Une fille de 9 ans disparaît à 3h du matin lors d'un mariage

Modérateur : marathon

marathon
Messages : 9293
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Une fille de 9 ans disparaît à 3h du matin lors d'un mariage

Messagepar marathon » 03 sept. 2017, 16:07

Une fille de 9 ans disparaît à 3h du matin lors d'un mariage


Image

Une fillette de 9 ans a disparu dans la nuit de samedi à dimanche lors d'un mariage à Pont-de-Beauvoisin (Isère), déclenchant un important dispositif de recherches qui doit reprendre lundi matin après avoir été suspendu dimanche soir, a indiqué la préfecture.


"Elle a disparu vers trois heures du matin. Elle a été cherchée pendant une heure environ par sa famille, qui a ensuite alerté la gendarmerie", a précisé à l'AFP la sous-préfète de Grenoble Violaine Demaret, confirmant une information du quotidien régional Le Dauphiné Libéré.

Des "moyens conséquents" de la gendarmerie ont été aussitôt engagés toute la nuit de samedi et la journée de dimanche pour rechercher l'enfant, avec l'appui d'un hélicoptère.

Un appel à témoins a été lancé à la demande du procureur de la République de Bourgoin-Jallieu, selon le Dauphiné Libéré, pour retrouver la petite Maelys, qui "mesure 1m30, pèse 28 kg, a la peau mate, les yeux marrons et les cheveux châtains". Elle était habillée au mariage d'"une robe sans manches" et "de nu-pieds" de couleur blanche.

L'enfant est originaire du Jura, a précisé Mme Demaret. Sa mère, présente au mariage, a été prise en charge psychologiquement ainsi que des proches et les mariés. Les recherches doivent reprendre lundi matin, selon la même source.

Source : AFP le 28 août 2017

marathon
Messages : 9293
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Une fille de 9 ans disparaît à 3h du matin lors d'un mariage

Messagepar marathon » 03 sept. 2017, 16:09

Appel à témoin : une fillette de 9 ans activement recherchée


Maelys 9 ans, a disparu alors qu’elle assistait à un mariage à la salle des fêtes de Pont-de-Beauvoisi

Un important dispositif de recherche a été déployé à Pont-de-Beauvoisin tout au long de la journée ce dimanche, avec en appui un hélicoptère.
La petite Maelys, 9 ans, a disparu alors qu’elle assistait à un mariage à la salle des fêtes où elle a été vue pour la dernière fois vers 3 heures du matin, dimanche.
Maelys mesure 1m30, pèse 28 kg, a la peau mate, les yeux marrons, et les cheveux châtains. Elle était vêtue au moment de sa disparition d'une robe sans manche blanche et de nu-pieds blancs.
Un appel à témoin a été lancé à la demande du procureur de la République de Bourgoin-Jallieu. Si vous la voyez ou si vous avez des informations, contactez la gendarmerie de Pont-de-Beauvoisin au 04 76 37 00 17.

Source : Le Dauphiné

marathon
Messages : 9293
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Une fille de 9 ans disparaît à 3h du matin lors d'un mariage

Messagepar marathon » 03 sept. 2017, 16:12

Disparition de Maëlys: le domicile et la voiture du concierge perquisitionnés

Maëlys, âgée de 9 ans, a été aperçue pour la dernière fois à trois heures du matin dimanche à la salle des fêtes du Pont-de-Beauvoisin, petite ville située en Isère, où une fête de mariage était organisée. Depuis lors, elle est introuvable. Dans le cadre de l'enquête, des perquisitions ont été menées ce mardi matin au domicile du concierge, rapporte RTL France. Sa voiture a également été fouillée par les enquêteurs.


Malgré les "moyens conséquents" déployés par la gendarmerie française, Maëlys reste introuvable plus de 48 heures après avoir été vue pour la dernière fois. Pour l'heure, aucune piste n'est totalement écartée, mais celle menant à l'enlèvement est privilégiée par les enquêteurs.

"Sa trace s'arrête net"

Les chiens mobilisés ont perdu la trace de la fillette sur la parking de la salle des fêtes. "On peut légitimement penser que l'enfant est montée à cet endroit dans une voiture puisque sa trace s'arrête net", précise une source proche de l'enquête à La Dépêche du Midi.

Un appel à témoins avait été lancé dimanche soir pour retrouver la fillette, qui mesure 1m30, pèse 28 kg, a la peau mate, les yeux marrons et les cheveux châtains. Elle était vêtue au mariage d'"une robe sans manches" et "de nu-pieds" de couleur blanche.

Source : RTL le 29 août 2017

La procureur de la République à Bourgoin-Jallieu (Isère), Dietlind Baudoin, doit tenir une conférence de presse à 14H30.

marathon
Messages : 9293
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Une fille de 9 ans disparaît à 3h du matin lors d'un mariage

Messagepar marathon » 03 sept. 2017, 16:13

Disparition de Maëlys : une enquête ouverte pour enlèvement


Du côté de Pont-de-Beauvoisin, l'inquiétude est grandissante après la disparition de la petite Maëlys, 9 ans. La fillette s'est littéralement volatilisée dans la nuit de samedi à dimanche dans le cadre d'un mariage.


Ce matin, la salle des fêtes se vide peu à peu. Les derniers invités ont procédé aux derniers rangements. En centre-ville, les recherches se poursuivent. Les gendarmes interrogent les commerçants, un portrait de la fillette en main.

Depuis hier, l'avis de disparition de la petite Maëlys a été diffusé à toutes les unités de gendarmerie des départements l'Isère et de la Savoie, mais également de la région Auvergne Rhône-Alpes.

C'est vers 3h du matin que les parents ont constaté que leur fille n'était plus présente dans la salle polyvalente ainsi qu'à l'extérieur. Rapidement alertés par la disparition, les gendarmes ont multiplié les recherches tout au long de la journée de dimanche. Elles ont mobilisé jusqu'à 100 gendarmes, avec le concours de six maitres chiens, des gendarmes aquatiques ainsi qu'un hélicoptère.

Selon les informations du Dauphiné Libéré, les chiens n'ont marqué aucune direction de fuite au delà de l'enceinte de la salle polyvalente.

"À ce stade, aucune piste, accidentelle ou criminelle, n'est écartée", précise Dietlind Baudoin, procureur de la République de Bourgoin-Jallieu, dans un communiqué de presse diffusé vers 12h30. La magistrate précise également que les investigations se déroulent désormais dans le cadre d'une enquête ouverte pour enlèvement.

Depuis ce matin, la SR de Grenoble a pris la direction de l'enquête, avec la BR de La Tour du Pin. Un travail d'ampleur attend désormais les enquêteurs : près d'une centaine d'auditions de proches et d'invités doivent être réalisées ce lundi.

Les gendarmes mènent également des investigations dans le hameau de la commune où résident les parents de Maëlys, à Mignovillard dans le Jura.

Source : Le Dauphiné

marathon
Messages : 9293
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Une fille de 9 ans disparaît à 3h du matin lors d'un mariage

Messagepar marathon » 03 sept. 2017, 16:25

Disparition de Maëlys : "la piste criminelle n'est plus écartée"



Dès ce mardi matin, les recherches ont repris à Pont-de-Beauvoisin afin de retrouver Maëlys. Voilà plus de 48 heures que la fillette âgée de 9 ans a disparu de la salle des fêtes où elle et ses parents étaient invités à un mariage.


Pourquoi l’alerte-enlèvement n’a-t-elle pas été déclenchée ?

Dans cette affaire, toutes les hypothèses sont à l’étude et l’enlèvement n’est que l’une d’entre elles. L’alerte-enlèvement n’est déclenchée que si elle remplit quatre conditions: l’enlèvement doit être avéré, la victime doit être mineure, il doit y avoir une dangerosité immédiate pour la vie du mineur et des éléments de signalement à confier aux médias pour susciter des témoignages du public.
En revanche, dans toutes les affaires de disparition, il est très important de lancer un appel à témoin et de médiatiser ces affaires. Les témoins n’ont pas toujours conscience de détenir l’élément qui va faire basculer l’enquête, or ils peuvent apporter un élément décisif voire la clé de l’énigme, parfois des années après.

09h05 : Selon nos informations, les recherches vont consister pour les plongeurs de la brigade nautique à sonder une nouvelle fois les eaux du Guiers. La rivière est distante de 500 mètres environ de la salle des fêtes. Ils ont débuté leurs recherches vers 10h. Ils sondent actuellement deux réservoirs d'eau situés à proximité du lycée Pravaz qui jouxte la salle des fêtes et la piscine.

De nombreuses vérifications sont réalisées, à Pont de Beauvoisin et dans le secteur. La maison du gardien de la salle des fêtes a été une nouvelle fois fouillée. La voiture du gardien de la salle des fêtes a également été fouillée. "Ce n'est pas une perquisition. Il s'agit de procéder à des vérifications", insiste une proche de l'enquête.

On apprend par ailleurs que la procureur de Bourgoin-Jallieu tiendra une conférence de presse en début d'après-midi en présence des enquêteurs.

Hier, des gendarmes de haute montagne spécialisés en spéléologie ont parcouru le réseau souterrain ainsi que les buses qui parcourent le sous-sol de la salle des fêtes, de la piscine ou encore du lycée voisin. Sans succès.

À la gendarmerie ainsi qu'en mairie, les auditions des invités au mariage ont également repris.




14h20 : Les médias s'installent progressivement dans la salle d'audience du tribunal de grande instance de Bourgoin-Jallieu où la procureure de la République va tenir sa conférence de presse. Elle se tiendra en présence du colonel Marzin, patron des gendarmes isérois, et du lieutenant- colonel Plunian, commandant de la SR de Grenoble.


14h30 : La conférence de presse débute.

14h31 : "La gendarmerie a été avisée de la disparition de la jeune fille dès 4 heures du matin dimanche, déclenchant un très vaste dispositif de recherches", révèle la procureur.

14h32 : "Les investigations sur le terrain se poursuivent à l'heure où je vous parle. Nous n'écartons pas la thèse accidentelle mais la piste criminelle n'est plus écartée"

14h33 : "Les services d'enquête ont auditionné la quasi totalité des personnes présentes lors du mariage."

14h34 : "D'autres soirées se déroulaient à proximité. Toutes les personnes présentes seront également entendues."

14h35 : "180 personnes étaient présentes au mariage. 140 personnes ont été entendues à l'heure qu'il est", précisent les enquêteurs

14h36 : "Le travail des services d'enquête consiste à explorer toutes les pistes", insiste la procureure de la République.

14h40 : Le domicile du gardien de la salle des fêtes a été fouillé et sa voiture saisie. "Il s'agit de fermer toutes les portes. Il ne faut pas tirer de conclusions hâtives", souligne la procureure de Bourgoin-Jallieu.

14h41 : "Environ 250 personnes étaient présentes ce soir là au cours des trois soirées qui se déroulaient cette nuit là dans le secteur. Nous essayons d'entendre toutes ces personnes", indique le lieutenant-colonel de la section de recherches de la gendarmerie.

14h43 : Des photos et des vidéos prises lors de la soirée du mariage ont été saisies et sont soigneusement étudiées par les enquêteurs.

14h45 : Trois chiens ont été mobilisés pour rechercher la trace de la petite Maëlys. Ils ont marqué sur une piste qui se restreint au parking extérieur de la salle des fêtes.

14h49 : "Maëlys a été vue pour la dernière fois aux alentours de 3 heures. L'alerte a été donnée à 3h57", confirme la procureur de Bourgoin-Jallieu.

14h50 : La conférence de presse est terminée. "Il faut respecter l'intimité et la douleur de la famille", insiste la procureure de la République.

Source : Le Dauphiné

marathon
Messages : 9293
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Une fille de 9 ans disparaît à 3h du matin lors d'un mariage

Messagepar marathon » 03 sept. 2017, 16:30

Au village jurassien de Maëlys : "On se dit que cela peut arriver à tous"

À quelques pas de la maison de Maëlys de Araujo, débute la rue du Calvaire. Un nom qui fait tristement écho à l’émotion et l’inquiétude des habitants de Mignovillard et du hameau de Froidefontaine. Les parents de Maëlys et de sa sœur de 12 ans, habitent ce village jurassien depuis deux ans et demi. La famille aurait acheté la maison dans laquelle ils résident à leurs voisins mitoyens.

« C’est d’une tristesse, lance un habitant du hameau. Je ne connais pas bien la famille mais la petite fille, je la voyais parfois promener son chien. Je sais aussi qu’elle fait du cheval », explique-t-il. « Je la voyais passer à vélo et parfois courir après son chien, raconte une autre habitante. Elle m’a déjà demandé à plusieurs reprises si j’avais vu passer son chien ». À quelques pas de là, une dame connaît elle aussiMaëlys. « C’est une petite fille comme les autres. Je la voyais régulièrement dans le village. J’avoue que j’ai mal dormi en apprenant la nouvelle ». L’inquiétude était en tout cas palpable ce mardi, même chez ceux qui ne connaissaient pas directement la famille.


Les gendarmes sont venus chercher son doudou

« Quand on lit dans les journaux qu’elle a disparu lors d’un mariage, on se dit que c’est quelque chose qui pourrait arriver à n’importe qui, à tous en fait. On n’aime pas trop apprendre ce genre de nouvelles », avance une commerçante. « Je ne connais pas la famille, mais ce mardi matin, mes clients étaient très touchés, ils étaient nombreux à parler de cette disparition », dit une autre commerçante.

Du côté de l’école des Barbouillons à Mignovillard où Maëlys doit effectuer sa rentrée en CM1, les institutrices interrogées, forcément émues, n’ont pas souhaité s’exprimer.

Certains habitants ont aperçu dimanche un hélicoptère de la gendarmerie survoler le village. Les gendarmes isérois ont en effet fait le déplacement jusque dans le Jura pour récupérer un doudou de la fillette dans le but de faciliter le travail des chiens pisteurs.

Source :Le Dauphiné le 30 août 2017

marathon
Messages : 9293
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Une fille de 9 ans disparaît à 3h du matin lors d'un mariage

Messagepar marathon » 03 sept. 2017, 16:34

Disparition de Maëlys : les recherches s'intensifient avec des gendarmes en renfort


09h23 : Les recherches entrent dans le quatrième jour afin de retrouver Maëlys, cette enfant de 9 ans disparue en pleine nuit de samedi à dimanche lors d'un mariage à Pont-de-Beauvoisin. Ce mercredi matin, les recherches ont repris sur le terrain.

Dès l'aube, les gendarmes isérois ont reçu le renfort de l'escadron de gendarmerie de Maison-Alfort. Ce sont près de 60 gendarmes supplémentaires qui apportent leur concours.


11h28 : Le ratissage du bois vient de s'achever. Durant trois heures, la soixantaine de gendarmes ont méthodiquement fouillé les lieux qui sont difficiles d'accès. Une brosse à cheveux ainsi qu"un ballon ont été découverts. Des objets qui sont désormais entre les mains des enquêteurs de l'identification criminelle de Grenoble.

"Il faut être très prudent. Aucun lien n'est établi avec l'affaire. Tout objet est systématiquement exploité. Il s'agit avant tout d'effectuer des levées de doute", explique une source proche de l'enquête.


13h33 : Les recherches se poursuivent. Bâtiments désaffectés, grotte, bennes à ordures... Chaque m2 est scrupuleusement fouillé par les militaires.

16h07. Les enquêteurs procèdent actuellement à un survol de la salle des fêtes et des bois aux alentours avec un drone. Il s'agit de cartographier avec précisions le site

Source : Le Dauphiné le 30 août 2017

marathon
Messages : 9293
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Une fille de 9 ans disparaît à 3h du matin lors d'un mariage

Messagepar marathon » 03 sept. 2017, 16:39

Disparition de Maëlys: un ami du marié mis en garde à vue


[img]Disparition%20de%20Maëlys:%20un%20ami%20du%20marié%20mis%20en%20garde%20à%20vue[/img]


homme de 34 ans a été placé en garde à vue ce matin en lien avec la disparition de Maëlys, 9 ans, dont la trace a été perdue dans la nuit de samedi à dimanche dans l'Isère en France. L'homme, un ami invité par le marié, se trouvait au mariage auquel l'enfant assistait lorsqu'elle s'est volatilisée.


Un trentenaire a été placé en garde à vue jeudi dans l'enquête sur la disparition de Maëlys, 9 ans, recherchée depuis dimanche en Isère où la fillette participait à un mariage en famille. Cet homme se trouvait au mariage, à Pont-de-Beauvoisin dans le nord du département, lorsque la fillette a mystérieusement disparu dans la nuit de samedi à dimanche, a souligné dans un communiqué la procureure de la République à Bourgoin-Jallieu, Dietlind Baudouin.

Selon une source proche du dossier, le suspect est un ami du marié, invité pour le dessert et arrivé sur le tard à la fête. Son interpellation est intervenue "à la suite d'un lourd travail de recoupement des informations découlant des auditions des personnes présentes à la soirée", selon le parquet qui ne tire "aucune conséquence hâtive" de cette garde à vue.

Son interrogatoire vise notamment à clarifier des incohérences apparues dans ses précédentes déclarations, selon une source proche de l'enquête, ouverte sous la qualification d'enlèvement par le parquet de Bourgoin-Jallieu. L'homme de 34 ans se serait absenté de la fête dans la nuit, sur un créneau horaire qui correspondrait à celui de la disparition de Maëlys. Les enfants qui assistaient à la fête étaient normalement regroupés dans une salle qui leur était réservée.

Les bois et cours d'eau passés au peigne fin
De très nombreuses auditions de témoins ont déjà eu lieu depuis le début de l'enquête, quelque 250 personnes ayant participé au mariage et à deux fêtes voisines le soir de la disparition, dans une salle paroissiale et un bar de la commune, mais il s'agit de la première mesure de garde à vue. Sur les 180 personnes invitées au mariage, la quasi-totalité a été entendue, ainsi qu'une poignée de celles présentes à la salle paroissiale, selon les gendarmes chargés de l'affaire - la section de recherches de Grenoble, co-saisie avec la compagnie et la brigade de recherches de la Tour-du-Pin ainsi que la brigade territoriale de Pont-de-Beauvoisin.

D'intenses recherches se poursuivent parallèlement pour tenter de retrouver Maëlys de Araujo, 9 ans, vue pour la dernière fois dimanche vers 03H00 du matin dans la salle des fêtes de la commune. Les parents de la fillette avaient donné l'alerte vers 04H00. Depuis lors, toute la zone, très boisée, est passée au peigne fin par les gendarmes, assistés par un hélicoptère, des plongeurs et des maîtres-chiens. Mercredi, des renforts de la gendarmerie - un escadron mobile de Maisons-Alfort (Val-de-Marne) - ont de nouveau exploré des endroits déjà fouillés, dans l'espoir d'y déceler un indice, mais en vain. Collège abandonné, usine désaffectée, points d'eau, rien n'est laissé de côté. Outre le Guiers, rivière qui traverse la commune, six plongeurs ont sondé des étangs alentour.

"Toutes les pistes, aussi minces soient-elles"
Après l'environnement immédiat de la salle du mariage, les recherches ont repris jeudi matin sous la pluie dans un périmètre élargi aux champs et aux bords des routes alentour. "On s'éloigne de plus en plus du lieu de disparition (...) On ne perd pas l'espoir qu'elle puisse être encore en vie", a confié une source proche du dossier. "On vérifie toutes les pistes que l'on a. On continue de penser qu'elle est sans doute partie dans un véhicule", a-t-elle ajouté.

"Ce qui compte, c'est d'avoir un maximum de chances de retrouver Maëlys dans les plus brefs délais. Donc à partir de là, on explore toutes les pistes possibles, aussi minces et aussi fines soient-elles", avait déclaré mardi devant la presse Dietlind Baudoin, procureur de la République à Bourgoin-Jallieu, qui n'a pas souhaité s'exprimer jeudi matin sur la garde à vue en cours.


Source : RTL le 31 août 2017

marathon
Messages : 9293
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Une fille de 9 ans disparaît à 3h du matin lors d'un mariage

Messagepar marathon » 03 sept. 2017, 16:40

Disparition de Maëlys: un ami du marié mis en garde à vue



Un homme de 34 ans a été placé en garde à vue ce matin en lien avec la disparition de Maëlys, 9 ans, dont la trace a été perdue dans la nuit de samedi à dimanche dans l'Isère en France. L'homme, un ami invité par le marié, se trouvait au mariage auquel l'enfant assistait lorsqu'elle s'est volatilisée.


Un trentenaire a été placé en garde à vue jeudi dans l'enquête sur la disparition de Maëlys, 9 ans, recherchée depuis dimanche en Isère où la fillette participait à un mariage en famille. Cet homme se trouvait au mariage, à Pont-de-Beauvoisin dans le nord du département, lorsque la fillette a mystérieusement disparu dans la nuit de samedi à dimanche, a souligné dans un communiqué la procureure de la République à Bourgoin-Jallieu, Dietlind Baudouin.

Selon une source proche du dossier, le suspect est un ami du marié, invité pour le dessert et arrivé sur le tard à la fête. Son interpellation est intervenue "à la suite d'un lourd travail de recoupement des informations découlant des auditions des personnes présentes à la soirée", selon le parquet qui ne tire "aucune conséquence hâtive" de cette garde à vue.

Son interrogatoire vise notamment à clarifier des incohérences apparues dans ses précédentes déclarations, selon une source proche de l'enquête, ouverte sous la qualification d'enlèvement par le parquet de Bourgoin-Jallieu. L'homme de 34 ans se serait absenté de la fête dans la nuit, sur un créneau horaire qui correspondrait à celui de la disparition de Maëlys. Les enfants qui assistaient à la fête étaient normalement regroupés dans une salle qui leur était réservée.

Les bois et cours d'eau passés au peigne fin
De très nombreuses auditions de témoins ont déjà eu lieu depuis le début de l'enquête, quelque 250 personnes ayant participé au mariage et à deux fêtes voisines le soir de la disparition, dans une salle paroissiale et un bar de la commune, mais il s'agit de la première mesure de garde à vue. Sur les 180 personnes invitées au mariage, la quasi-totalité a été entendue, ainsi qu'une poignée de celles présentes à la salle paroissiale, selon les gendarmes chargés de l'affaire - la section de recherches de Grenoble, co-saisie avec la compagnie et la brigade de recherches de la Tour-du-Pin ainsi que la brigade territoriale de Pont-de-Beauvoisin.

D'intenses recherches se poursuivent parallèlement pour tenter de retrouver Maëlys de Araujo, 9 ans, vue pour la dernière fois dimanche vers 03H00 du matin dans la salle des fêtes de la commune. Les parents de la fillette avaient donné l'alerte vers 04H00. Depuis lors, toute la zone, très boisée, est passée au peigne fin par les gendarmes, assistés par un hélicoptère, des plongeurs et des maîtres-chiens. Mercredi, des renforts de la gendarmerie - un escadron mobile de Maisons-Alfort (Val-de-Marne) - ont de nouveau exploré des endroits déjà fouillés, dans l'espoir d'y déceler un indice, mais en vain. Collège abandonné, usine désaffectée, points d'eau, rien n'est laissé de côté. Outre le Guiers, rivière qui traverse la commune, six plongeurs ont sondé des étangs alentour.

"Toutes les pistes, aussi minces soient-elles"
Après l'environnement immédiat de la salle du mariage, les recherches ont repris jeudi matin sous la pluie dans un périmètre élargi aux champs et aux bords des routes alentour. "On s'éloigne de plus en plus du lieu de disparition (...) On ne perd pas l'espoir qu'elle puisse être encore en vie", a confié une source proche du dossier. "On vérifie toutes les pistes que l'on a. On continue de penser qu'elle est sans doute partie dans un véhicule", a-t-elle ajouté.

"Ce qui compte, c'est d'avoir un maximum de chances de retrouver Maëlys dans les plus brefs délais. Donc à partir de là, on explore toutes les pistes possibles, aussi minces et aussi fines soient-elles", avait déclaré mardi devant la presse Dietlind Baudoin, procureur de la République à Bourgoin-Jallieu, qui n'a pas souhaité s'exprimer jeudi matin sur la garde à vue en cours.


Source : RTL le 31 août 2017

marathon
Messages : 9293
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Une fille de 9 ans disparaît à 3h du matin lors d'un mariage

Messagepar marathon » 03 sept. 2017, 16:45

Disparition de Maëlys: la garde à vue du suspect prolongée


La garde à vue d'un homme de 34 ans a été prolongée vendredi dans l'enquête sur la disparition de Maëlys, 9 ans, recherchée depuis six jours en Isère où elle participait à un mariage auquel cette personne était conviée.


L'interrogatoire du suspect par les gendarmes chargés de l'enquête pour enlèvement, qui avait débuté jeudi matin à la gendarmerie de Pont-de-Beauvoisin, peut durer jusqu'à samedi, selon une source proche du dossier.

L'homme était présent au mariage "au moment de la disparition de la jeune Maëlys de Araujo", dans la nuit de samedi à dimanche dans cette commune de 3.500 habitants du nord du département, avait précisé jeudi la procureure de la République à Bourgoin-Jallieu, Dietlind Baudoin. Sa garde à vue "a pour objet essentiel de clarifier l'emploi du temps de cette personne qui s'est absentée de la soirée (pendant) les créneaux horaires pouvant correspondre à la disparition de Maëlys", avait ajouté la magistrate.

Selon une source proche du dossier, cet homme connu pour des infractions de droit commun touchant notamment aux stupéfiants, est une connaissance du marié et du père de la fillette, arrivé sur le tard à la fête. Des incohérences et des inexactitudes dans ses premières déclarations - il a fait partie des nombreuses personnes entendues depuis dimanche - par rapport à certains autres témoignages ont conduit les gendarmes à le placer en garde à vue.

En cause notamment, un téléphone portable dont il aurait caché la possession aux enquêteurs, selon la même source. Mais dès jeudi, le parquet se refusait à tirer "aucune conséquence hâtive" sur une éventuelle implication. Et depuis, les investigations complémentaires, au domicile du suspect notamment, n'ont rien donné.

Dispositif de recherches "allégé"
Cette garde à vue reste toutefois la seule avancée significative dans l'enquête sur la mystérieuse disparition de la fillette, aperçue pour la dernière fois dimanche vers 03H00 du matin dans la salle des fêtes de la commune. Les auditions ont été très nombreuses, quelque 250 personnes ayant participé au mariage et à deux fêtes voisines le soir de la disparition, dans une salle paroissiale et un bar de la commune. D'intenses recherches ont été menées pour tenter de retrouver Maëlys.

Toute la zone, escarpée et très boisée alentour, a été passée au peigne fin par les gendarmes, assistés par un hélicoptère, des drones, des plongeurs et des maîtres-chiens. Vendredi, les recherches devaient reprendre "avec un dispositif allégé et sur un périmètre élargi", selon le commandant de la compagnie de La-Tour-du-Pin, Jean Pertué. "On s'éloigne de plus en plus du lieu de disparition (...) On ne perd pas l'espoir qu'elle puisse être encore en vie", avait confié jeudi un gendarme participant aux recherches. "On vérifie toutes les pistes. On continue de penser qu'elle est sans doute partie dans un véhicule."

Après le renfort d'un escadron de gendarmerie mobile du Val-de-Marne, des experts du pôle judiciaire de la gendarmerie nationale ont également été mobilisés. "On exploite les saisies de photos et de vidéos, plus tous les appels reçus à la gendarmerie", avait souligné le colonel Yves Marzin, commandant du groupement de l'Isère. "C'est un travail dans l'ombre extrêmement fastidieux et important. Tant qu'il y a un espoir, on engage des moyens."


La section de recherches de Grenoble est co-saisie de l'enquête avec la compagnie et la brigade de recherches de la Tour-du-Pin, ainsi que la brigade territoriale de Pont-de-Beauvoisin.

Source : AFP le 1er septembre 2017


Retourner vers « Europe »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité