Eric Braun. Plus récemment, les enquêteurs ont découvert que ce fils de forestier transportait des pelles, des cordes et des fioles de GHB (la drogue du violeur).


Source : Le Figaro le 20 septembre 2018




Jean-Marc Reiser


Image

Jean-Marc Reiser est un français, né en 1960. Il a été condamné à 15 ans de réclusion criminelle, en 2001 pour des viols commis sur une auto-stoppeuse et sur sa maîtresse. Il a été dans le passé et est en 2018, suspecté dans plusieurs disparitions de jeunes femmes.

Il ne faut pas confondre avec Jean-Marc Reiser (Auteur de bande dessinée), plus connu sous le pseudo "Reiser"


Il est sorti de prison en 2012. En 2018, il déclare être « Inscrit à l'Université de Strasbourg, sans profession et vivant seul »

1987 Disparition de Françoise Hohmann

En 1987 à Strasbourg, Françoise Hohmann, 23 ans, représentante en appareils ménagers disparaît . Son corps n'a jamais été retrouvé. Son dernier client était Jean-Marc Reiser. Ce dernier a été suspecté en 1995 du meurtre de Françoise Hohmann. Il est acquitté de cette affaire en 2001.

1995 Viol d'une auto stoppeuse allemande

Le 22 août 1995 sur la RN10 à Laruscade, une auto stoppeuse allemande est violée. le crime reste longtemps non élucidé. En 1997, Jean-Marc Reiser est arrêté par un contrôle de routine. Dans sa voiture , on retrouve des armes, des drogues et des photos pornographiques de femmes endormies. Ce sont ces photos qui conduisent les policiers a le suspecter dans le viol de la jeune allemande.

2018 Disparition de Sophie Le Tan

Le 7 septembre, Sophie le Tan, étudiante d'origine asiatique de 20 ans, avait rendez-vous avec un homme pour visiter un appartement à Schiltigheim, Elle devait ensuite fêter son vingtième anniversaire avez ses parents. Elle n'est jamais arrivée. La police suspecte rapidement Jean-Marc Reiser. Elle découvre des traces de l'ADN de Sophie Le Tan dans l'appartement du suspect « malgré manifestement un nettoyage en profondeur et très récent des lieux ». Au vu de cet élément, Jean-Marc Reiser est mis en examen pour assassinat.

marathon
Messages : 10305
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Sophie, 20 ans, a disparu en se rendant à la visite d'un appartement

Messagepar marathon » 20 sept. 2018, 17:19

Disparition de Sophie Le Tan : un tee-shirt retrouvé lors de la battue citoyenne


L'ADN de la jeune femme a été retrouvé dans l'appartement de Jean-Marc Reiser, un homme de 58 ans aux lourds antécédents judiciaires.

Elle est introuvable depuis le 7 septembre dernier.


Une battue citoyenne a eu lieu, jeudi 20 septembre, au plan d'eau de la Ballastière à Bischheim, au nord de Strasbourg pour tenter de retrouver Sophie Le Tan, l'étudiante disparue le 7 septembre dernier. Selon le correspondant de RTL, un tee-shirt a été retrouvé sur place par les participants.


Mardi 18 septembre, Khadija Arratbi, 42 ans, habitante d'Illkirch-Graffenstaden, a lancé un appel sur Facebook pour organiser une battue citoyenne près du plan d'eau de la Ballastière à Bischheim, au nord de Strasbourg et tenter de retrouver la jeune femme.

Un tee-shirt qui pourrait correspondre à celui qu'elle portait le jour de sa disparition

L'étudiante de 20 ans est introuvable depuis le 7 septembre, date à laquelle elle devait visiter un appartement à Schiltigheim, en banlieue de la capitale alsacienne. Elle n'a pas donné signe de vie depuis.

Une quinzaine de personnes ont participé à cette initiative. Au cours des recherches, un tee-shirt féminin a été retrouvé dans un arbre près du plan d'eau, a rapporté la radio. Les participants ont alors alerté la police, qui a sécurisé le périmètre. Il s'agit d'un tee-shirt noir de taille XS qui pourrait correspondre, selon la famille, à celui qu'elle portait le jour de sa disparition.

Un homme mis en examen pour assassinat, enlèvement et séquestration

Mardi 18 septembre, Jean-Marc Reiser, un homme de 58 ans aux lourds antécédents judiciaires, a été mis en examen pour assassinat, enlèvement et séquestration à Strasbourg. Une perquisition effectuée dans son appartement a révélé "l'existence de traces de sang", a déclaré le procureur de la République à Strasbourg, Yolande Renzi.

"Malgré manifestement un nettoyage en profondeur et très récent des lieux", l'ADN a été "attribué à Sophie Le Tan", a ajouté Yolande Renzi. Selon Christophe Allain, le directeur régional de la police judiciaire du Grand Est, Jean-Marc Reiser avait déjà tenté d'attirer deux autres jeunes filles "dans un piège fatal" à Schiltigheim à l'aide d'annonces immobilières.



Source : AFP le 20 septembre 2018

marathon
Messages : 10305
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Sophie, 20 ans, a disparu en se rendant à la visite d'un appartement

Messagepar marathon » 20 sept. 2018, 20:14

Disparition de Sophie Le Tan : l'ADN d'une deuxième femme découvert au domicile du suspect à Schiltigheim



Les enquêteurs ont retrouvé un deuxième ADN de femme dans les traces de sang présentes au domicile de Jean-Marc Reiser, principal suspect dans la disparition de Sophie Le Tan. Les policiers ignorent encore à qui appartiennent ces traces génétiques.


D'après nos confrères de franceinfo, un deuxième ADN féminin a été découvert dans des traces de sang par les enquêteurs de la police judiciaire au domicile de Jean-Marc Reiser, le principal suspect dans la disparition de Sophie Le Tan, une jeune étudiante de 20 ans à Schiltigheim. Pour l'heure, les policiers ne savent pas à qui appartient ce deuxième ADN, retrouvé en plus de celui de Sophie Le Tan.



Le parquet de Strasbourg refuse de communiquer pour l'instant sur cette nouvelle information. Jean-Marc Reiser, 58 ans, a été mis en examen pour enlèvement, séquestration et assassinat, après la disparition de Sophie Le Tan, une étudiante originaire de Cernay et portée disparue depuis le 7 septembre.

En raison de ces découvertes récentes, l'Office central pour la répression des violences aux personnes (OCRVP) a été également saisi de l'enquête, aux côtés de la police judiciaire de Strasbourg. L'OCRVP est chargé d'explorer tous les cas de disparition inexpliquée qui correspondent au profil de la victime, à savoir des étudiantes. Il s'agit de voir si des rapprochements peuvent être faits, dans ces "cold case", avec Jean-Marc Reiser.

Source : France Bleu Alsace le 20 septembre 2018

marathon
Messages : 10305
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Sophie, 20 ans, a disparu en se rendant à la visite d'un appartement

Messagepar marathon » 22 sept. 2018, 13:07

Disparition de Sophie Le Tan : Reiser nie l’avoir jamais connue, l’étudiante nigériane, elle, est en vie

 Betty avait passé quelques jours, en mai, chez Jean-Marc Reiser. Avant de quitter les lieux précipitamment

On craignait le pire pour la jeune Africaine hébergée au mois de mai par l’inquiétant Jean-Marc Reiser. En garde à vue, ce dernier aurait nié avoir jamais rencontré Sophie Le Tan.



9 heures : Betty est elle-même sortie de l’ombre. Se sachant recherchée, cette étudiante nigériane a pris contact avec l’ambassade de France dans son pays d’origine.

Les enquêteurs qui travaillent sur la disparition de Sophie Le Tan, volatilisée après avoir répondu à une petite annonce immobilière, le 7 septembre à Schiltigheim (Bas-Rhin), craignaient le pire pour la jeune Africaine.

Le point commun des deux jeunes femmes est d’avoir croisé le chemin de Jean-Marc Reiser(*), 58 ans, un homme au très lourd passé criminel, désormais mis en examen pour l’enlèvement, la séquestration et l’assassinat de Sophie Le Tan. L’ADN de cette dernière a été retrouvé dans l’appartement du suspect


11 heures : lors de sa garde à vue, Jean-Marc Reiser aurait assuré ne jamais avoir rencontré Sophie Le Tan. Ce sont nos confrères de BFMTV qui l’affirment. Le principal suspect dans la disparition de la jeune femme, une étudiante en économie âgée de 20 ans, nierait les faits en bloc.

Et ce, en dépit d’éléments matériels solides. Des traces de sang, dont l’ADN correspond à celui de la jeune femme, ont été découverts dans la propre baignoire de Reiser. Le témoignage circonstancié d’une voisine corrobore la présence de Sophie dans cet immeuble de Sciltigheim.

“J’ai aperçu une jeune femme en costume noir, à qui j’ai ouvert. Il n’y avait pas d’asiatiques dans l’immeuble, donc, ça m’a marquée. Je suis la dernière à l’avoir vue vivante”, témoigne-t-elle. C’était le vendredi 7 septembre. Depuis, aucune trace de la jeune femme.




Un second ADN féminin avait été découvert sur place. Et les langues des voisins s’étaient déliées. Au mois de mai, Betty, jeune étudiante nigériane démunie, avait accepté l’hébergement offert par Jean-Marc Reiser, au 58 rue de la Perle. Avant de s’évaporer subitement dans la nature dans des circonstances assez troubles.

“Elle était paniquée et affolée [la dernière fois qu’elle a été vue dans la résidence]. Elle avait visiblement peur”, évoque une voisine de palier. Elle avait même abandonné des documents dans l’appartement de Reiser sans jamais chercher à les récupérer. Le fuyait-elle, lui ? Et si oui, pourquoi ?

Une chose est désormais certaine et c’est une bonne nouvelle : Betty est bel et bien vivante. Elle devrait être auditionnée pour déterminer les conditions de son passage dans l’appartement du suspect et de ce brusque départ.

Une question toutefois demeure : le second ADN féminin trouvé dans l’appartement est-il le sien ? “Il est prématuré de dire si cet ADN appartient à cette étudiante africaine”, tempère une source proche de l’enquête. Un test validera ou invalidera cette hypothèse et permettra aux enquêteurs d’éventuellement “fermer une porte”. Car si ce n’est pas le cas, à qui appartient-il ?

Le filet se resserre autour de Jean-Marc Reiser, personnage au profil inquiétant, déjà condamné pour viol, par le passé. Et acquitté pour une autre disparition, celle de Françoise Hohman en septembre 1987.


(*) A ce stade, Jean-Marc Reiser reste présumé innocent

Source : Le Parisien le 22 septembre 2018

marathon
Messages : 10305
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Sophie, 20 ans, a disparu en se rendant à la visite d'un appartement

Messagepar marathon » 28 sept. 2018, 20:07

Disparition de Sophie le Tan : une battue citoyenne en Moselle



Des fouilles menées par des citoyens vont avoir lieu, ce samedi, notamment du côté de Meisenthal, dans le pays de Bitche, pour tenter de retrouver Sophie Le Tan, cette étudiante disparue depuis le 7 septembre à Schiltigheim (67). Le principal suspect dans cette affaire a grandi dans le coin.

Ce samedi, ils vont continuer les recherches : des citoyens organisent une nouvelle battue pour tenter de retrouver Sophie Le Tan, étudiante de 20 ans disparue à Schiltigheim il y a trois semaines. Un bus est même affrété par la région Grand Est pour déposer des volontaires

Le matin les fouilles se dérouleront en Alsace, à Ingwiller, et l'après-midi, en Moselle, à 14h à Meisenthal, dans le Pays de Bitche. Et pour cause : le principal suspect, Jean-Marc Reiser, arrêté après que l'on ait retrouvé du sang et de l'ADN de Sophie Le Tan chez lui, est originaire de Meisenthal.

Un père garde-forestier

Il y a passé son enfance, et il connait très bien le secteur, les Vosges du Nord, la forêt et les cavernes. La famille de Jean-Marc Reiser est originaire de Meisenthal et de Soucht, également dans le Pays de Bitche. Son père était garde-forestier et habitait sur les hauteur de la commune. Voilà pourquoi le secteur fait partie des pistes, pour Khadija Arratbi, bénévole qui coordonne les recherches : "C'est son fief, il a de grandes connaissances en forêt (...) je sais que c'est chercher une aiguille dans une botte de foin, mais si on ne commence pas quelque part, l'aiguille, on ne risque pas de la trouver !"


Une centaine de personnes sont attendues à la battue, Alsaciens comme Mosellans tous réunis grâce à une page Facebook. Ils vont sillonner les chemins, les endroits où la famille Reiser avait ses habitudes. Emmaüs et des supermarchés du secteur offrent le repas aux bénévoles qui espèrent toujours retrouver Sophie le Tan vivante, même si l'espoir est mince.



Source : , France Bleu Lorraine Nord

marathon
Messages : 10305
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Sophie, 20 ans, a disparu en se rendant à la visite d'un appartement

Messagepar marathon » 10 oct. 2018, 11:54

Jean-Marc Reiser reconnaît avoir rencontré Sophie Le Tan

Il assurait ne pas la connaître. Jean-Marc Reiser a finalement rétropédalé sur cette partie de l'affaire de la disparition de Sophie Le Tan. Devant la juge d'instruction de Strasbourg, vendredi, l'homme de 58 ans a nié être impliqué dans cette affaire mais a changé de version en affirmant pour la première fois avoir rencontré l'étudiante de 20 ans, qui n'a plus donné signe de vie depuis le 7 septembre alors qu'elle devait visiter un appartement à Schiltigheim, dans la banlieue de Strasbourg. Il a même expliqué avoir croisé la jeune femme à l'université de Strasbourg. Celle-ci s'étant blessée à la main, il lui aurait alors proposé de la soigner à son domicile, ce qui expliquerait les traces de sang – et l'ADN de Sophie Le Tan – retrouvées chez lui malgré un nettoyage récent.


Crainte du soupçon

Le suspect a justifié ce changement de version en indiquant à la juge Éliette Roux qu'il craignait qu'on le soupçonne en raison de son passé criminel. L'homme avait notamment été condamné en 2001 par la cour d'assises du Doubs à 15 ans de réclusion pour des viols commis en 1995 et 1996, peine confirmée ensuite par la cour d'assises d'appel de Côte-d'Or en 2003. Le suspect numéro 1 dans cette affaire avait aussi été acquitté en 2001 par la cour d'assises du Bas-Rhin dans un autre dossier, la disparition d'une jeune femme de 23 ans, en 1987, dont le corps n'a jamais été retrouvé. Le dernier client à qui cette représentante de commerce avait rendu visite était Jean-Marc Reiser. Si les enquêteurs ont suivi sa piste dans l'enquête de la disparition de Sophie Le Tan grâce à des données téléphoniques, avant de retrouver chez lui les traces de sang. L'interrogatoire de l'homme a duré plus de six heures vendredi. Il est mis en examen pour assassinat, enlèvement et séquestration.


Source : La Dépêche le 7 octobre 2018


Retourner vers « Europe »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités