Lelandais, Daval, Abdeslam: comment les avocats défendent l’indéfendable

Pour parler des services spéciaux ainsi que les outils de recherche existant dans les différents pays, nous renseigner, vous renseigner, c'est ici...
marathon
Messages : 5409
Enregistré le : 09 oct. 2016, 09:49

Lelandais, Daval, Abdeslam: comment les avocats défendent l’indéfendable

Messagepar marathon » 20 févr. 2018, 14:21

Lelandais, Daval, Abdeslam: comment les avocats défendent l’indéfendable


Comment défendre des gens que l’opinion publique désigne comme des "monstres"? C’est la délicate question à laquelle sont confrontés de nombreux avocats pénalistes, à l’image d’Alain Jakubowicz, qui assure la défense de Nordahl Lelandais,

"Mais comment peut-on défendre un type pareil?". Cette question, les avocats pénalistes l’ont entendue des centaines de fois. Pour ce qui concerne Alain Jakubowicz, qui défend Nordahl Lelandais, le meurtrier présumé de Maëlys, cela se traduit par un florilège d’insultes et de menaces de mort sur les réseaux sociaux.

Les Jakubowicz, Dupond-Moretti (qui défend Abdelkader Merah), Sven Mary (avocat de Salah Abdeslam) et Randall Schwerdorffer (celui de Jonathann Daval) – sont pourtant indispensables. "Quelle que soit la gravité de l’accusation, il est nécessaire qu’il y ait une défense", explique Didier Rebut, codirecteur du Master 2 de droit pénal à Paris II. "Avoir une justice, c’est ce qui fait une civilisation. Et la défense en est la première des garanties. On ne peut pas s’en réduire à la constatation brute d’un fait et en déduire une culpabilité. On les connaît les sociétés où il n’y a pas d’avocat: cela s’appelle des dictatures".

"On est toujours l’avocat d’un homme, quel que soit le crime dont il est accusé"

Défendre un "monstre" fait quasiment à coup sûr de son défenseur "l’avocat du diable", aux yeux de l’opinion publique. "C’est un peu exagéré, parce qu’on est toujours l’avocat d’un homme, quel que soit le crime dont il est accusé", corrige Alex Ursulet, qui a défendu le tueur en série Guy Georges. Cette affaire ultra-médiatique, il s’en rappelle comme d’un "rendez-vous avec soi-même, avec ses limites et avec ses peurs d’enfant". Il avait raconté son expérience dans un livre titré Indéfendable, dont le sous-titre est sans doute encore plus évocateur: "Comment défendre un salaud sans en être un soi-même?". Réponse: en se comportant "comme un médecin qui reçoit un patient. Lui sa mission c’est de soigner. La nôtre, c’est de défendre".

Dans le cadre de l’affaire Maëlys, défendre Nordahl Lelandais a longtemps consisté à nier les faits qui lui étaient reprochés. Sans que l’on sache à ce stade qui de l’avocat ou de son client souhaitait suivre cette ligne. Jusqu’à ce qu’on retrouve le corps de la petite fille, "il n’y avait que le dossier, tout le dossier et rien que le dossier", a expliqué Alain Jakubowicz. Les avocats sont-ils obligés de croire les yeux fermés ceux qu’ils défendent? "C’est la même relation qu’avec tous les autres clients, c’est-à-dire une relation de confiance", reprend Alex Ursulet. "C’est une relation qui se crée au premier contact et qui dure jusqu’au dernier jour. Le client doit avoir confiance en la parole de l’avocat. Et l’avocat doit imaginer que son client lui dit les choses".

"Son rôle n’est pas de le pousser à avouer"

L’équilibre est forcément délicat, l’avocat de la défense étant parfois le mieux placé pour aider à la manifestation de la vérité. "Le rôle de l’avocat, c’est la défense, il n’est pas enquêteur", reprend Didier Rebut. "Son rôle n’est pas de pousser son client à avouer. Il ne peut que l’accompagner dans une démarche qui vient de lui-même. Il peut dans certaines circonstances lui faire comprendre que la meilleure issue pour sa défense, c’est l’aveu, mais il ne peut pas substituer sa décision à celle de son client". En son temps, Guy Georges avait lui aussi longtemps nié, avant de craquer à son procès: "Mon rôle c’était d’être au plus près de lui. D’être l’interprète de ses actes de façon à pouvoir les éclairer pour permettre de les juger, et non pas d’organiser un châtiment", enfonce Alex Ursulet.

La logique est aussi valable dans d’autres dossiers, comme ceux liés au terrorisme. Pour Martin Pradel, qui défend des jihadistes et des "revenants", un client "indéfendable, ça n’existe pas". "Dans un système qui n’est pas celui de la vengeance mais celui de la justice, même si le crime est irréparable, il faut que cette justice soit le fruit d’un processus équilibré. Quand on parle de terrorisme, le crime reproché, symboliquement, est hautement destructif pour la société, elle a un rejet très profond de celui qui est suspecté", explique l’avocat. Qui constate que dans ces dossiers, "il est chaque jour plus difficile de rappeler que cette présomption d’innocence doit prévaloir".

"On peut défendre quelqu'un sans être un défenseur de sa cause"

Martin Pradel "comprend qu’on puisse ne pas comprendre" cette logique mais "n’admet pas qu’on refuse d’entendre". Surtout si on fait de lui un porte-parole de la cause de ceux qu’il défend. "D’abord, on peut défendre ces gens, qui sont accusés des crimes les plus graves, sans verser dans l’injure à la mémoire des victimes. Mais il y a une chose très claire: on défend une personne accusée de crimes très graves, et on peut le faire sans être un défenseur de sa cause. Beaucoup de gens s’imaginent que quand on défend un terroriste, on est d’accord avec le terrorisme".

C’est d’ailleurs souvent le cas dans des affaires hautement relayées dans les médias. "La médiatisation donne un éclairage spectaculaire", enchaîne Alex Ursulet. "Aujourd’hui, en dehors de l’affaire Lelandais, vous en avez beaucoup qui sont d’une grande banalité parce qu’elles ne sont pas médiatisées. Il suffit de mettre un projecteur et hop, cela devient une affaire. Ces accusés-là sont stigmatisés, on les désigne comme étant des monstres. La mission de l’avocat doit être de protéger contre la meute qui hurle ‘à mort! à mort!’. Pour partager avec ceux qui ont en eux suffisamment d’humanité pour juger sans châtier".



Source : BFMTV le 20 février 2018

Retourner vers « Les Services Spéciaux et leurs outils »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité