Une page se tourne pour le 36 quai des Orfèvres

Pour parler des services spéciaux ainsi que les outils de recherche existant dans les différents pays, nous renseigner, vous renseigner, c'est ici...
marathon
Messages : 6315
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Une page se tourne pour le 36 quai des Orfèvres

Messagepar marathon » 12 juil. 2017, 13:16

Une page se tourne pour le 36 quai des Orfèvres


Fin d'une époque pour le célèbre siège de la police judiciaire parisienne: le "36 quai des Orfèvres" a entamé son déménagement -qui s'achèvera en septembre- vers de nouveaux locaux, dans le nord-ouest de la capitale française.

"C'est une page d'Histoire qui se tourne", reconnaît le préfet de police Michel Delpuech.

Les murs jaunis de cette bâtisse à deux pas de la cathédrale Notre-Dame, avec vue sur la Seine, occupés depuis un siècle par la police, ont vu défiler les plus célèbres des criminels et victimes: le docteur Petiot, arrêté en 1944 après la découverte à son domicile parisien des restes de vingt-sept personnes, le baron Edouard-Jean Empain, libéré après avoir été enlevé pendant 63 jours en 1978, mais aussi le braqueur et "ennemi public numéro un" Jacques Mesrine.

Certaines affaires ont aussi laissé leurs empreintes : un grand filet tendu au-dessus d'une mezzanine y a ainsi été installé après qu'une figure du groupe d'extrême gauche Action directe, Nathalie Ménigon, avait tenté de se jeter dans le vide en 1984.

La majorité des services sis quai des Orfèvres, dont "la crim" et "les stups", laisseront néanmoins derrière eux les 148 marches de lino usé par policiers et criminels, parfois entrés dans la légende, menant aux petits bureaux sous les toits mansardés.

Sur les 1.700 fonctionnaires de la police judiciaire parisienne, ils sont déjà plus de 600 à avoir investi leur nouvelle adresse: rue du Bastion, au... 36.

Des services jusqu'alors éclatés aux quatre coins de Paris seront regroupés d'ici à septembre en un lieu unique, la cité judiciaire des Batignolles, un quartier encore en construction. L'ambiance y est bien différente. Ce sont au total, adossés au futur palais de justice, 30.000 m² de béton et de verre, fonctionnels et modernes, avec des salles de garde à vue au même étage équipées de caméras, une salle de tirs "dernière génération", une salle de sport...

Mais aussi des couacs. "Les téléphones portables ne passent pas dans l'immeuble, on ne peut pas se garer, c'est mal desservi, on ne sait pas où manger", se lamente un enquêteur, un autre regrettant un espace réduit dans les bureaux.

Prévue fin 2017, l'ouverture du nouveau palais de justice de Paris a été repoussée au deuxième semestre 2018 pour permettre notamment un renforcement des mesures de sécurité dans le contexte des attentats.

Source : 7 sur 7

Retourner vers « Les Services Spéciaux et leurs outils »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité