Accueil
  Tueurs en série
  Psychologie
  Investigation
  Cinéma
  Littérature

Forum
  Liens
  Nos logos
  Contact

Laurent Nizette
 




Victimes : 5

Lyda Ambrose est un cas caractéristique de ces dames que l’on surnomme "veuves noires". Elle a assassiné cinq de ses maris ou amants, afin de toucher des primes d’assurance vie.

Elle est née en 1891 et, de sa naissance à 1917, l’on ne sait rien. Une femme ordinaire en quelque sorte. C’est en 1917 que les choses changent. Cette année là, elle se trouve à Keytesville, dans le Missouri, et commence sa carrière de tueuse en série en assassinant son fiancé. Ce malheureux décède après de fortes douleurs à l’estomac et, surtout, après qu’il ait souscrit à une assurance vie de 2.500 dollars. La bénéficiaire ? Lyda, sa "future et aimante" épouse. Peu de temps après, elle jette son dévolu sur le frère de sa première victime et l’épouse. L’homme, ne doutant de rien, souscrit lui aussi une assurance vie pour un montant de 2.500 dollars. Et, lui aussi, se plaindra de sérieuses douleurs à l’estomac avant de décéder.

Lyda décide alors de changer d’air et on la retrouve à Twin Falls, dans l’Idaho. Elle déniche un emploi de serveuse dans un restaurant de cette ville et séduit le patron de cet établissement qui décidera vite de l’épouser. Lyda ne doit pas être sans charmes. Quelques temps plus tard, le 10 juin 1918, le nouvel époux quitte ce monde après… un "ulcère à l’estomac". Cet homme aussi avait souscrit une assurance vie au nom de sa jeune épouse mais, coup dans l’eau pour cette dernière, il avait omis de la signer. Elle ne touche donc pas un sou. Nous en sommes à trois victimes et un butin de 5.000 dollars.

Elle ne perd pas de temps. Et trois mois plus tard, nouvel homme séduit, nouvel amant curieusement décédé peu après. Ce dernier, pas encore marié à la belle Lyda, n’avait pas manqué de signer pour elle une assurance vie de 10.000 dollars. Tout bénéfice pour elle, qui s’en va avec ses gains. Le 20 octobre 1920, elle épouse encore un homme. Et cet homme, soucieux de l’avenir de Lyda, avait, le 6 octobre précédent, signé une assurance vie d’un montant de 12.000 dollars. Le 20 novembre, il meurt, comme les précédents.

C’était une victime de trop et les soupçons de la police deviennent très précis. La maison de Lyda Ambrose est alors fouillée et l’on découvre chez elle de grandes quantités d’arsenic. Le reste n’est plus que formalités. Une analyse toxicologique sur sa dernière victime démontre la présence importante d’arsenic. Notre tueuse est alors arrêtée, à Oakland, en Californie, et renvoyée en Idaho pour y être jugée. Elle y est condamnée à la prison à vie. Mais ce n’est pas terminé. Elle parvient à s’échapper de la prison d’Etat de l’Idaho, le 4 mai 1931. Sa fuite ne durera que quelques mois et, en 1932, elle est capturée par la police, alors qu’elle cherchait sa victime suivante. Lyda Catherine Ambrose a vécu longtemps en prison où elle est décédée fort âgée.

 
Article de Phil
Design 2003 K-Network pour KitGrafik

SK Center 2003