Accueil
  Tueurs en série
  Psychologie
  Investigation
  Cinéma
  Littérature

Forum
  Liens
  Nos logos
  Contact

Laurent Nizette
 




Victimes : 27

Le 11 septembre 2001, en Suisse, l’infirmier Roger Andermatt avoue avoir, "par compassion", tué vingt sept patients, dans des hôpitaux où il a travaillé ; cela, sur une période de six ans. Il avait été arrêté au mois de juin précédent, suite à une enquête concernant une mort suspecte dans un hôpital. Il a alors admit avoir tué neuf personnes dans cet établissement. Suspectant que ce nombre de neuf pourrait être vu à la hausse, la police commence alors à enquêter dans d’autres maisons de santé pour lesquelles Andermatt a travaillé. De fil en aiguille, l’homme avouera qu’en plus de ses neuf victimes déclarées, il en a tué 18 autres, dont douze dans une pension pour personnes âgées, à Sarnen.

Andermatt, pour ses crimes, se servait de doses massives de tranquillisants ou étouffait ses victimes avec, soit un sac en plastique, soit un vêtement. Il a également déclaré que, lorsqu’il étouffait des patients, il leur donnait au préalable des sédatifs. Pour sa défense, il prétendra qu’il a souvent agit "par sympathie" pour des malades qui souffraient mais, aussi, d’autres fois, parce qu’il était soumis à un "stress professionnel trop intense".

 
Article de Phil
Design 2003 K-Network pour KitGrafik

SK Center 2003