Droguée, elle bat sa fille de 21 mois à mort

Modérateur : marathon

marathon
Messages : 10321
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Droguée, elle bat sa fille de 21 mois à mort

Messagepar marathon » 02 déc. 2016, 10:21

Droguée, elle bat sa fille de 21 mois à mort et est condamnée à perpétuité: aujourd'hui, elle fait appel pour une raison totalement folle


En avril dernier, Kathryn Smith était condamnée à perpétuité pour avoir battu à mort sa fille de 21 mois. Aujourd’hui, elle fait appel de cette décision pour une raison totalement folle.

Le 1er mai 2014, Kathryn, une fois de plus sous l’emprise de la drogue, s’en prenait violemment à sa fille de 21 mois. Sauf que cette fois-ci, les coups portés allaient être fatals au petit bout. Le cœur de la fillette s’est en effet arrêté après un énième coup sur la cage thoracique.

Selon les experts, ses blessures étaient similaires à l’état de quelqu’un victime d’un accident de la route. En avril dernier, Kathryn était finalement condamnée à perpétuité (c’est-à-dire à au moins 24 ans, en Angleterre) alors que son compagnon écopait de 3,5 ans de prison pour ne pas être intervenu dans les semaines qui ont précédé ce drame

Mais ce mercredi, l’affaire a été rejugée en appel car l’avocat de Kathryn a évoqué un jugement « dangereux » Ses arguments sont un peu particuliers puisque, lors du premier procès, l’avocat avait été interrompu durant son plaidoyer par la juge. Une grave erreur, selon l’avocat de Kathryn: « Cela a pu jouer dans la tête des jurés », affirme l’avocat. « En m’interrompant, la juge m’a fait passer pour quelqu’un qui essayait de parler de quelque chose dont je ne pouvais pas parler. Cela a joué sur notre crédibilité », assure-t-il. C’est pour cela qu’il aimerait un nouveau jugement...

La décision devrait tomber dans les prochains jours.


Source : La Gazette le 1er décembre 2016

marathon
Messages : 10321
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Droguée, elle bat sa fille de 21 mois à mort

Messagepar marathon » 02 déc. 2016, 11:43

Jugée pour avoir battu sa fillette à mort, elle s'attaque à la juge



Kathryn Smith, 23 ans, incarcérée depuis avril pour avoir battu sa fillette de 21 mois à mort, fait appel de son jugement. La toxicomane avait écopé de la perpétuité en raison de la gravité des violences commises sur son enfant sauvagement assassinée. Elle estime aujourd'hui que le juge lui-même a entravé le déroulement du procès.


Kathryn Smith n'est pas satisfaite de sa condamnation à la perpétuité qu'elle juge inéquitable en raison de la fin de son procès devant la cour londonienne. Selon elle - ou plutôt ses avocats - la juge de première instance a adopté une attitude dérangeante, voire inadéquate alors que la défense plaidait au dernier jour du procès. Censé avoir le dernier mot lorsqu'il s'adressait au jury pour défendre la mère infanticide, l'avocat John Butterfield aurait été interrompu à de nombreuses reprises durant sa plaidoirie finale. La juge Andrews lui aurait causé "préjudice" dans l'esprit des jurés alors que la défense cherchait à exposer les circonstances atténuantes de Kathryn Smith.

"La juge s'est immiscée encore et encore au milieu de la plaidoirie d'une manière fautive, je le dis, à bien des niveaux. Il est difficile de minimiser l'impact que cela a eu sur la crédibilité de la défense. Faire intrusion de la sorte lors des conclusions de la défense comporte un risque trop grand et a des conséquences", a résumé l'avocat pour justifier l'appel de sa cliente, lésée dans la bataille selon lui.

Le ministère public, lui, n'a rien remarqué de tel durant le procès et fait bloc avec la juge incriminée dans cette demande de révision du procès.

La principale intéressée avait été jugée pour le meurtre violent d'Ayeeshia, 21 mois lorsqu'elle a péri sous les coups de sa mère. Selon le légiste, l'enfant ne pesait plus que neuf kilos à sa mort, un poids très faible à presque deux ans. Selon les éléments de l'enquête, l'enfant a crié "Stop maman, stop papa" juste avant le coup fatal, un coup sur la poitrine si violent qu'il a causé une blessure cardiaque mortelle, lui cassant trois côtes au passage. Avec le choc, l'enfant s'était également sectionné la langue en la mordant. Les experts avaient même conclu que la petite fille était dans un état tel que son corps semblait sortir d'un crash mortel à très vive allure. Le compagnon de la mère, 22 ans, avait été condamné pour avoir laissé la mère tuer l'enfant, éventuellement avec complicité, mais avait été acquitté du chef de meurtre. La mère, elle, n'avait bénéficié d'aucune clémence: le caractère sauvage de l'assassinat avait pesé trop lourd aux yeux du jury.

Un éventuel appel devrait être décidé avant la fin de l'année mais la peine de la mère infanticide pourrait d'office être revue. Kathryn Smith a été violemment attaquée à la célèbre prison pour femmes de Foston Hall en mai dernier, quelques semaines après son jugement. Ses co-détenues avaient expliqué avoir vengé la mort de l'enfant.

Source: Daily Mail le 1er décembre 2016

marathon
Messages : 10321
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Droguée, elle bat sa fille de 21 mois à mort

Messagepar marathon » 13 févr. 2020, 11:07

Tué par sa mère, ce bébé est vengé par des inconnus. C’est la justice de la vie



Image
Cette mère a piétiné jusqu’à la mort son enfant

La mort d’un enfant est une tragédie mais ça l’est encore plus lorsqu’il est tué par sa propre mère. C’est tout simplement, un acte horrible, d’une grande cruauté et il faut être dépourvu d’amour, de sensibilité et surtout de fibre maternelle pour en arriver là. Quoi qu’il en soit, c’est un acte qui mérite le plus grand châtiment comme le montre l’histoire de cette jeune mère.

Kathryn Smith est une jeune femme de 23 ans qui a commis un crime abject en assassinant son propre enfant. Condamnée à la prison à vie, son cauchemar ne va pas s’arrêter là car les autres détenues ont décidé de jouer le rôle du karma, estimant que sa peine n’était pas à la hauteur du crime commis.

Cette mère a piétiné jusqu’à la mort son enfant

Reconnue coupable du meurtre de sa propre fille de 21 mois, Kathryn Smith a été condamnée à perpétuité dans le pénitencier de Foston Hall Women’s. La petite fille avait péri sous les coups de sa mère. Selon les éléments de l’enquête, l’enfant demandait à sa maman d’arrêter son supplice juste avant le coup fatal dans la poitrine. Ce dernier a été si violent qu’il a causé à la petite fille trois côtes cassées et une blessure cardiaque mortelle. Kathryn a infligé à sa fille des blessures tellement graves que les experts ont comparé ces dernières à celles d’une victime d’un accident mortel de voiture.

De plus, les services sociaux du Derbyshire ont été réprimandés pour ne pas avoir vu les signes évidents de maltraitance de l’enfant. De par son passé de droguée, l’enfant de Kathryn, nommée Ayeeshia Jane Smith, a dans un premier temps été confiée au soin des services sociaux. Par la suite elle a été remise à la garde de sa mère. Malheureusement, ils n’ont pas vu que la jeune mère n’était toujours pas apte à s’occuper de sa fille.

Ricky Booth, le père de la petite fille, a estimé que ce crime était horrible et il regrette amèrement de ne pas avoir été capable de protéger son enfant.

La pauvre Ayeeshia a subi des blessures tellement horribles que sa vie a été écourtée, et ceci, par la seule personne qui aurait dû la protéger. Mais, il semblerait que la police n’était pas la seule à penser que Kathryn méritait d’être punie. En effet, ses codétenues ont décidé que la prison n’était pas une punition suffisante pour son crime odieux et ont décidé de prendre les choses en main. D’après le magazine Mirror UK, deux détenues ont organisé l’attaque de la jeune femme dans une cage d’escaliers où il n’y avait pas de caméras de surveillance, la laissant par terre dans un état pitoyable, avant de quitter les lieux.

Cette mère a piétiné jusqu’à la mort son enfant

Les autres détenues, qui assistaient à la scène, ne se sont pas interposées car elles avaient peur de voir leur peine s’alourdir. De plus, elles voulaient voir la jeune femme souffrir pour le crime odieux qu’elle avait commis. D’ailleurs, aucun membre du personnel n’a réagi pour arrêter ce massacre car personne n’avait de sympathie pour Kathryn. Un officier de la prison a même nié qu’une arme avait été utilisée pour attaquer Kathryn Smith et a précisé que les deux femmes qui l’ont agressée ont déjà été punies, sans dévoiler le détail de la punition.


Notons que, malheureusement, d’autres crimes similaires se sont produits, notamment celui de Mitchelle Blair qui a été accusée de meurtre et de torture sur ses deux enfants. Les deux corps ont été découverts dans le congélateur de Mitchelle pendant que la police procédait à son expulsion, rapporte le Daily Mail UK. Elle a fini par avouer son meurtre. Ajouté à cela, la souffrance qu’elle faisait subir à ses deux autres enfants en les battant avec tous les moyens de torture possibles. Mitchelle Blair a été condamnée à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle et ne semblait pas regretter ses actes.

Aussi horrible que cela puisse paraître, certaines mères n’offrent pas la protection et l’amour dont leurs enfants ont besoin. Au lieu de cela, elles font preuve de cruauté. Pourtant, les enfants sont des êtres qui ne méritent que de la tendresse et de l’affection et il est de notre devoir de les protéger.





Source : Natural SOS


Retourner vers « Europe »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités