Affaire Kulik. Une lettre anonyme pourrait relancer l’enquête

Modérateur : marathon

marathon
Messages : 10008
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Affaire Kulik. Une lettre anonyme pourrait relancer l’enquête

Messagepar marathon » 11 déc. 2019, 18:21

Affaire Élodie Kulik: on sait comment Willy Bardon s’est procuré la gélule de pesticide


Après l’énoncé du verdict dans l’affaire Elodie Kulik, 30 ans de prison pour le viol, l’enlèvement et la séquestration de la jeune fille en 2002, Willy Bardon a tenté de se suicider en ingérant une gélule de pesticide.

Willy Bardon, qui avait tenté de se suicider en ingérant un pesticide à l’énoncé de sa condamnation à 30 ans de prison pour l’enlèvement et le viol d’Élodie Kulik vendredi, s’est réveillé ce lundi. « Le produit ingé ré (…) est un pesticide appelé le Temik. C’est un produit extrêmement dangereux qui a des effets à la fois sur le système nerveux et le système cardio-vasculaire », avait indiqué le procureur quelque temps après cette tentative de suicide.

Ce mardi, le procureur d’Amiens a donné quelques détails après avoir entendu Willy Bardon ainsi que plusieurs personnes de son entourage révèle l’Union. On sait que Willy Bardon s’est procuré le produit il y a plusieurs mois, peut-être un an, auprès d’un ami qui ignorait ses tendances suicidaires. L’homme assure même qu’à ce moment-là il n’avait pas envisagé de se suicider.



Les auditions de l’entourage de Bardon n’ont pas mis en évidence de responsabilité d’un tiers.

L’accusé avait réussi à cacher le produit dans des gélules d’un médicament banal et à les cacher dans son portefeuille, et elles ont ainsi échappé à la fouille effectuée avant le verdict. Il en avait ingéré le contenu dans son box, avant d’être évacué en urgence.

Source : La Voix du Nord le 11 décembre 2019

marathon
Messages : 10008
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Affaire Kulik. Une lettre anonyme pourrait relancer l’enquête

Messagepar marathon » 11 déc. 2019, 18:24

Affaire Élodie Kulik : Willy Bardon s’est réveillé, son pronostic vital n’est plus engagé


Willy Bardon, qui avait tenté de se suicider en apprenant vendredi sa condamnation à 30 ans de prison pour l’enlèvement et le viol d’Élodie Kulik, s’est réveillé ce lundi.

Willy Bardon, qui avait avalé un pesticide vendredi après l’annonce de sa condamnation à 30 ans de réclusion criminelle dans l’affaire Kulik, est réveillé et son pronostic vital « n’est plus engagé », a indiqué ce lundi Alexandre de Bosschère, le procureur d’Amiens.


« Il est désormais réveillé et son état de santé n’inspire plus d’inquiétude aux médecins, qui n’ont par ailleurs pas détecté l’existence de séquelles », a-t-il déclaré, précisant que l’homme de 45 ans « demeurera hospitalisé » aujourd’hui.

« Un produit extrêmement dangereux »

Vendredi, dans la foulée du verdict, Willy Bardon, a ingurgité un produit toxique ressemblant à un cachet et le contenu d’une bouteille d’eau tandis que sur le banc des parties civiles, les proches de la victime pleuraient ou s’enlaçaient. « Le produit ingéré (...) est un pesticide appelé le Temik. C’est un produit extrêmement dangereux », « qui a des effets à la fois sur le système nerveux et le système cardio-vasculaire », a indiqué le procureur.

L’enquête ouverte par le parquet doit notamment déterminer comment Willy Bardon s’en est procuré et « si c’est un acte qui avait été prémédité, organisé et de quelle manière », alors qu’il avait confié à un « proche » qu’il « attenterait à ses jours s’il était condamné ».


Source : La Voix du Nord le 9 décembre 2019

marathon
Messages : 10008
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Affaire Kulik. Une lettre anonyme pourrait relancer l’enquête

Messagepar marathon » 11 déc. 2019, 18:24

Affaire Élodie Kulik: on sait comment Willy Bardon s’est procuré la gélule de pesticide


Après l’énoncé du verdict dans l’affaire Elodie Kulik, 30 ans de prison pour le viol, l’enlèvement et la séquestration de la jeune fille en 2002, Willy Bardon a tenté de se suicider en ingérant une gélule de pesticide.

Willy Bardon, qui avait tenté de se suicider en ingérant un pesticide à l’énoncé de sa condamnation à 30 ans de prison pour l’enlèvement et le viol d’Élodie Kulik vendredi, s’est réveillé ce lundi. « Le produit ingé ré (…) est un pesticide appelé le Temik. C’est un produit extrêmement dangereux qui a des effets à la fois sur le système nerveux et le système cardio-vasculaire », avait indiqué le procureur quelque temps après cette tentative de suicide.

Ce mardi, le procureur d’Amiens a donné quelques détails après avoir entendu Willy Bardon ainsi que plusieurs personnes de son entourage révèle l’Union. On sait que Willy Bardon s’est procuré le produit il y a plusieurs mois, peut-être un an, auprès d’un ami qui ignorait ses tendances suicidaires. L’homme assure même qu’à ce moment-là il n’avait pas envisagé de se suicider.



Les auditions de l’entourage de Bardon n’ont pas mis en évidence de responsabilité d’un tiers.

L’accusé avait réussi à cacher le produit dans des gélules d’un médicament banal et à les cacher dans son portefeuille, et elles ont ainsi échappé à la fouille effectuée avant le verdict. Il en avait ingéré le contenu dans son box, avant d’être évacué en urgence.

Source : La Voix du Nord le 11 décembre 2019

marathon
Messages : 10008
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Affaire Kulik. Une lettre anonyme pourrait relancer l’enquête

Messagepar marathon » 02 janv. 2020, 18:44

Affaire Kulik : Willy Bardon incarcéré dans une prison des Hauts-de-France


Willy Bardon condamné à 30 ans de prison dans l'affaire Elodie Kulik, est sorti du CHU d'Amiens. Il était hospitalisé depuis sa tentative de suicide vendredi. L'Axonais a été incarcéré dans un établissement pénitentiaire des Hauts-de-France ce mercredi soir.

Willy Bardon a été incarcéré dans un établissement pénitentiaire des Hauts-de-France ce mercredi soir indique le procureur de la république d'Amiens à France Bleu Picardie sans en dire plus sur le lieu. L'Axonais était hospitalisé au CHU d'Amiens depuis vendredi et sa tentative de suicide au moment du verdict aux assises de la Somme dans l'affaire Elodie Kulik. Willy Bardon a été condamné à 30 ans de prison pour l'enlèvement et la séquestration suivis de mort et le viol de la jeune banquière en 2002.


Un suivi médical

Willy Bardon fait l'objet d'un suivi médical et d'une surveillance particulière. Il s'agit d'une décision de l'administration pénitentiaire dans le cadre d'un transfert précise le parquet puisque ce dernier était déjà sous écrou depuis lundi tout en étant hospitalisé à Amiens. Vendredi au moment du verdict, Willy Bardon avait avalé un puissant pesticide.


Source : France Bleu Nord le 13 décembre 2019

marathon
Messages : 10008
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Affaire Kulik. Une lettre anonyme pourrait relancer l’enquête

Messagepar marathon » 12 févr. 2020, 15:31

Affaire Kulik : décision le 11 février sur la demande de remise en liberté de Willy Bardon


La justice examinait ce vendredi la demande de remise en liberté de Willy Bardon condamné en décembre dans l'affaire Elodie Kulik et qui a fait appel du jugement des Assises de la Somme. La décision sera rendue le 11 février.

Willy Bardon avait été condamné à 30 ans de prison en décembre dans l'affaire Elodie Kulik

La chambre de l'instruction de la cour d'appel d'Amiens examinait ce vendredi la demande de remise en liberté de Willy Bardon condamné à trente ans de prison pour l'enlèvement et la séquestration suivis de mort et le viol d'Elodie Kulik en 2002 à l'est de la Somme.



Brève, l'audience, d'une trentaine de minutes, a notamment été marquée par la prise de parole de deux des trois avocats de Willy Bardon, également présent lors de l'audience.

Ses avocats demandent la remise en liberté de leur client, sous bracelet électronique, comme en avril 2014, après son interpellation et sa mise en examen.

De son côté Jacky Kulik, le père d'Elodie, évoque "un manque de respect" dans cette nouvelle demande de remise en liberté. Tout en restant "confiant" sur son rejet.

L'avocat général opposé à la demande de remise en liberté

L'avocat général s'est également dit contre la remise en liberté de Willy Bardon. Parmi les motifs invoqués, la peine d'emprisonnement de 30 ans, ou une potentielle tentative de suicide de l'Axonnais, comme il y a deux mois le soir du verdict. Assis dans le box des accusés, Willy Bardon avait alors avalé du Temik, un puissant pesticide. L'Axonnais se dit toujours "innocent".

La décision sur la demande de remise en liberté sera rendue le mardi 11 février.


Source : France Bleu Picardie le 11 février 2020

marathon
Messages : 10008
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Affaire Kulik. Une lettre anonyme pourrait relancer l’enquête

Messagepar marathon » 12 févr. 2020, 15:35

Affaire Elodie Kulik : rejet de la demande de mise en liberté de Willy Bardon

Willy Bardon a été condamné à 30 ans de réclusion criminelle par la cour d'assises de la Somme en décembre 2019.



La demande de mise en liberté de Willy Bardon a été rejetée par la justice, indiquent mardi 11 février nos confrères de France Bleu Picardie. Cet homme de 45 ans a été condamné en décembre dernier à 30 ans de réclusion criminelle pour l'enlèvement et la séquestration suivis de mort et le viol d'Elodie Kulik en janvier 2002.

La chambre d'instruction de la cour d'appel d'Amiens justifie sa décision par la volonté d'"éviter des pressions sur les témoins" et d'éviter que Willy Bardon ne se soustraie "par quelconque moyen à la justice".

Depuis son incarcération le 12 décembre 2019 à la maison d'arrêt de Lille, Willy Bardon est placé à l'isolement. Il a fait appel de sa condamnation à 30 ans de réclusion criminelle par les assises de la omme. Ses avocats demandent le dépaysement de ce nouveau procès.


Source : France Info le 11 février 2020


Retourner vers « Europe »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités