Un SDF flamand, massacré et tué dans sa caravane

Modérateur : marathon

marathon
Messages : 6303
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Un SDF flamand, massacré et tué dans sa caravane

Messagepar marathon » 09 déc. 2017, 17:25

Un SDF flamand, massacré et tué dans sa caravane



Un SDF flamand, massacré et tué dans sa caravane avant que son corps ne soit retrouvé dans le coffre d'une voiture à Middelkerke: il a eu la gorge tranchée et le sexe brûlé

Quatre Wallons et une Bruxelloise sont inculpés de meurtre avec préméditation, pour deux d’entre-eux, et recel de cadavre pour les autres. La victime : M.P. , 36 ans, un Flamand qui a été massacré dans sa caravane et avec lequel ils consommaient de l’alcool et de la drogue… Un fait divers sordide sur fond de misère sociale.



Dans la nuit de mercredi à jeudi, une équipe de la police locale de Middelkerke arrête trois personnes à bord d’une Seat grise qui roule très lentement.

Les trois personnes semblent nerveuses, mais le détail qui intrigue les policiers, c’est l’état de leurs doigts : tous les trois ont dû… scotch au bout de leurs dix doigts. La police leur demande d’ouvrir le coffre…

À l’intérieur, se trouve le corps de M.P. qui habitait dans le camping de Middelkerke. Détail particulièrement glauque, son sexe a été… brûlé. Des produits accélérants ont été retrouvés sur lui. Le parquet de Bruges précise que la victime est morte de manière violente. Elle a littéralement été massacrée par deux Wallons qui vivaient à la côte belge : Alain Deltrude, 43 ans, d’origine binchoise et Julien Butera, 28 ans et qu’on surnomme « La Terreur de Middelkerke »…

Homosexuel, Deltrude est un converti à l’Islam et se fait appeler Mohammed. Ancien boucher, drogué, l’homme vit à Middelkerke depuis 2013. Dans la nuit de mercredi à jeudi, donc, pour une raison qui reste encore à déterminer, les deux hommes tuent sauvagement Mihaël Parrent dans sa caravane. Ils s’acharnent sur lui avec un couteau et lui tranchent la gorge.



Source : Sud Info le 9 décembre 2017

marathon
Messages : 6303
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Un SDF flamand, massacré et tué dans sa caravane

Messagepar marathon » 14 déc. 2017, 15:53

Plusieurs arrestations dans l'enquête sur le corps décapité à Middelkerke


L'enquête sur le corps sans vie retrouvé dans la nuit de mercredi à jeudi dans le coffre d'une voiture à Middelkerke a mené à plusieurs arrestations, a fait savoir jeudi la section brugeoise du parquet de Flandre occidentale. La victime présentait d'importantes blessures dans le cou.


Durant la nuit de mercredi à jeudi, aux alentours de 02h00 du matin, la police de Middelkerke a soumis un véhicule suspect à un contrôle. Un corps sans vie a alors été retrouvé à l'intérieur du coffre de la voiture.

Selon plusieurs médias, la dépouille était décapitée mais cette information a été contestée par le parquet. La victime présentait toutefois de nombreuses blessures graves à hauteur du cou.

Une enquête judiciaire a été ouverte. Les recherches devront notamment apporter plus de clarté sur le rôle des différentes personnes impliquées.

À la demande du juge d'instruction, aucune information supplémentaire ne sera divulguée à ce stade.

Source : Belga

marathon
Messages : 6303
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Un SDF flamand, massacré et tué dans sa caravane

Messagepar marathon » 14 déc. 2017, 15:56

Middelkerke: les cinq suspects devant la justice



Cinq suspects ont été conduits vendredi après-midi devant le juge d'instruction dans le cadre de l'enquête sur le corps sans vie retrouvé dans la nuit de mercredi à jeudi dans le coffre d'une voiture à Middelkerke, annonce la section brugeoise du parquet de Flandre occidentale. La victime est un homme originaire d'Ostende.


Durant la nuit de mercredi à jeudi, aux alentours de 2h du matin, la police de Middelkerke a soumis un véhicule suspect à un contrôle. Un corps sans vie a alors été retrouvé à l'intérieur du coffre de la voiture.

La victime est un homme originaire d'Ostende. De graves blessures au cou et sur d'autres parties du corps ont été constatées. Le mobile n'est pas encore connu.

Les trois occupants du véhicule ont été immédiatement interpellés. Deux autres personnes suspectes, séjournant dans un camping voisin, ont par la suite été interpellées.

Elles ont été identifiées grâce au témoignage d'un occupant de la voiture affirmant que ces individus étaient venus à la côte pour "résoudre un problème".

Les cinq suspects comparaissent vendredi après-midi devant un juge d'instruction, qui doit décider de leur placement sous mandat d'arrêt.

Source : Belga

marathon
Messages : 6303
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Re: Un SDF flamand, massacré et tué dans sa caravane

Messagepar marathon » 14 déc. 2017, 15:56

Un nouveau détail sordide dans le meurtre de Middelkerke


L'autopsie pratiquée sur le cadavre de l'homme retrouvé dans le coffre d'une voiture à Middelkerke a révélé de nouveaux détails sordides. Outre d'importantes mutilations à la gorge, les médecins légistes ont découvert que les parties intimes de la victime avaient été brûlées, révèle la chaîne flamande vtm. Des traces d'un accélérateur de flammes ont été retrouvées sur le corps.


En route pour une opération BOB à Middelkerke dans la nuit de mercredi à jeudi vers 2h du matin, des policiers s'arrêtent pour contrôler un véhicule suspect, qui zigzague d'un côté à l'autre de la chaussée. En ouvrant le coffre de la SEAT grise, ils découvrent le cadavre d'un homme égorgé.

bord du véhicule se trouvent trois occupants: Kelly (20 ans), une étudiante de Bruxelles, qui se trouvait au volant de la voiture, son compagnon Bruno (41 ans), et une autre personne d'une trentaine d'années résidant à Middelkerke. Un détail interpelle d'emblée les agents: les bouts de leurs doigts étaient recouverts de papier collant, relate Het Nieuwsblad. Autre élément troublant: le trio se dirigeait vers le canal Plassendale-Nieuport, ce qui fait penser à la police qu'ils avaient l'intention de se débarrasser du corps dans l'eau.

Incident dans un camping

Juste avant cette découverte macabre, la police locale de Middelkerke reçoit un appel téléphonique leur signalant un incident dans un camping à proximité, le Marva 3. Une autre patrouille de police arrive sur place et découvre une caravane avec du sang partout et des restes humains. A l'intérieur de la résidence se trouve un homme, qui est d'emblée arrêté.

La personne qui a prévenu la police, un certain Alain D., un homme de 42 ans originaire de la région de Binche et connu de la police locale, est lui aussi privé de liberté. Il réside depuis trois ans dans un petit appartement près de la digue mais loue également un camping-car depuis plusieurs mois au Marva 3. Converti à l'islam, il assumait ouvertement son homosexualité. Il souffrait également de graves problèmes de drogue, selon sa mère. Très confus dans ses déclarations aux enquêteurs, il avait pris l'habitude de fréquenter des milieux pas très recommandables. Il est le principal suspect dans cette sordide affaire. Au total, neuf personnes ont été interpellées, dont les trois occupants du véhicule.

"Analysez nos vêtements, vous n'y trouverez rien"

Les trois individus, eux, semblent tomber des nues. Ils affirment avoir débarqué à la côte en provenance de la région de Mons pour rejoindre deux amis qui avaient une caravane dans le camping. Ils disent ne pas savoir comment ce corps s'est retrouvé dans le coffre. Une version qui laisse la police dubitative.

"Nous avons laissé la voiture sans surveillance durant un quart d'heure. Nous ne sommes à aucun moment rentrés dans la caravane où le meurtre aurait eu lieu. Analysez nos vêtements, vous n'y trouverez aucune trace. Quelqu'un d'autre a dû placer le corps dans la voiture", se défendent-ils.

La victime identifiée

La maman de Kelly, la conductrice, est complètement sous le choc. "Elle fait des études de droit et devait se rendre au marché de Noël à Namur avec son petit Comment a-t-elle atterri à Middelkerke? Tout cela doit être un énorme malentendu", confie-t-elle à nos confrères de Het Laatste Nieuws.

Quant à la victime, elle a été identifiée: il s'agirait d'un père de famille divorcé. Le mobile du crime n'est pas (encore) connu. Une enquête judiciaire a été ouverte. Les recherches devront notamment apporter plus de clarté sur le rôle des différentes personnes impliquées. Le juge d'instruction décidera aujourd'hui du maintien ou non en détention des neuf personnes interpellées


Retourner vers « Europe »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité