Faut-il réduire les peines de prison pour les jeunes ?

Pour parler des services spéciaux ainsi que les outils de recherche existant dans les différents pays, nous renseigner, vous renseigner, c'est ici...
marathon
Messages : 6551
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Faut-il réduire les peines de prison pour les jeunes ?

Messagepar marathon » 29 déc. 2016, 15:40

Faut-il réduire les peines de prison pour les jeunes ?

Une peine de prison peut avoir un effet déstabilisateur et mener vers un comportement davantage criminel, selon les criminologues Luc Robert et Arian Blokland. © photo news.

Les criminologues Luc Robert de l'Institut national de criminalistique et de criminologie (INCC) et Arian Blokland (Centre d'étude néerlandais sur la criminalité) plaident, dans la revue professionnelle Panopticon, pour une réduction des peines de prison appliquées aux moins de 25 ans, qui "pour la plupart font encore face au défi d'une transition réussie vers l'âge adulte".


En octobre, une série de cartes blanches dans la presse flamande, intitulée "Jeune, majeur et délinquant" (Jong, meerderjarig en delinquent), plaidait déjà pour relever la majorité pénale à 25 ans. Le groupe à l'origine de cette proposition souhaitait également que l'on s'attaque à la délinquance des jeunes adultes en respectant leur situation à part, entre minorité et âge adulte. Il soulignait notamment les hauts chiffres de récidive des moins de 25 ans qui avaient été en prison et le fait que la croissance du lobe cérébral frontal, qui contrôle les pulsions, ne s'arrête que vers 23 ans.

Ce débat a lieu également à l'étranger, le comité Justice de la Chambre des communes britannique proposait en octobre dans un rapport de fixer la majorité pénale à 24 ans. La Chambre affirmait notamment que les caractéristiques de l'âge adulte telles que les relations, le métier ou une habitation stable, n'interviennent que 5 à 7 ans plus tard qu'auparavant.

Effet inverse

Il ressort d'autres recherches, selon Luc Robert et Arian Blokland, qu'une peine de prison peut avoir un effet déstabilisateur et mener vers un comportement davantage criminel, ce qui a des conséquences sur les traits caractéristiques de l'âge adulte. "La recherche a notamment démontré qu'un emprisonnement impacte négativement les relations amoureuses, le travail et la recherche d'une maison. Appliquer moins de peines de prison aux personnes de moins de 25 ans semble, sur la base de la recherche actuelle et dans l'attente de nouvelles recherches spécifiques sur cette population, un choix judicieux", concluent les deux criminologues.


Source : Belga le 28 décembre 2016

Retourner vers « Les Services Spéciaux et leurs outils »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité