Disparition inquiétante d'une jeune femme dans les Ardennes

Modérateur : marathon

marathon
Messages : 10316
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Disparition inquiétante d'une jeune femme dans les Ardennes

Messagepar marathon » 29 mars 2019, 17:59

Affaire Anaïs Guillaume. Charleville-Mézières: Philippe Gillet s'exprime à la barre



Le procès de Philippe Gillet a débuté ce lundi 25 mars devant la cour d'assises des Ardennes. L'homme est accusé d'avoir assassiné Anaïs Guillaume, disparue depuis avril 2013 et d'être impliqué dans la mort de son épouse Céline. A la grande surprise de son auditoire, il a pris la parole à la barre.

Un procès pour deux affaires. Philippe Gillet comparaît depuis ce lundi 25 mars jusqu'au mercredi 3 avril devant la cour d'assises des Ardennes. Pendant ces huit jours, cet agriculteur de 46 ans, domicilié à Margut, est jugé pour l'assassinat d'Anaïs Guillaume, disparue depuis avril 2013, ainsi que pour violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner concernant sa femme Céline, décédée en 2012. Dans ces deux affaires, Philippe Gillet a toujours clamé son innocence.

A la grande surprise de l'auditoire, l'accusé a pris la parole tard ce lundi 25 mars. L'homme était plutôt calme, serein et imperturbable face aux questions du président de la cour d'assises des Ardennes, interrogé sur son métier d'agriculteur et ses pratiques sexuelles singulières. Il a montré une haute estime de lui, de son travail et de sa personnalité.

Mais ce qui a le plus surpris et choqué une partie de l'auditoire, c'est la réponse de Philippe Gillet concernant la situation actuelle d'Anaïs Guillaume. Selon l'accusé, elle serait toujours en vie car elle rêvait de refaire sa vie à l'étranger. "Elle aurait fui à l'étranger pour fuir une dette de stupéfiants", a-t-il déclaré.

Notre journaliste présent à l'audition a tweeté les déclarations inattendues de Philippe Gillet :


Une stratégie de défense qui ne surprend pas l'avocat des parties civiles. "Ça fait partie de sa position et de ses moyens de défense. D'essayer d'orienter l'enquête vers des pistes qui sont quasiment invérifiables. C'est une technique comme une autre, mais elle ne peut pas tenir", assure Me Olivier Menut, l'avocat de la famille d'Anaïs Guillaume.

L'accusé a surpris les parties civiles avec ses déclarations

Concernant Anaïs Guillaume, Philippe Gillet s'est montré moins élogieux. S'il a reconnu son courage et ses qualités de travailleuse sur l'exploitation dont il est propriétaire, l'Ardennais n'a pas pu s'empêcher de la décrier. "Manque de stabilité", "consommatrice de cannabis", "aimant faire la fête"... Ces déclarations ont également surpris les parties civiles, là aussi est plutôt surpris de ces déclarations.

L'accusé a donné sa version des faits sur la consommation de cannabis d'Anaïs Guillaume :


Me Damien Delavenne, avocat des parents d'Anaïs Guillaume : cela peut être son ressenti, mais j'imagine que lorsqu'on entame une relation avec Anaïs Guillaume en 2012 qui se poursuit jusqu'en 2013, il devait avoir face à lui une personnalité qui était toute autre de celle qu'il peut décrire aujourd'hui.


Rappel des faits. Concernant la disparition d'Anaïs Guillaume, les soupçons se posent rapidement sur Philippe Gillet avec qui la jeune femme de 21 ans avait une liaison. L'Ardennaise n'a plus donné aucun signe de vie depuis le 16 avril 2013. Sa voiture a été retrouvée entièrement calcinée dans la forêt de Chameleux, en Belgique.

Le corps d'Anaïs n'a pas été retrouvé

Des fouilles sont menées sur le territoire français et le territoire belge. Les bois, les plans d'eau et l'exploitation agricole du suspect sont passés au peigne fin, mais le corps de la jeune ardennaise ne sera jamais retrouvé.

Plusieurs témoins affirment par ailleurs avoir déjà vu Anaïs couverte d'ecchymoses par le passé. Elle aurait avoué à l'époque que Philippe Gillet la frappait. Le 14 janvier 2016, le principal suspect est mis en examen pour meurtre et placé en détention provisoire.
"Ce procès va être une épreuve très difficile. On s'y prépare. Il va falloir y passer pour qu'il paye pour ce qu'il a fait."
- Fabrice Guillaume, père d'Anaïs Guillaume

Les gendarmes remontent jusqu'à la mort tragique et singulière, en janvier 2012, de Céline Gillet. L'ex-femme de Philippe Gillet aurait été écrasée par une vache sur l'exploitation agricole. Philippe Gillet assure qu'il s'agit d'un accident. Une version qui peine à convaincre les enquêteurs. D'après plusieurs proches, Céline Gillet avait entamé des démarches pour demander le divorce.

Pour ces deux affaires, Philippe Gillet encourt la réclusion criminelle à perpétuité. Le verdict est attendu le 3 avril.

Source : France Info le 25 mars 2019

marathon
Messages : 10316
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Disparition inquiétante d'une jeune femme dans les Ardennes

Messagepar marathon » 29 mars 2019, 18:01

Affaire Anaïs Guillaume. Charleville: la relation entre Philippe Gillet et la victime au cœur de l'affaire


Le procès de Philippe Gillet se poursuit à la cour d'assises des Ardennes. Il est jugé pour l'assassinat d'Anaïs Guillaume, disparue en 2013 et dont le corps n'a jamais été retrouvé. L'agriculteur de Margut est suspecté d'entretenir un double discours au sujet de la jeune femme.

"On creuse ton trou maintenant, ou après." Cette menace de mort aurait été proférée par Philippe Gillet à Anaïs Guillaume après "l'avoir saisie à la gorge" et "plaquée contre un mur". C'est ce qu'ont rapporté des témoins et amis de la jeune Ardennaise, qui s'était confiée à eux après les faits, lors du troisième jour de procès à la cour d'assises des Ardennes ce mercredi 27 mars.

LesLes témoins rapportent également que des traces de coups et des ecchymoses avaient été remarqués sur le corps et le visage d'Anaïs. Manon, une de ses amies, refuse de croire aux hypothèses de Philippe Gillet. L'ancien exploitant agricole jure que la jeune femme est toujours en vie et qu'elle a fui à l'étranger.

Mais selon son amie, Anaïs n'avait aucune tendance suicidaire et ne comptait pas refaire sa vie à l'étranger. "Elle avait la joie de vivre, les chevaux, les amis, les soirées", assure-t-elle. Et quand on lui demande si elle pouvait avoir tout quitté, là encore elle nie : "Elle en aurait parlé… elle en aurait parlé à Madison… c'est impossible."

Les doutes autour des sacs de chaux

Deux ex-employés ont eux aussi été entendus à la barre. Deux frères, dont l'un avait indiqué aux gendarmes que Philippe Gillet avait posé des questions sur la qualité de la chaux vive. Par la suite, l'Ardennais avait acheté deux sacs de chaux de 25kg chacun, selon lui non pas pour dissimuler un corps mais pour nettoyer une partie de sa ferme. Pour les parties civiles, ce témoignage constitue un nouvel indice.

"Ce qui est troublant, c'est que M. Gillet, qui sait être particulièrement minutieux sur les détails qu'il rapporte sur sa journée du 16 avril 2013, il occulte complètement de parler de cet achat de chaux", affirme Me Damien Delavenne. Et d'ajouter :
"C'est troublant, c'est une nouvelle coïncidence complémentaire dans le dossier de M. Philippe Gillet."
-Damien Delavenne, avocat des parties civiles


La relation entre Philippe Gillet et Anaïs Guillaume remise en cause
Philippe Gillet a également été interrogé sur son attachement à Anaïs Guillaume. Le président de la cour d'assises, l'avocat général et les parties civiles pointent du doigt un double discours.

S'il déclare n'avoir jamais été amoureux de la jeune fille, il a pourtant plusieurs fois déclaré sa flamme par sms et sur les réseaux sociaux. Il a également déjà remboursé des dettes pour elle, acheté une voiture et s'est porté caution pour son appartement.

Source : France Info le 28 mars 2019

marathon
Messages : 10316
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Disparition inquiétante d'une jeune femme dans les Ardennes

Messagepar marathon » 04 avr. 2019, 16:13

Disparition d'Anaïs Guillaume : 30 ans de réclusion criminelle requis contre Philippe Gillet



Au procès devant la Cour d'assises des Ardennes, l'avocat général a requis ce mercredi 30 ans de réclusion criminelle à l'encontre de Philippe Gillet. Il est jugé pour l'assassinat d'Anaïs Guillaume en 2013, dont le corps n'a jamais été retrouvé, et la mort de son ex épouse.

Philippe Gillet, 42 ans, qui comparaît devant la cour d'assises des Ardennes à Charleville-Mézières depuis le 25 mars, est jugé pour deux affaires. D'abord la disparition d'Anaïs Guillaume, 21 ans, le 16 avril 2013 à Carignan, dans les Ardennes. La voiture de la jeune femme avait été retrouvée calcinée dans une forêt de la région, côté Belgique, quatre jours plus tard, mais jamais le corps d'Anaïs
n'a été retrouvé.



Philippe Gillet est ainsi jugé pour assassinat mais également "violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner" sur son ex épouse. Il s'est dit innocent pendant toute la durée de son procès. L'avocat général a requis ce mercredi 3 avril, 30 ans de réclusion criminelle à son encontre.



Source : France Bleu Champagne-Ardenne le 3 avril 2019

marathon
Messages : 10316
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Disparition inquiétante d'une jeune femme dans les Ardennes

Messagepar marathon » 04 avr. 2019, 16:16

VERDICT


Philippe Gillet condamné à 22 ans de réclusion pour le meurtre d'Anaïs Guillaume, mais acquitté pour la mort de sa femme

La cour d'assises des Ardennes a reconnu Philippe Gillet coupable du meurtre sans préméditation de sa petite amie, Anaïs Guillaume. Mais il est acquitté concernant les coups mortels sur sa femme Céline Gillet. L'agriculteur écope de 22 ans de réclusion criminelle. Il y aura un procès en appel.
Après huit jours de procès et près de 6h30 de délibéré, la cour d'assises des Ardennes a condamné Philippe Gillet à 22 ans de réclusion criminelle ce mercredi 3 avril 2019. L'agriculteur de 46 ans, qui a toujours nié toute implication dans les deux décès, est acquitté concernant les coups mortels sur son épouse Céline Gillet, décédée en janvier 2012, écrasée par une vache. Mais il est reconnu coupable du meurtre d'Anaïs Guillaume, sa petite amie de 21 ans portée disparue depuis le 16 avril 2013 et dont le corps n'a jamais été retrouvé.

Qu'il soit puni et qu'il croupisse en prison, c'est le rêve qu'on voulait avoir. C'est le plus bel hommage que l'on peut rendre à notre fille" - Valérie Guillaume, la maman d'Anaïs


Pas de préméditation

La cour n'a pas retenu la préméditation et considère donc que Philippe Gillet a bien tué Anaïs Guillaume mais que les sacs de chaux achetés le matin de sa disparition n'ont rien à voir avec le crime. Pour l'avocat de la défense, maître Guillaume Combes, c'est incompréhensible. "J'ai un peu de mal à appréhender que certains éléments puissent rester sur le côté et que d'autres résistent à l'examen".


Il y aura un procès en appel

La défense compte faire appel de la condamnation de Philippe Gillet pour le meurtre d'Anaïs Guillaume. L'avocat général, qui avait requis 30 ans de réclusion criminelle pour les deux décès annonce d'ores et déjà qu'il formera un appel incident, en riposte. Les violences volontaires ayant entraîné la mort de Céline Gillet seront aussi réexaminées par la justice.






Source : France Bleu Champagne-Ardenne le 4 avril 2019

marathon
Messages : 10316
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Disparition inquiétante d'une jeune femme dans les Ardennes

Messagepar marathon » 21 avr. 2019, 05:00

« Philippe Gillet doit être condamné pour assassinat et non pour meurtre » Fabrice Guillaume.

Dans le procès Gillet, sans surprise, les avocats de l’agriculteur de Fromy ont entamé des démarches pour réclamer la libération de leur client. Pour rappel le jugement a été « entaché d’une erreur procédurale ». Philippe Gillet a été condamné à une peine de 22 ans alors que selon le code de procédure pénale lorsque la cours délibère et que le maximum de la peine encourt trente ans dans le cas d’un meurtre sans préméditation n’obtient pas la majorité des voix, il ne peut être prononcé une peine supérieure à vingt ans de réclusion criminelle. Le parquet pour sa part décidait de faire appel « indépendamment de l’erreur procédurale ». L’une des rasions principales était que la préméditation n’a pas été retenue. Du côté de la famille d’Anaïs depuis l’annonce de cette erreur de procédure, c’est l’incompréhension.



Philippe Gillet va-t-il être maintenu en détention le temps du procès en appel ? La chambre de l’instruction devrait se prononcer dans les prochains jours.


Source : Radio 8 le 15 avril 2019

marathon
Messages : 10316
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Disparition inquiétante d'une jeune femme dans les Ardennes

Messagepar marathon » 31 oct. 2019, 10:19

Ardennes. Des os humains découverts près de la ferme de Philippe Gillet, condamné pour le meurtre de son ex-petite amie

Des ossements ont été mis au jour sur un terrain appartenant à Philippe Gillet, dans les Ardennes, indique le parquet de Charleville-Mézières ce mardi 29 octobre. L’homme a été condamné en avril pour le meurtre de son ex-petite amie Anaïs Guillaume, dont le corps n’a jamais été retrouvé


Un « ensemble d’ossements évoquant les éléments d’un squelette humain » a été découvert à Fromy (Ardennes), sur un terrain appartenant à Philippe Gillet, condamné en avril pour le meurtre de son ex-petite amie Anaïs Guillaume, a annoncé mardi le parquet de Charleville-Mézières.

D’après les conclusions d’un expert anthropologue, réalisées à partir du premier os prélevé sur les lieux, celui-ci « peut correspondre à un sujet ayant au moins une vingtaine d’années », mais rien ne permet d’affirmer ou d’infirmer à ce stade qu’il s’agit du corps d’Anaïs Guillaume, jeune femme disparue en 2013 et jamais retrouvée.

Philippe Gillet, exploitant agricole de 46 ans, avait été condamné en avril en première instance à 22 ans de réclusion criminelle pour le meurtre de son ex-petite amie et acquitté de celui de son épouse, mais le parquet général avait fait appel.

Des fouilles entreprises par l’entourage

Les fouilles réalisées au cours de l’instruction judiciaire n’avaient jusqu’ici jamais permis de retrouver de corps. Mais lundi, les gendarmes ont été « avisés que des personnes de l’entourage » de Philippe Gillet « se livraient à la recherche du corps » d’Anaïs Guillaume « sur un terrain dépendant de la ferme de M. Gillet à Fromy », explique le procureur de la République de Charleville-Mézières, Laurent de Caigny, dans un communiqué publié mardi.



Rapidement arrivés sur place, les gendarmes ont « mis fin à ces agissements » et immédiatement « constaté à l’endroit partiellement excavé un objet ayant l’apparence d’un os ». Cet ossement avait alors été transmis à l’expert anthropologue pour analyse.

Les investigations poursuivies mardi par la section de recherche de la gendarmerie de Reims sur cette « modification de scène de crime » ont ensuite conduit à « la mise à jour d’un ensemble d’ossements évoquant les éléments d’un squelette humain », poursuit le procureur.

Courriers anonymes

Les autorités judiciaires avaient par ailleurs reçu, « il y a plusieurs semaines », des « courriers anonymes évoquant la présence du corps d’Anaïs Guillaume à Fromy sur le terrain de la ferme », indique encore M. de Caigny. Le lieu où ont été découverts ces ossements « n’avait pas fait l’objet d’excavation pendant l’instruction judiciaire suivie contre Philippe Gillet », ajoute-t-il.

Ces nouveaux éléments ont été transmis au président de la Cour d’appel de Reims, qui pourra « ordonner le cas échéant tous actes d’information qu’il estime utiles ».



Source : Ouest France le 29 octobre 2019

marathon
Messages : 10316
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Disparition inquiétante d'une jeune femme dans les Ardennes

Messagepar marathon » 02 nov. 2019, 10:50

Ardennes: Les ossements retrouvés sont ceux d’Anaïs Guillaume


Philippe Gillet, exploitant agricole de 46 ans, a été condamné en avril à 22 ans de réclusion criminelle pour le meurtre d’Anaïs Guillaume, son ex-petite amie

Il aura fallu six ans aux enquêteurs pour faire cette découverte. Les ossements retrouvés en début de semaine

à Fromy (Ardennes) sont ceux d’Anaïs Guillaume, ex-petite amie de Philippe Gillet, qui a été condamné en avril pour son meurtre.

La victime avait 21 ans

« D’après les résultats des tests ADN pratiqués, les enquêteurs sont sûrs quasiment à 100 % qu’il s’agit bien des restes de ma fille », a déclaré vendredi Fabrice Guillaume, père de la victime disparue à 21 ans en 2013 et dont le corps n’avait jusqu’à présent jamais été retrouvé. « Des analyses complémentaires vont encore être menées pour que l’on soit totalement sûr mais les ossements sont bien ceux d’Anaïs Guillaume », a confirmé une source proche de l’enquête.

Le squelette découvert sous du fumier

Le parquet de Charleville-Mézières avait annoncé mardi qu’un « ensemble d’ossements évoquant les éléments d’un squelette humain » avaient été découverts sur un terrain appartenant à Philippe Gillet. Selon une source proche de l’enquête, c’est tout un squelette humain qui avait été retrouvé sous du fumier. Les prélèvements effectués sur la dentition n’ayant pu être exploités, un test ADN a été pratiqué sur les restes de la victime, a-t-on précisé.

Philippe Gillet, exploitant agricole de 46 ans, avait été condamné en avril en première instance à 22 ans de réclusion criminelle pour le meurtre de son ex-petite amie et acquitté de celui de son épouse, mais le parquet général avait fait appel. Les fouilles réalisées au cours de l’instruction judiciaire n’avaient jamais permis de retrouver de corps.



Sources : 20 Minutes avec AFP le 2 novembre 2019

marathon
Messages : 10316
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Disparition inquiétante d'une jeune femme dans les Ardennes

Messagepar marathon » 02 nov. 2019, 11:56

Disparition d'Anaïs Guillaume : la lettre anonyme qui a permis de retrouver son corps sème le trouble sur le scénario de sa mort

Le courrier, qui a permis de retrouver les ossements sur un terrain appartenant à l'homme condamné dans cette affaire, affirme que la jeune femme était morte après son incarcération.


Six ans après la disparition d'Anaïs Guillaume, 21 ans, dans les Ardennes, les enquêteurs ont confirmé, vendredi 1er novembre, que les ossements retrouvés lundi à Fromy appartenaient bien à la jeune femme. Mais si cette découverte lève en partie le voile sur le sort de cette dernière, la lettre anonyme qui a révélé l'emplacement du corps contient des affirmations étonnantes qui sèment le trouble.

La victime "était en vie jusqu'en avril 2016" affirme la lettre

En avril, Philippe Gillet, un agriculteur de 46 ans, ex-petit ami d'Anaïs Guillaume et dernière personne à l'avoir vue vivante, avait été condamné à 22 ans de prison pour son meurtre. C'est sur son exploitation agricole que les ossements ont été retrouvés par des proches, lundi.

Mais, selon nos informations, la lettre anonyme qui a permis cette découverte affirme également qu'Anaïs Guillaume avait été retenue contre sa volonté en Belgique, et qu'elle "était en vie jusqu'en avril 2016" – une date à laquelle Philippe Gillet était déjà en détention provisoire, depuis janvier 2016. "Les coupables de la disparition d'Anaïs sont toujours en liberté", affirme également ce courrier.


Pour la famille d'Anaïs Guillaume, ces révélations sont orchestrées par Philippe Gillet et sa fille, pour tenter de le disculper avant son procès en appel, prévu dans quelques mois. "Ils ont encore comploté cela", estime le père de la victime, interrogé par France 3 Grand Est. "Sa fille va dans le champs et trouve tout de suite l'endroit, c'est pas possible. Moi ce champs-là je l'ai fait 25 000 fois, j'y suis passé maintes et maintes fois, je n'ai jamais rien vu".

C'est désormais au président de la cour d'assises d'appel d'ordonner tous les actes d'information qu'il jugera utiles.



Source : France Info

marathon
Messages : 10316
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Disparition inquiétante d'une jeune femme dans les Ardennes

Messagepar marathon » 18 janv. 2020, 12:18

Affaire Anaïs Guillaume relancée : ce qu'attend l'avocat de l'agriculteur condamné

Pour Maître Ghislain Fay, l'avocat de Philippe Gillet, la découverte du corps d'Anaïs Guillaume dans un champs de son client n'a rien d'accablant. Voici ce qu'il attend de l'enquête


Le 29 octobre 2019, les enquêteurs découvrent les ossements d'Anaïs Guillaume dans un champs de Fromy, dans les Ardennes, appartenant à Philippe Gillet, condamné en avril 2019 pour le meurtre de la jeune femme disparue en avril 2013. Alors que l'agriculteur doit être rejugé en appel, l'enquête est relancée. Pour son avocat Maître Ghislain Fay, ces nouveaux éléments pourraient disculper Philippe Gillet.


Lorsque les enquêteurs découvrent le corps d'Anaïs Guillaume dans un terrain appartenant à Philippe Gillet, on serait tenté de croire que c'est un élément accablant. Mais ce n'est pas si simple ?

C'est un peu plus compliqué. J'ai été destinataire le 29 septembre d'une lettre anonyme postée depuis la Belgique. Le courrier contenait certains éléments suffisamment importants pour que j'en informe immédiatement le procureur de la République de Charleville-Mézières. C'est au regard du contenu de cette lettre que les investigations menées par les gendarmes ont permis de retrouver le corps d'Anaïs Guillaume.



Et l'auteur de la lettre affirme que Philippe Gillet est innocent ?

La lettre dit qu'il faut rendre le corps à sa famille, que les coupables de ces faits sont encore dehors et que Philippe Gillet est innocent. Le courrier dit qu'Anaïs Guillaume était encore en vie en avril 2016, qu'elle était retenue contre son gré. Si le corps a été déposé après janvier 2016 , _ça ne peut pas être Philippe Gillet car il était en détention_.

à lire aussi-Affaire Anaïs Guillaume : un supplément d'information a été ordonné par la justice

Quel crédit apporter à cette lettre anonyme ?

Dans le dossier d'instruction, il y a eu énormément de lettres anonymes, de dénonciations anonymes, parfois d'éléments plus que rocambolesques. Et _ils ont toujours été suivis des faits_.



À quelles questions peut-on espérer répondre maintenant que les enquêteurs disposent des ossements ?

On peut _voir si on peut dater la mort_, si on peut déterminer avec précision la date à laquelle le corps a été déposé et dans quelles conditions les os se sont retrouvés à cet endroit.

Philippe Gillet a acheté de la chaux la veille de la disparition d'Anaïs Guillaume. Est-ce que l'analyse des ossements peut permettre de savoir si de la chaux a été utilisée ?

Indéniablement, je pense que la science pourra le déterminer. Pour autant, si de la chaux a été utilisée, est-ce que cela rend Philippe Gillet coupable des faits qui lui sont reprochés ? Pas sûr !



Source : France Bleu Champagne-Ardenne le 8 novembre 2020


Retourner vers « Europe »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités